Les Français installés à Madagascar privés de rapatriement sanitaire à la Réunion

Beaucoup de Français se sont installés à Madagascar pour des raisons professionnelles, en comptant sur la proximité de la Réunion (à une heure d'avion) pour bénéficier d'un rapatriement en urgence à l'hôpital de Saint-Denis en cas de problème de santé. Mais le coronavirus change leurs plans : la circulation entre les deux îles est désormais interdite, alors même que les questions sanitaires revêtent un caractère impérieux. Un exemple supplémentaire de l'absurdité bureaucratique qui inspire le confinement ou le couvre-feu. De nombreux ronds-de-cuir semblent vouloir se venger des choix assumés par un certain nombre de leurs concitoyens.

Les Français installés à Madagascar n’imaginaient pas que le coronavirus leur interdirait de retourner se faire soigner dans la mère patrie dont ils demeurent les assurés sociaux. Et pourtant, les choix bureaucratiques ont conduit l’administration française à interdire les rapatriements sanitaires vers l’île de la Réunion pourtant toute proche. 

Voici le message envoyé par le conseiller élu des Français de Madagascar : 

NON à l'interdiction des évacuations sanitaires vers La Réunion !

A ma demande, le Président de La République est saisi par notre députée, Mme Amélia Lakrafi.

Hier après-midi, des transporteurs aériens agréés pour les évacuations sanitaires vers La Réunion m'ont informé qu'ils venaient d'être notifiés par le Directeur de l'aéroport de Saint-Denis de l'interdiction de toute évacuation sanitaire de Madagascar vers La Réunion.

Cette décision m'apparaît incompréhensible et inacceptable. Elle traduit une rupture d'égalité entre les citoyens français en fonction de leur lieu de résidence.

Aussitôt, j'ai interrogé SEM Christophe BOUCHARD, Ambassadeur de France à Madagascar, en charge de la sécurité des Français établis dans ce pays. Il m'a répondu : <<Nous sommes en train de traiter cette question avec la Préfecture et les services parisiens.
Nous ne manquerons pas de vous tenir informé.>>

Pour soutenir cette démarche de l'Ambassade, j'ai alerté plusieurs parlementaires dont Mme Amélia Lakrafi, la députée de notre circonscription et les Sénateurs Richard Yung et Olivier Cadic, les plus attentifs aux préoccupations des Français de Madagascar. Tous les trois m'ont assuré intervenir immédiatement.

J'ai également envoyé un message à Jean-Baptiste LEMOYNE, Secrétaire d'état chargé des Français de l'étranger.

Ce midi, notre députée m'informe qu'elle a signalé cette situation inacceptable au Président de La République avec lequel elle tenait une réunion sur un autre sujet (photo ci-dessous)

J'ose espérer que cette décision sera annulée à bref délai.

Chacun de nous sait qu'en cas de besoin d'hospitalisation, depuis des décennies, nous comptons sur le CHU de La Réunion.

Une nouvelle fois, je rappelle que cet établissement s'est vu élargir sa mission à l'hospitalisation en dernier recours pour tous les Français du Sud Ouest de l'Océan indien, y compris ceux de Madagascar et pas seulement de Mayotte.

Il est donc inadmissible qu'un établissement ainsi doté de crédits supplémentaires pour nous servir renonce à sa mission !

Je reste à tout instant à la disposition de ceux qui auraient à souffrir de cette situation pour agir afin qu'ils obtiennent les services nécessaires à leur santé.

Jean-Hervé FRASLIN
Conseiller des Français de l'étranger élu à Madagascar

Des Français qui ne peuvent plus venir se soigner en France… Beau programme de confinement. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

About Post Author

21 Shares:
3 commentaires
  1. Une fois de plus, bureaucratidiotie !
    C’est fou ce qu’on réfléchit en haut lieu, s’il y avait des neurones en réserve on ferait bien de leur en distribuer quelques uns mais je suppose que, comme les masques, ils ont brûlé les stocks sous prétexte que ça ne sert à rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer