Excellent : le premier baromètre des galères françaises montre l’angoisse des Français confinés pour leur emploi

L’idée de dresser un baromètre des “galères” françaises pendant le coronavirus est excellente. Elle permet d’identifier les peurs nouvelles ou les désagréments nouveaux liés à cette situation inédite de confinement. Produit par le groupe d’aide à la personne Domplus, ce baromètre donne de précieux renseignement sur l’état d’esprit des Français. 

Le baromètre Domplus des galères ne manque vraiment pas d’intérêt. Il donne une première prise de température de ce qu’est l’état d’esprit des Français pendant le confinement. On y repérera quelques points sensibles qui permettent de mieux comprendre le décalage entre le discours des pouvoirs publics et les attentes des citoyens. 

Un baromètre qui relativise le poids des questions sanitaires

Contrairement à ce que beaucoup ont pu imaginer, le poids de questions de santé, et spécialement de virus, est relativement faible dans les préoccupations des Français. Le virus lui-même ne vient qu’en quatrième position, après les questions de vie professionnelle (vais-je perdre mon emploi ? mon salaire ? mes revenus ?) qui sont la première préoccupation, avant les questions de gestion de budget et d’organisation quotidienne. 

Paradoxalement, ce sont les questions qui les moins posées aujourd’hui dans le débat public. Bien moins que la problématique du virus lui-même, en tout cas. 

Les Français entre peur, colère et tristesse

Enfin, le gouvernement ferait bien de lire attentivement ce document pour comprendre que les Français ont majoritairement peur pour leur avenir professionnel. Ce sentiment d’angoisse vis-à-vis de l’avenir domine l’opinion, qui explique probablement le besoin d’être rassuré par une autorité forte et enveloppante.

Après la peur, vient la colère, d’abord tournée contre le gouvernement qui ne tient pas ses promesses. Cette donnée est essentielle, de notre point de vue, pour comprendre l’après confinement. 

Enfin, les personnes interrogées ont largement exprimé leur sentiment de tristesse et d’angoisse causées par la solitude dans laquelle ils sont plongés du fait du confinement. Là encore, cette dépression française pourrait, dans des formes qu’on ne connaît pas encore, modifier le débat public et les mentalités. 

La newsletter du jour

Tous les jours, le récapitulatif des articles du Courrier des Stratèges

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

23 Shares:
2 commentaires
  1. “Les Français ont majoritairement peur pour leur avenir professionnel”
    Pas sûr que cela soit vrai. En effet, entre les 30% de fonctionnaires protégés par des salaires garantis par l’état avec un emploi à vie auxquels il faut ajouter les assistés à vie (eux-aussi) qui ne craignent rien pour leurs pensions nous sommes à 50% de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer
Lire la suite

Mesures terrifiantes pour la réouverture des écoles en Chine et à Hong Kong après le confinement

Avec la vague Omicron, malgré la vaccination massive, Hong Kong a enregistré un taux record de mortalité avec plus de 8.600 morts recensés. Les autorités locales ont adopté plusieurs mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus. La fermeture des écoles en fait partie et cela a débuté vers la mi-janvier. Après les vacances des Pâques, les établissements scolaires vont adopter des mesures terrifiantes pour la réouverture des écoles à
Lire la suite

Quand TF1 tente de sauver le général Édouard Philippe…

TF1 a diffusé une longue interview d’Édouard Philippe sur la crise du coronavirus. L’exercice, encadré par Gilles Bouleau et une équipe triée sur le volet, a donné l’occasion au Premier Ministre de livrer un numéro de communication sur le mode de l’humilité et du doute qui tranche avec la “pédagogie” verbeuse du Président. Mais la chaîne a soigneusement évité les questions embarrassantes. TF1 n’a rien à envier au service public.
Lire la suite

5ème vague COVID-19 : flambée épidémique en Chine malgré la stratégie zéro covid, Singapour s’en sort en mieux en allégeant les restrictions

Dans un contexte où la Chine continue à placer tout son espoir dans une stratégie « Zéro Covid », Pékin, capitale du pays connaît actuellement le plus important nombre de cas quotidiens liés au variant Omicron. Hong Kong se démène pour stabiliser sa situation sanitaire. Par comparaison,Singapour s’en tire beaucoup mieux. Actuellement, la Chine  fait face à une vague de pandémie particulièrement virulente liée au variant Omicron. Bien entendu il

Le meilleur plan de relance désormais : une année sans impôt

Désormais, il faut un vrai plan de relance face à l’urgence extrême révélée par les indices économiques. Entre un déficit de la sécurité sociale supérieur à 50 milliards€ (et ce n’est qu’un début) et un PIB en recul de plus de 10% cette année (et là aussi ce n’est sans doute qu’un début), le gouvernement a intérêt à marquer les esprits en prenant une vraie mesure, comme l’instauration d’une année
Lire la suite

Pourquoi le passe vaccinal sera le début de la fin pour Macron

En prenant la décision de lancer le passe vaccinal au beau milieu de la trêve des confiseurs, Emmanuel Macron prend un risque politique majeur, dont nous pensons qu’il pourrait être le dernier avant une élection présidentielle à laquelle il n’est pas assuré de pouvoir participer. D’ailleurs, l’accélération du calendrier annoncée hier témoigne des craintes du gouvernement… C’est le moment de s’engager pour infliger une défaite en rase campagne à un
Lire la suite

Scoop : l’accablante circulaire de Véran qui explique le retard dans les vaccinations

En exclusivité, nous publions aujourd’hui la circulaire d’Olivier Véran (et de la ministre déléguée Brigitte Bourguignon) qui explique noir sur blanc pour quelle raison la vaccination est si tardive et si lente. Ce courrier adressé aux directeurs d’EHPAD, daté du 15 décembre, explique par le menu le détail de la campagne de vaccination qui s’amorce, et se termine par l’annonce d’un délai incompressible de 15 jours entre la délivrance des