lun. Juil 6th, 2020

🎖Macron arrivera-t-il vraiment Ă  faire payer l’Allemagne pour relancer l’Ă©conomie française ?

Relancer l'Ă©conomie française avec l'argent de l'Allemagne ? Tout le monde y croit en France, mais le pari est peut-ĂȘtre moins facilement gagnable que l'euphorie française ne le prĂ©voit. La preuve... la sous-ministre française des affaires europĂ©ennes entame une tournĂ©e des popottes pour convaincre ses partenaires avec des arguments Ă  l'emporte-piĂšce qui paraissent bien risquĂ©s... Faire payer l'Allemagne pour continuer Ă  vivre au-dessus de nos moyens ! Quelle bonne idĂ©e portĂ©e par le macronisme jusqu'Ă  un genre nouveau de jouissance extatique. Au dĂ©but des annĂ©es 20, les radicaux-socialistes rĂ©pĂ©taient Ă  l'envi : l'Allemagne paiera ! cent ans plus tard, leurs hĂ©ritiers de la RĂ©publique En Marche Ăąnonnent dĂ©sormais : l'Allemagne garantira nos dettes. Mais tout indique que la rouĂ©e Merkel a plus d'un tour dans son sac pour ne pas payer, comme la RĂ©publique de Weimar parvint Ă  rouler le monde entier dans la farine en son temps. L'Allemagne veut boucler rapidement les nĂ©gociations europĂ©ennes En France, Ă  ce stade, tout le monde part du principe que l'Allemagne paiera, et on ne parle plus des dĂ©tails. La prĂ©sentation de la rĂ©alitĂ© du cĂŽtĂ© allemand est un peu diffĂ©rente. Ainsi, personne n'a relayĂ© en France la volontĂ© d'Angela Merkel d'aboutir Ă  un accord avant l'Ă©tĂ© sur le budget europĂ©en et sur le plan de relance. Pour l'instant, la ChanceliĂšre n'a pas tranchĂ©, contrairement Ă  ce que nous entendons de ce cĂŽtĂ© du Rhin, ses
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

1 thought on “🎖Macron arrivera-t-il vraiment Ă  faire payer l’Allemagne pour relancer l’Ă©conomie française ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous Ă  notre newsletter