Nouveau processus chaotique pour décider ou non d’un reconfinement

Reconfinement ou pas ? C'est reparti pour un tour d'incertitudes à un moment où les statistiques hospitalières montrent une légère (mais constante) progression des personnes en réanimation. Alors que se multiplient les appels à un abandon des restrictions, Emmanuel Macron doit désormais trancher sur un possible retour au confinement. Cet exercice périlleux lui donne des sueurs froides et replonge son entourage dans l'épuisement nerveux des montagnes russes présidentielles. Nul ne sait quelle décision sortira de l'urne. Mais, de façon quasi-constante, lorsqu'Emmanuel Macron doute, c'est le signe chez lui d'un refus d'obstacle.

La saga du reconfinement recommence au pire moment pour le Président de la République. Le pays dans son entier n’en peut plus de porter le masque et de rentrer chez lui avant 18 heures. Et soudain, une flambée épidémique sur la Côte d’Azur oblige à évoquer un reconfinement local, et une “mauvaise tendance” nationale oblige à préparer un éventuel reconfinement national. 

Voilà un nouveau moment d’angoisse et d’incertitude pour le Président qui oblige tout le monde à se cramponner en attendant qu’il prenne sa décision. 

Les appels à la fin de l’urgence sanitaire se multiplient

Les premiers beaux jours semblent arriver, et l’opinion paraît lessivée par la solitude et l’angoisse patiemment subie depuis plusieurs semaines, notamment sous l’effet de médecins alarmistes. Les appels à la fin de l’urgence sanitaire se multiplient désormais. 

On notera tout particulièrement l’appel lancé par Hugues Renson, le député chiraquien du très bourgeois XVè arrondissement de Paris, et vice-président de l’Assemblée Nationale, en faveur d’un abandon de l’urgence sanitaire. L’intéressé a notamment écrit ceci au Premier Ministre :

"Cinq ans après la publication de cet ouvrage, nous faisons nôtre cette analyse. Nous entendons aujourd’hui chez nos concitoyens la lassitude croissante envers une urgence qui n'en est plus une. Et nous considérons qu'un état d’exception ne saurait devenir la règle, sauf à dénaturer nos institutions et porter atteinte au bon fonctionnement de notre vie démocratique"

Hugues Renson

Y a du branle dans le manche macroniste. 

L’idée d’un reconfinement local arrive

Malgré cette évidente lassitude des Français, qui se fait entendre jusque dans la majorité présidentielle, face aux restrictions de liberté et face à l’instrumentalisation de plus en plus évidente de la crise, le reconfinement revient au galop, avec une grande nouveauté. Il semblerait que, dimanche soir, Emmanuel Macron était prêt à autoriser le Préfet des Alpes-Maritimes à ordonner un confinement dans son département. La flambée des cas à Nice l’imposerait d’autant plus que les premiers rayons de soleil risquent de provoquer une flambée épidémique pire encore que celle qui sévit.

Reconfinement national

Quelques minutes avant d’autoriser ce reconfinement local, l’Elysée a finalement repris son habitude désormais bien connue des commentateurs : le stop and go ! Le Préfet aurait reçu l’instruction de ne pas agir, en attendant un éventuel reconfinement national.

Depuis vendredi, en effet, la progression des variants inquiète, et le Président se donne jusqu’à la fin de la semaine pour décider ou non d’un reconfinement. Voilà une décision qui devrait donner pas mal de sueurs froides au Président et à son entourage, compte tenu de la lassitude grandissante de l’opinion vis-à-vis des restrictions au liberté… et du pilotage à vue par le Président. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

14 Shares:
21 commentaires
  1. Eric vous y croyez vous aux chiffres officiels ?
    Micron et sa clique s’amusent à un jeu très pervers qui est de souffler le chaud puis le froid et ce jusqu’à quand ?
    Véran a trouvé un bon public et surtout un bon complice en la personne d’Estrosi qui rêve de devenir ministre de Micron depuis 2017 !!!
    Mais n’est-ce pas à Nice qu’un journaliste avait mené l’enquête sur les chiffres officiels surgonflés ?

    Mais il faut bien que “le pouvoir” sache que certains n’oublieront pas la souffrance infligée et que la traque sera violente et sans pitié !

    1. Sans même mettre en doute la véracité des chiffres officiels j’aimerai bien savoir pourquoi les traitements qui ont faits leurs preuves ailleurs ne sont toujours pas mis en avant, le virus serait-il lui aussi soumis à la fameuse exception française? Estrosi, n’est ce pas celui qui a été soigné à l’HCQ et cet abruti voudrait confiner tout le monde? Vivement que la justice fasse son boulot ça nous débarrassera d’un sacré paquet de trop payés .

      1. Votre commentaire vient à point nommé pour démontrer encore plus que nous avons en la personne d’Estrosi le pitre de service par excellence. Lui aussi ne sera pas épargné !
        Fillon aurait pu gagner la présidentielle en 2017 mais avec ce que nous démontrent les “politocards” LR depuis 2017, pour 2022 ils seront balayés !
        LR = Système = Centre (donc avec Micron)
        RN = Droite molle depuis débat avec Darmanin donc = Système
        Conclusion : La Droite n’existe pas dans ce pauvre pays !
        Et le résultat de tout ça, c’est ce que nous vivons tous les jours !

    2. Il y a eu un truc très zarb dans les premiers jours de décembre 2020, sèpukel journaliste d’investigation (et, oui, il en reste, mais très peu) s’est renseigné directement à l’INSEE pour connaître le nombre de morts du covid pour l’année, on lui a évidemment répondu que les chiffres ne seraient pas bouclés avant 2021, MAIS que si ça continuait sur la même lancée, il pouvait tabler sur un excès de 15’000 décès.
       
      1 mois 1/2 plus tard le chiffre (de l’INSEE) officiel est d’environ 80’000 – IMHO, c’est plus que suce-pet, d’autant que nous savons tous que leurs indices sont bidonnés, surtout celui du coût de la vie, par différents artifices qu’un statisticien sérieux rejetterai de suite ou retoucherai profondément…

  2. “États-Unis: le port du masque pourrait être nécessaire jusqu’en 2022 selon le docteur Fauci”. Génial !
    Et : « C’est vraiment terrible. C’est historique. Nous n’avons rien connu de tel depuis 102 ans. Depuis l’épidémie de grippe de 1918. Dans plusieurs décennies, les gens en parleront encore comme d’un terrible moment de l’histoire », a déploré Anthony Fauci. (11/02/2021) (RFI).
    (Ici : – Allez enfermez-moi tout ça et pas de discussion ! Urgence sanitaire. On commence par les Niçois – beaucoup de fragiles là-bas et ils ont peur donc il faut les protéger – nous on essaie de les rassurer par tous les moyens (oui oui depuis 1 an et tous les soirs au JT) mais cela ne suffit pas : ENFERMEZ-LES TOUS A NOUVEAU !
    L’Histoire en reparlera, évidemment ! Mais l’avenir ce n’est pas ce qui arrivera -c’est ce que nous ferons.

      1. En israël, où ils ont érigé le passeport vaccinal, on peut déjà se procurer un faux indétectable pour l’équivalent d’environ €230 (NB: leur direction sanitaire n’a rien trouvé de mieux que de refiler (ou plus vraisemblablement, vendre) toutes ses données vaccinales à Fiontech/Falzar, sans rien demander auparavant à la population bien sûr).

  3. Je suis pour le confinement… des personnes qui ont peur.
    Que tous ceux qui le souhaitent s’enferment pour 10 ans dans une cave sous terre… Et qu’on laisse les autres travailler et vivre normalement.

  4. Une chose est sûre, “ils” ont passé la seconde, au moins aux usa – que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans la presse écrite, les appels à la délation des “fake-news” se multiplient comme des mouches à m.rd.
     
    Mais il y a quand même un peu d’espoir, parce que les SJW ont déterré des photos et vidéos du programmeur principal d’un jeu mettant en scène Harry Potter, montrant qu’il avait un (lointain) passé dans l’extrême-droite et bien évidemment, ils ont fait tout un foin là-dessus sur les réseaux sociaux comme d’hab, mais les choses ont “mal tourné”, beaucoup de réponses étaient dans le style : “maintenant, je le veux ce jeu” ou “combien ? Il est déjà dispo ?”, etc, preuve que la résistance commence à montrer le bout d’un nez musclé [source : http://www.rt.com].

  5. Le problème est que le nombre de personne en réanimation a une dynamique différente des autres statistiques. Alors que le nombre de cas diminue, que le taux de tests positifs diminue et que les admissions à l’hôpital diminuent, le nombre de personnes en réanimation augmente. C’est difficile de savoir pourquoi, mais l’explication la plus probable est que ce nombre dépend plus des politiques hospitalières que de l’état de l’épidémie. Face à un désastre annoncé et répété journalièrement et sous pression du gouvernement, je pense que les hôpitaux ouvrent de nouveaux lits en réanimation. La nature ayant horreur du vide, ils remplissent ces lits avec des personnes qui normalement seraient laissés tranquillement à mourir chez elle en compagnie de leur famille.

    1. “C’est difficile de savoir pourquoi,”

      Si vous regardez en arrière en épluchant les stats des hôpitaux, vous-verrez que les fins et débuts d’année sont _toujours_ en surcharge depuis des lustres, pour la bonne et simple raison que c’est la période virale par excellence (grippe saisonnière, notamment) et que le froid n’est pas spécialement bon pour les gens d’un certain âge ni pour les défenses immunitaires de tous.
       
      Par ailleurs, il y a également les réanimations “normales” qui se bousculent au portillon à cause des pathologies qui se sont accumulées en mode dégénératif au fil des mois sans être correctement soignées, puisque c’est priorité absolue au covid depuis le début.
       
      Ce qui ne laisse qu’une seule question non-répondue : Qu’en est-il du privé, ne serait-il pas en train de se tourner les pouces et/ou au chômage technique comme pendant pratiquement toute l’année 2020 ???
      Absolument _personne_ n’aborde cette question pourtant cruciale – repensez à 2020, les abrutis ne trouvent rien de mieux que de déplacer des malades déjà très fragilisés dans des trains spéciaux (évidemment à grands renforts de caméras de TV), alors que de l’aveu même des intéressés, _tout_ le privé alentours, qui aurait très facilement pu absorber le trop-plein de malades, était à l’arrêt complet.
       
      Ce qui je viens de relater a un petit nom : c’est du foutage de gueule criminel.
      Toute cette mascarade ne peut déboucher à mon avis que sur deux choses, la saisine du tribunal international de La Haye pour infraction caractérisée et volontaire au code de Nuremberg, doublée par une autre pour crimes contre l’humanité.

  6. Le Dr Fouché l’explique très bien. Les lits en réa sont rarement vides. S’ils sont vides, l’administration jugera qu’ils ne sont pas utiles et réduira les dotations (personnel, moyens techniques…) pour l’année suivante.
    Ceci est valable pour toutes nos administrations : il faut justifier de l’utilité des budgets demandés !

    1. Donc quand on annonce une nouvelle vague, on ouvre de nouveau lits de réanimation, donc on les remplit donc on voit la nouvelle vague dans les personnes en réanimation. CQFD.

  7. Le dèpute Ranson qui parle d atteinte a nos institution et notre vie démocratique. LOL . Ce type vit ou depuis 3 ans pour ne pas s’etre rendu compte que nos institutions se reduisent au bureau du macronor et notre vie democratique a une vaste escroquerie pour boomeur.
    Ces députes sont aussi inutile que couteux comme le montre macron tous les jours.

  8. Je me permets d’ajouter à ses commentaires mon témoignage personnel : ma tante âgée de 100ans tout juste sans problèmes de santé particuliers si ce n’est ceux liés à sa mobilité s’est fait vacciner dans son Epadh situé au Lucs sur Boulogne en Vendée or quelques jours après hospitalisée en urgence pour insuffisance rénale sévère où elle est décédée !
    Et je sais qu’elle n’est pas la seule, ne pourrait t’on pas trouver là les explications d’une quelconque augmentation des réanimations ?Il suffit de s’intéresser au cas d’Israel pour comprendre mais bien sûr tout ceci est voulu pour pouvoir imposer une urgence sanitaire permanente !

  9. Exemple typique que le #confinement ne sert à rien!
    Mayotte, 3 semaines de confinement strict et l’ épidémie est au plus haut avec des services de réanimation « au bord de la rupture »

    Le prix Nobel de chimie, Michael Levitt, dénonce la totale irresponsabilité des scientifiques depuis le début du Covid, la censure de Facebook et la position de l’OMS.
    « Je suis contre le confinement stupide sans considérer le tableau dans son ensemble, et pas seulement combattre un virus qui est exactement aussi dangereux que la grippe, mais éviter également les dégâts économiques que chaque pays s’est causés, sauf la Suède.
    Nous avons vraiment vraiment échoué en tant que groupe, il y a eu des gens intelligents en Suède et c’est à peu près tout. L’Allemagne est réinfectée parce qu’elle a confiné trop fortement.
    Le niveau de stupidité que nous observons a été incroyable, et cela nécessite juste un peu de discussion entre personnes intelligentes. »
    Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, dénonce aussi l’utilisation du covid, comme prétexte pour réduire les libertés fondamentales et faire taire les critiques politiques.
    un courrier à lire grâce à ce lien : https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2021/02/23/ordre-des-medecins-et-liberte-de-prescription-de-pensee-dexpression/ Il y aurait encore beaucoup à dire…

  10. On sait trop combien Macron est comédien pour ne pas accorder d’importance à ses apparents doutes.
    N’oublions pas que nous sommes gouvernés par McKinsey et que la gestion sanitaire est aux mains de cabinets de conseil.
    Il existe un avis pour un retour à la normale , de certains membres du Conseil Scientifique ( non nommés) , dans le LANCET ; preuve qu’il leur semble impossible de s’exprimer autrement
    https://lezarceleurs.blogspot.com/2021/02/conseil-scientifique-covid-19-et-lancet.html

    Par ailleurs, une analyse de juriste, amusante et pertinente dans son implacable logique faite du respect à la lettre du droit nous apprend ici, que la Vème république n’existerait pas.

    https://etouffoir.blogspot.com/2021/02/le-roi-president.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer