Le service de sécurité de l’Élysée a-t-il récupéré le coffre-fort de Benalla? Un rebondissement

Depuis le début de l’affaire Benalla, le destin du mystérieux coffre-fort qu’il entreposait à son domicile ne cesse d’intriguer. On se souvient que la police aurait dû le trouver si elle avait effectivement mené sa perquisition le jour où elle a voulu le faire. Mais le conseiller de l’Élysée avait prétexté avoir oublié ses clés et la police judiciaire a préféré lui fixer le rendez-vous le lendemain pour mener la perquisition. Cette souplesse hallucinante a permis à Benalla d’exfiltrer son coffre-fort et sa compagne, alors salariée d’En Marche… L’audition de Ludovic Chaker, barbouze bien connu de nos lecteurs, permet d’en savoir un peu plus.

Depuis plusieurs mois, on s’étonnait que la police judiciaire n’ait pas auditionné Ludovic Chaker, chargé de mission au cabinet militaire de l’Élysée et historiquement premier salarié d’En Marche. C’est Ludovic Chaker qui avait recruté Benalla pour la sécurité du Président. Depuis quelques jours, “l’oubli” de la justice s’agissant de Ludovic Chaker est réparé, et l’audition de l’intéressé semble avoir été plutôt fructueuse.

Ludovic Chaker est « l’ami » qui est intervenu ce soir-là au domicile de Benalla. Le conseiller a reconnu devant les policiers s’être rendu sur place à la demande de l’intéressé pour exfiltrer Myriam, son épouse et leur nourrisson, importunés par les médias. Mais, il dément catégoriquement avoir déménagé et même seulement aperçu un quelconque coffre. Ce soir-là, un van Volkswagen noir conduit par un chauffeur serait venu le chercher près de l’Elysée. « Un véhicule du Groupe de Sécurité de la Présidence de la République (GSPR)? » ont interrogé les policiers. Le conseiller ne le pense pas car il n’a remarqué aucun signe distinctif. Pour autant Chaker n’a pu préciser l’appartenance du van. L’étonnant, c’est que sur place, selon le conseiller, se trouvait Alexandre Benalla, contrairement à ce que ce dernier a toujours prétendu.

Le van serait reparti chargé de tout un tas d’affaires mais sans coffre et avec six occupants à l’intérieur : le chauffeur, Chaker, Benalla, son épouse et leur nourrisson, plus deux autres femmes. Benalla et sa petite famille auraient alors trouvé refuge dans l’appartement de Pascale Jeannin-Perez, une discrète femme d’affaires de 56 ans, au carnet d’adresses bien fourni. Contactés les avocats d’Alexandre Benalla et de Ludovic Chaker n’ont pas donné suite.

Chez cette dernière, Chokri Wakrim, autre personnage de l’affaire Benalla, avait affirmé dans le magazine Envoyé Spécial avoir vu un coffre, vide. Ce militaire de 34 ans, en couple avec une commissaire divisionnaire, jusqu’à peu cheffe de la sécurité du Premier ministre, n’a à ce jour pas encore été entendu…

Traduction: c’est un van appartenant à la flotte de l’Élysée qui a exfiltré Alexandre Benalla et sa compagne ce soir-là. Mais le coffre-fort aurait plutôt été exfiltré par Chokri Wakrim qui relevait de Matignon. Faudrait juste que les enquêteurs convoquent ce barbouze clé… Y a plus qu’à attendre.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer