sam. Mai 30th, 2020

🎖La correction sur les marchĂ©s boursiers sera probablement durable

La bonne tenue des marchĂ©s financiers au mois d'avril avait interrogĂ© pas mal d'Ă©pargnants sur l'intĂ©rĂȘt d'investir en bourse. Nous avions insistĂ© sur le caractĂšre artificiel de ces mouvements, et nous avions dĂ©conseillĂ© de retourner Ă  la corbeille. Les cours des derniers jours montrent que l'artifice se dĂ©gonfle et qu'une premiĂšre correction commence. Nous avons insistĂ©, ces derniers temps, sur le caractĂšre artificiel, au sens propre, de la hausse des cours en bourse au mois d'avril. Des opĂ©rations techniques, comme disent les spĂ©cialistes, ont permis de maintenir les cours Ă  un niveau complĂštement dĂ©connectĂ© de la rĂ©alitĂ©. Mais une premiĂšre correction devrait commencer, qui sera, de notre point de vue, modĂ©rĂ©e jusqu'en juin. La vraie correction interviendra Ă  l'automne, et nous maintenons notre pronostic d'un CAC 40 Ă  3.000 points. New York trĂ©buche aprĂšs la FED Depuis lundi, le Dow Jones a entamĂ© une assez forte dĂ©crue qui est en rĂ©alitĂ© tout sauf une surprise. Au mois d'avril, comme nous l'avons dĂ©taillĂ©, les cours ont Ă©tĂ© portĂ©s par des stratĂ©gies d'influence bien rodĂ©es, profitant Ă  quelques investisseurs. L'opĂ©ration Ă©tait assez simple : une ou deux bonnes nouvelles habilement glissĂ©es au milieu des catastrophes permettaient de lancer des mouvements haussiers amplifiĂ©s par le comportement moutonnier des investisseurs (cette manie de ne pas vouloir rater une bonne affaire). GrĂące Ă  ce systĂšme, le laboratoire Gile
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous Ă  notre newsletter