Deux députés allemands démissionnent : ils auraient touché des commissions sur la vente de masques

Alors que les chrétiens démocrates de Madame Merkel baissent dans les sondages du fait du ras-le-bol de la population face aux mesures de restriction sanitaire, le groupe parlementaire CDU/CSU au Bundestag est plongé dans la tourmente. Plusieurs de ses membres sont soupçonnés d’avoir touché des commissions sur les ventes de masques ou d’en avoir tiré des avantages pour des activités professionnelles extraparlementaires. De quoi troubler le jeu politique d’ici les élections législatives de septembre 2021

Le bâtiment du Reichstag à Berlin, siège du parlement fédéral

Rien ne va plus à l’union chrétienne-démocrate de Madame Merkel ni chez ses alliés de l’union chrétienne-sociale bavaroise, dont le président, Markus Söder, se verrait bien à la Chancellerie berlinoise à la fin de l’année. Le parti perd deux à trois points dans les différents sondages hebdomadaires qui mesurent les intentions de vote « si les élections législatives avaient lieu dimanche prochain ». Le Ministre de la Santé Jens Spahn est mis sous grosse pression car on lui reproche de plus s’occuper de ses affaires personnelles – en particulier d’avoir acheté une villa luxueuse dans les environs de Berlin en pleine crise du COVID 19 – que de gérer la lutte contre l’épidémie au plus près des intérêts de l’économie allemande. Et comme si cela ne suffisait pas, le groupe parlementaire CDU/CSU doit affronter à présent le soupçon d’enrichissement personnel ou d’affaires lucratives réalisés à l’occasion de l’approvisionnement en masques sanitaires.

Deux députés du Bundestag démissionnent

Georg Nüsslein, député bavarois, n’est pas le parlementaire lambda puisqu’il est vice-président du groupe parlementaire; or il est soupçonné d’avoir touché jusqu’à un million d’euros de commissions au printemps dernier pour faciliter l’approvisionnement en masques alors que le pays en manquait – comme la France. Nüsslein a démissionné du groupe parlementaire et annoncé qu’il ne se représenterait aux élections législatives de septembre. Nikolas Löbel, député CDU de Mannheim, a lui démissionné immédiatement de son mandat parlementaire: on lui reproche d’avoir encaissé 250 000 euros de commissions pour son entreprise en échange de la livraison de masques à des maisons de retraites et une société d’approvisionnement hospitalier.

24 députés, en tout, pourraient être visés par une enquête interne

 Hans-Jürgen Imer, député en Hesse,  se voit reprocher à son tour d’avoir fait insérer des publicités dans un journal de sa circonscription, le Wetzlar Kurier, pour une entreprise qu’il avait par ailleurs poussée auprès du Ministre de la Santé. Une enquête parlementaire non publiée affirme qu’une vingtaine d’autres députés seraient concernés. L’opposition – Libéraux du FDP, Verts et Parti de Gauche – réclame une enquête approfondie. Que pouvait-il lui arriver de mieux à une semaine d’une élection régionale, en Bade-Wurttemberg qui aura valeur de test quant à la force des partis politiques respectifs – et pourrait bien placer les Verts en position avantageuse ; et à six mois des élections législatives – où la CDU pourrait voir fondre son avance, actuellement de dix points dans les sondages, sur les Verts.  En tout cas, contrairement à ce qu’espérait le parti de Madame Merkel, qui entendait bien profiter de la popularité retrouvée de cette dernière, avant qu’elle passe la main, l’année 2021 ne sera pas un long fleuve tranquille

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

406 Shares:
5 commentaires
  1. Ce qui est bien en Allemagne, c’est la vitesse avec laquelle ils font jouer le droit : aussi bien quand il s’agit de savoir comment les gouvernants ont bidouillé les communiqués des scientifiques (notre Cada n’a toujours pas réussi à rendre public les débats du comité scientifique) que de dénoncer les tripatouillages (pas plus ni moins nombreux que chez nous) des politiques. On attend maintenant les décisions du CE sur l’ivermectine, sur la loi d’urgence etc.

    1. Et, surtout, qu’ils sachent choisir des membres du conseil constitutionnel qui soient irréprochables et dont l’honnêteté ne peut être mise en question tels que Juppé ou Fabius par exemple .

  2. Nous avons les mêmes chez nous, sauf que chez nous il n’y a qu’un seul “pouvoir” qui est juge et partie !
    Et puis avec les journalopes que nous avons, ça ne risque pas de se savoir !
    Ils se la ferment tous parce tous en tirent quelques choses … .
    Si nous appelons ça démocratie, alors cela veut dire que la démocratie n’est en définitive qu’un système, qu’une organisation de malfaiteurs ! En un mot une maffia !

  3. Et l’AfD dans tout ça ?
    Un jeune acteur allemand sur FB poste des vidéos humoristiques, incisives et instructives. Ainsi lors de l’une de ses dernières analyses, son propos était rythmé par le refrain : “rechts, rechts, rechts, Nazis, Holocaust, rechts, extremisten, Nazis, Neo-Nazis, Faschisten, rechts Radikale, rechts, rechts rechts”. C’était pour paraphraser les médias mainstream. C’est devenu un lessivage de cerveau au quodien. Un disque raillé…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer