ūüéĖMix patrimonial : comparez-vous √† la moyenne fran√ßaise pour savoir si vous faites les bons choix

Votre mix patrimonial, c'est-à-dire la répartition de votre patrimoine entre différentes classes d'actifs, est-il conforme à son niveau global ? Cette question est rarement posée, et pourtant, il existe des différences sensibles dans la composition des patrimoines selon leur niveau. Nous vous proposons aujourd'hui de vous "situer" par rapport à la moyenne française, telle qu'elle existait selon les derniers chiffres en vigueur. Ceux-ci portent sur l'année 2018. Ils sont donc éventuellement à nuancer. Allez, commençons ce petit jeu récréatif.

Pour bien vous situer dans l’exercice que nous vous proposons (de compr√©hension de votre mix patrimonial), il faut commencer par √©valuer l’ensemble de votre patrimoine r√©el :

  • vos liquidit√©s et placements bancaires
  • la valeur de vos biens immobiliers
  • la valeur de vos biens mobiliers, en distinguant vos placements personnels et vos actifs professionnels, notamment la valeur de vos parts dans votre entreprise
  • la valeur de votre assurance-vie

Il faut avoir une id√©e claire du montant global de ces actifs, et une id√©e claire des pourcentages d’allocations.¬†

Ici, nous ne tenons donc pas compte de vos revenus. Nous y viendrons après.

Comment se r√©partit en moyenne un patrimoine √©quivalent au v√ītre

Sur le graphique ci-dessous, on dispose d’une photo du mix patrimonial moyen par d√©cile, selon la derni√®re enqu√™te INSEE pr√©cis√©ment men√©e sur ce sujet, en 2015.

Comme on le voit, il existe des “types” de patrimoine relativement distincts, selon le volume de celui-ci. Il faut ici se m√©fier de la distinction entre d√©ciles, qui est couramment utilis√©e par les statisticiens pour d√©gager des “cohortes”, mais qui est sur le fond tr√®s artificielle.¬†

Concr√®tement, on voit ci-dessus que les patrimoines des 6√®, 7√® et 8√® d√©ciles ont un profilage tr√®s proches : aux 3/4 compos√©s d’immobilier, pour 1/8 compos√©s de patrimoine financier, avec un endettement de 15 √† 20% pour financer l’ensemble.¬†

Autrement dit, de 186.500‚ā¨ √† 319.100‚ā¨ de patrimoine, il y a une homog√©n√©it√© de composition dans les patrimoines. Mais sous ce plancher et au-dessus de ce plafond, les chiffres commencent √† varier fortement. La place de l’immobilier baisse (pour les plus riches comme pour les moins riches, et la place du patrimoine financier augmente.¬†

Ces effets diff√©rents sont assez mal analys√©s par la technique du d√©cile, qui est, redisons-le, une commodit√© statistique sans lien avec des “d√©coupages” r√©els. Ce point est particuli√®rement vrai pour le dernier d√©cile, qui regroupe les patrimoines sup√©rieurs √† 1,254 millions ‚ā¨, sur lesquels nous reviendrons plus bas.¬†

Votre mix patrimonial est-il “normal” ?

√Ä ce stade, vous pouvez n√©anmoins vous poser quelques questions essentielles pour vous “situer” par rapport √† la moyenne fran√ßaise :

  • si votre patrimoine est inf√©rieur √† 200.000 ‚ā¨, la part de l’immobilier doit √™tre au maximum de 2/3 environ de cette somme, soit environ 135.000 ‚ā¨. Pour √™tre dans la moyenne, vos actifs financiers (c’est-√†-dire les sommes plac√©es en liquide, notamment sur livret, et vos assurance-vie) doivent tourner autour de 40.000‚ā¨,
  • si votre patrimoine se situe entre 200.000 et 400.000‚ā¨, l’immobilier en repr√©sente les 3/4 (soit 300.000‚ā¨ pour un patrimoine de 400.000‚ā¨) et les placements financiers environ 15%,
  • si votre patrimoine d√©passe les 400.000‚ā¨, la part de l’immobilier doit tendre √† diminuer, et celle des actifs financiers augmenter progressivement. Les actifs professionnels commencent √† constituer une part substantielle de ce patrimoine,
  • au-del√† du 600.000 ‚ā¨, la part de l’immobilier ne cesse de d√©cro√ģtre, et les biens professionnels y prennent une part grandissante.¬†

Bien entendu, il faut prendre toutes ces notions avec du recul. Ce n’est pas parce que votre mix patrimonial n’est pas conforme √† ce bornage global que vous g√©rez mal vos biens. Vous pouvez n√©anmoins retenir que, sous 400.000‚ā¨ de patrimoine, il est habituel de privil√©gier l’investissement immobilier.¬†

Au-dessus de 600.000 ‚ā¨, que se passe-t-il ?

Si votre patrimoine global est sup√©rieur √† 600.000‚ā¨, il vaut mieux, pour “situer” votre mix patrimonial, vous r√©f√©rer au tableau ci-dessous, qui montre une fois de plus qu’il existe une grande diff√©rence entre ceux qui disposent d’un patrimoine allant de ce plancher jusqu’√† 4 millions, et ceux qui sont beaucoup plus riches, et qui repr√©sentent √† peine 1% de la population.¬†

Sch√©matiquement, entre 600.000 et 1 million ‚ā¨, l’immobilier repr√©sente encore environ les 2/3 de l’ensemble, et le patrimoine financier grimpe √† 1/5 du patrimoine global. Mais ces grandes tendances, m√™me si elles s’√©rodent ou deviennent floues au-del√† d’un patrimoine de 1,2 million ‚ā¨, restent dominantes jusqu’√† 4 millions ‚ā¨ environ, c’est-√†-dire jusqu’au dernier centile.¬†

Comment font les très riches ?

Le 1%¬† le plus riche (patrimonialement) de la population, applique pour sa part un principe qu’on pourrait qualifier de 3 tiers : un tiers du patrimoine en immobilier, un tiers en patrimoine professionnel, et un tiers en patrimoine financier.¬†

Comme ce centile va d’un patrimoine “de base” de 4 millions √† plusieurs milliards, on se doute intuitivement que les arbitrages patrimoniaux rendus par les tr√®s riches sont tr√®s diff√©rents selon les montants en jeu. Pour les comprendre on retiendra simplement trois r√®gles :

  1. l’immobilier ne peut pas √™tre ind√©finiment √©largi
  2. le patrimoine financier est t√īt ou tard incontournable
  3. le patrimoine professionnel est fiscalement plus rentable

Mais il est vrai que très peu de Français sont concernés par ces problématiques. 

La crise va remettre en cause le mix patrimonial

Dans les ann√©es √† venir, on sait que le d√©bat sur le remboursement de la dette va faire rage et que les esprits appelant √† les annuler donneront de la voix. Pour les √©pargnants, le signal risque d’√™tre cataclysmique.

Je vous donne rendez-vous r√©guli√®rement sur le Courrier des Strat√®ges pour r√©fl√©chir ensemble aux meilleures fa√ßons d’adapter ce mix √† la nouvelle donne √©conomique.¬†

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

20 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer