Immigration: Macron lit trop le Courrier des Stratèges

Emmanuel Macron est un fidèle lecteur du Courrier des Stratèges, et la sémantique de ce blog résolument confidentiel commence à l’influencer un peu trop. Ses récents propos sur l’immigration le montrent. Il est d’ailleurs particulièrement amusant de voir la réaction de ses propres militants à des propos à l’orthogonal des valeurs bobo en vigueur chez En Marche. On apprécie!

Les propos d’Emmanuel Macron sur l’immigration, tenus devant sa majorité, n’y sont pas allés par quatre chemins:

« La question est de savoir si nous voulons être un parti bourgeois ou pas. Les bourgeois n’ont pas de problèmes avec ça : ils ne la croisent pas. Les classes populaires vivent avec »

Sans surprise, ces propos venus du fond du coeur ont ébranlé les bobos qui rêvent de pouvoir voter Macron une nouvelle fois en 2022. On lira avec délectation l’article de Slate intitulé: “À son tour, Macron s’abaisse à instrumentaliser l’immigration”.

Nos fidèles lecteurs auront reconnu, derrière les propos du Président, l’influence du Courrier des Stratèges. Dès le printemps, nous parlions en effet de “réaction bourgeoise” à propos des marcheurs et de leurs réflexes politiques. Nous avions même, au début de l’été, expliqué que Macron était devenu le président assumé de la bourgeoisie…

Sur le fond des propos présidentiels, nous n’avons d’ailleurs jamais dit autre chose: les principaux partisans de l’ouverture à l’immigration sont ceux qui ne se mélangent pas à elle, et vivent dans des quartiers d’apartheid. Nous affirmons régulièrement que la source principale d’exaspération des Français tient à la rupture entre leur vie ordinaire et celle de leurs élites. Pire: les élites reprochent au petit peuple de ne pas accepter ce qu’elles refusent pour elles-mêmes (notamment la coexistence quotidienne avec de jeunes femmes voilées de pied en cap, au nom d’un Vivre Ensemble qu’elles ne pratiquent pas). Nous restons convaincus que cette rupture est le principal carburant du Front National.

Macron, au-delà de la reprise de nos thèses, aura-t-il la force d’imposer une politique de nature à inverser la tendance, notamment en interdisant clairement le voile dans l’espace public en dehors de la Grande Prière? Nous sommes un peu sceptiques sur ce point.

About Post Author

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer