Le Syndicat Liberté et Santé saisit la HAS par huissier pour demander la réintégration des soignants

Le syndicat Liberté et Santé, créé en septembre 2021 pour lutter contre l'obligation vaccinale des soignants, vient de produire une importante saisine technique de la Haute Autorité de Santé pour demander la réintégration des soignants suspendus. Cette saisine a été réalisée par voie d'huissier. Lison Brugnon, la responsable juridique du syndicat, nous explique cette démarche, et nous reproduisons l'argumentaire scientifique du syndicat.

Comme on le voit, le syndicat Liberté et Santé s’est donné les moyens d’argumenter officiellement en faveur de la réintégration des soignants suspendus, notamment en produisant un argumentaire scientifique étoffé pour souligner l’inutilité de cette disposition essentielle prévue par la loi du 5 août 2021. 

L’argumentaire scientifique est ici :

Reste à savoir, désormais, quelle sera la réponse de la Haute Autorité de Santé à ce plaidoyer technique pour l’annulation d’une mesure extrêmement politique. On se souvient ici que le ministre François Braun a expliqué que la réintégration des soignants suspendus posait un problème éthique, laissant peu de place à leur réintégration.

Nous avons par ailleurs rappelé la difficulté dans laquelle les convocations de soignants suspendus par des policiers pouvaient mettre certains d’entre eux. 

Nous rappelons ici les conseils donnés par Maud Marian aux soignants qui se trouveraient en butte à cette manoeuvre d’intimidation :

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

Sécession patrimoniale, libertarisme, vaccins...

Téléchargez nos dossiers indispensables

9,90 par dossier
  • Les conseils patrimoniaux de Machabert
  • Le libertarisme selon Bonnal
  • Les vaccins selon Aventin

About Post Author

82 Shares:
5 commentaires
  1. Je suis suspendu. Je le vis quotidiennement. C’est difficile. Si tous les français avaient 1% de notre courage, nous serions aujourd’hui beaucoup plus libre.

    Répondre moderated
  2. Bravo pour votre courage. Notons que le droit, si puissant en certains domaines, se révèle sans force quand la Macronie en décide, s’étant donné pour objet de persécuter -c’est le mot!- toute forme, si légitime soit-elle, de RÉSISTANCE.

  3. C est un non sens pathétique que de s obstiner pour le gouvernement à la réintégration des non injectés.. Alors que les hôpitaux manquent cruellement de personnel compétent et diplômé. Le métier d infirmière ne peut être pratique comme ça.. En claquant des doigts.. C est un métier très exigent et très pointu vu les nouvelles techniques.. Ect.. Et tout ça pourquoi ??? Pour rien.. Les non injectés et non antivax.. N ont pas plus de risques que ceux qui le sont.. L injection promet des risques moindres si infection par le covid.. Et encore..??? Ça reste à prouver.. Elle ne garantit pas l immunité comme pour un vrai vaccin… Donc tout ça c est du blablabla qui est stérile d avance et qui n à pour but que de satisfaire l ego démesure de certains politiques.. Et qui redoutent certainement les réactions violentes de tous ces français qu ils ont fait tomber dans leurs panneaux pour des enjeux plus pecuniers que médicaux. S ils avaient eu de la compassion pour les français.. Ça se saurait.. Jamais une allusion quelconque dans les médias pour tous ces morts.. Ect a cause de leurs injections. Il faut vite réintégrer les soignants.. Les pompiers.. Ect toutes ces personnes qui nous manquent atrocement et dont on ne se soucie guère alors qu ils se retrouvent sans revenu.. Abusif. Merci

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer