dim. Mai 24th, 2020

Le MEDEF se ridiculise dans l’affaire Marion Maréchal-Le Pen

Le MEDEF s'offre un beau ridicule qui risque de laisser de nombreuses traces dans la présidence de Geoffroy Roux de Bézieux. L'organisation patronale, après avoir laissé fuiter qu'elle invitait Marion Maréchal à ses universités d'été, vient d'effectuer un remarquable rétropédalage par crainte de susciter la polémique. Par un tweet, le président du MEDEF a décommandé son invitée et renoncer à la tenue du débat sur le populisme qui devait aussi inclure des Gilets Jaunes. La veille, Laurence Parisot avait jugé ces invitations inacceptables. La grande bourgeoisie patronale parisienne se rebiffe contre le risque populiste. Qui préside le MEDEF aujourd'hui? Beaucoup affirment depuis plusieurs mois que les présences de Geoffroy Roux de Bézieux sont plutôt rares avenue Bosquet et que la maison est tenue de façon parfois un peu... rigide par Patrick Martin, qui n'appartient pas à cette bourgeoisie patronale pour que le MEDEF est, avec l'AFEP, un bras armé naturel. Cette circonstance explique sans doute le quiproquo malheureux qui vient de se produire sur l'invitation lancée à Marion Maréchal d'intervenir aux universités d'été sur la question du populisme. À Marion Maréchal et à quelques autres, notamment à Jacline Mouraud, la Bretonne qui fut l'une des figures des Gilets Jaunes. Quelques heures après avoir révélé cette invitation, le MEDEF l'a en effet annulée sous la pression d'une contestation qui ressemble en tous points à une réaction t
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

2 thoughts on “Le MEDEF se ridiculise dans l’affaire Marion Maréchal-Le Pen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter