25 novembre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

Sophie de Menthon : « Le gouvernement pousse à désobéir au confinement »

Sophie de Menthon, présidente d’ETHIC, bien connue de nos lecteurs, a réagi pour nous à l’intervention de Jean Castex, Premier Ministre, qui a prolongé les effets du confinement décidé il y a 15 jours. Les disparités de traitement et les absurdités des décisions gouvernementales rendent de moins en moins supportable une politique de lutte contre le virus qui menace aujourd’hui l’économie. Sophie de Menthon considère que la politique du Premier Ministre pousse à désobéir aux instructions officielles. 

Sophie de Menthon n’a guère apprécié l’intervention de Jean Castex, qui proroge des mesures de confinement dont la cohérence appelle de nombreux doutes. D’ailleurs, le Premier Ministre a affronté une kyrielle d’arrêtés pris par des maires autorisant les petits commerces à rester ouverts. Sur le fond, de nombreux Français sont troublés par l’incohérence des mesures décidées pour lutter contre la pandémie. Tout laisse à penser que l’adhésion des Français à ces mesures ne devraient pas aller en s’améliorant dans les semaines à venir. 

Le dernier déconfinement a été très mal mené. Je ne sais pas qui s'en est occupé, mais c'était mal fait.

On notera que Sophie de Menthon pointe du doigt l’uniformité des mesures adoptées par le Premier Ministre, notamment l’impossibilité de dépasser le kilomètre de distance pour les personnes qui habitent en zone rurale où les risques de contamination sont moindres. 

Pour les entreprises, l’obligation de passer au télétravail représente une vraie difficulté économique.