28 novembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖Optimisez vos chances de ne pas perdre vos économies en cas de crise bancaire

La crise bancaire guette, très largement du fait même de l'incurie des banques qui n'ont jamais voulu "désintoxiquer" leurs actifs les plus pourris qu'elles détiennent parfois depuis les années 2000. Officiellement, les épargnants sont protégés à hauteur de 100.000€ contre la faillite de leur organisme bancaire. Mais la réalité est quand même plus compliquée et plus... risquée que les textes officiels ne le disent. Voici quelques trucs simples pour se protéger un peu mieux.   Une crise bancaire paraît très probable à l'automne, compte tenu du risque de crédit qui se profile. Vous êtes nombreux à vous demander si, dans cette hypothèse, vos économies sont à l'abri des malheurs du temps et comment éviter de les perdre si ce n'est pas le cas. Voici quelques débuts de réponse à ces questions. La crise bancaire qui vientLa crise bancaire est, pour certains, une tarte à la crème qui revient tous les ans, pour d'autres un risque imminent que la finance internationale est parvenue miraculeusement à conjurer depuis plusieurs années, après avoir eu très chaud en Grèce en 2011. Chacun se fera sa doctrine sur ce sujet, mais une chose est sûre : l'Union Européenne n'a pas pris le temps de "purger" les actifs toxiques de ses banques après la crise de 2008. Cette paresse rend ses banques fragiles. Avec la crise du coronavirus, ces questions d'actifs toxiques prennent une importance accrue : les dettes du passé vo
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.