Buzyn avait annoncé qu’elle se lâcherait! on n’est pas déçu!

Agnès Buzyn avait annoncé qu’elle sortirait d’une réserve où les chefs de l’exécutif la confineraient. C’était une réponse aux reproches de trop grande discrétion politique qui lui étaient faits. Elle est finalement passée à l’acte et on n’est vraiment pas déçu.

La discrétion et l’inconsistance politique prétendue d’Agnès Buzyn lui ont attiré des critiques au plus haut sommet de l’Etat. La ministre médecin, ancienne bru de Simone Veil (son ex-mari est par ailleurs le conseil du Conseil d’Etat devant le siège), avait annoncé qu’elle s’autorisait désormais à sortir de son domaine. Le résultat est probant!

Devant les caméras de LCI, elle s’est fendue de remarques tout en nuance sur Marine Le Pen:

« Elle est contre l’antisémitisme mais elle a plein de néo-nazis dans son entourage, » a souligné Buzyn.

Ella a ajouté: « dès qu’elle peut aller en Autriche ou à Bruxelles rejoindre les néo-nazis et mouvements d’extrême droite d’Europe et du monde entier, elle y court. Elle mange à tous les râteliers. C’est ce que j’ai à dire aujourd’hui ».

Marine Le Pen a annoncé son intention de porter plainte et a toutes chances de gagner sa procédure. Une ministre traînée devant la 17è chambre correctionnelle pour sa première vraie sortie médiatique, on adore!

Finalement, Agnès Buzyn portait peut-être mieux le silence que la parole politique.

 

0 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer