L’adversaire le plus dangereux d’Emmanuel Macron n’est pas Marine Le Pen mais l’abstention !

L'abstention est le plus dangereux adversaire du Président s'il briguait un second mandat. Les sondages de second tour de la présidentielle, en effet, n'indiquent pas un renforcement de Marine Le Pen mais un très fort refus de voter Macron chez ceux qui auraient voté pour des candidats de gauche ou pour Xavier Bertrand.

Les sondages se suivent et se ressemblent. Ils racontent tous la même histoire, celle d’un resserrement de l’écart entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle si elle avait lieu dimanche prochain. En fait, ce serait une illusion d’optique  de croire que les enquêtes d’opinion indiquent un renforcement de Marine Le Pen. Même si la présidente du Rassemblement National assume désormais volontiers un rôle de challenger du président sortant, le détail des reports de voix au second tour, tel que le détaille, par exemple, Harris Interactive , dans un sondage publié le 8 mars 2021, montre de mauvais reports de voix pour la candidate: seuls 21% des électeurs de Xavier Bertrand, si ce dernier était le candidat de la droite modérée, se reporteraient sur la candidate de la droite radicale. C’est moins que le report à partir des électeurs de Jean-Luc Mélenchon, qui est de 24%. 

Les très mauvais reports de voix en faveur d'Emmanuel Macron au second tour

Si, malgré ses faibles réserves de voix, Marine Le Pen atteint 47% des intentions de vote, c’est parce qu’Emmanuel Macron est lui aussi l’objet de mauvais reports de voix. Le même sondage Harris Interactive donne les chiffres suivants: 24% de reports des électeurs de Mélenchon, 41% d’Anne Hidalgo, 51% de Jadot et 38% de Bertrand.  

Le non report des électeurs sur les deux finalistes conduit à des taux d’abstention records pour un second tour de la présidentielle. 52% des électeurs de Jean-Luc mélenchon n’iraient pas voter ou voteraient blanc; 50% des électeurs d’Anne Hidalgo, 44% des électeurs de Jadot et 41% des électeurs de Xavier Bertrand. 

Le plus dangereux adversaire d’Emmanuel Macron lors de la prochaine élection présidentielle est donc l’abstention. Il n’y a pas d’appétence pour Marine Le Pen, qui consolide ses positions de 2017 mais sans véritablement profiter de l’enchaînement de crises qui a marqué le quinquennat Macron: Gilets Jaunes, conflit des retraites, épidémie de COVID 19. Et c’est à gauche  que le candidat Macron perd le plus par rapport à 2017. Il ne l’emporte face à Marine Le Pen que dans la mesure où il saura convaincre les électeurs de la droite modérée de voter pour lui. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

14 Shares:
3 commentaires
  1. Quelles sont les règles du scrutin de 2ème tour ?
    Y-a-t-il un minimum de pourcentage de votants pour en valider le résultat ?
    C’est-à-dire le “gagnant” peut-il être élu avec 1 seule voix sur n millions de votants ?

  2. À moins que on nous rejoue la promotion du Joker qui tue, que pragmatiquement Macron s’efface à la dernière minute et lui fasse ainsi la courte échelle. Ce serait le remake des élections de 2017 et la marine n’aurait même pas la capacité de sortir de son port de plaisance. On ne change jamais une recette qui a fonctionné à moins qu’elle soit éventée et totalement discréditée.

  3. Récupérer X.Bertrand serait tomber de Charybde en Scylla, vu qu’en privé il a les mêmes vues “sécuritaires” que Ciotti, qui verrait bien une caméra flicarde dans chaque maison, quant’à Marion, si ses membres ont fait des preuves, ce sont celles d’une fort mauvaise gestion, où qu’ils se trouvent.
     
    Une majorité de gens, gangrenée par l’intoxication de la propagande d’état soigneusement prolongée par le FUD distillé par les chaînes de TV et décérébrée par l’ednat, est incapable de se rendre compte de ce qui cloche réellement, la dette, déjà plus que cons-équente, est devenue explosive et les confinements ont tellement plombé une économie administrée déjà moribonde (pléonasme voulu) qu’elle en est maintenant grabataire (sauf pour le cac40, évidemment, puisque c’était le but) – de fait, ce pays est plombé au minimum pour les 2 générations à venir et pour couronner le tout, l’ahuri dévolu au commerce et incapable de faire une règle de trois de tête annonce qu’il va faire cracher toutes les entreprises au bassinet incessamment sous peu, autant dire que ce pays est maintenant définitivement foutu.
     
    Finalement, les gens n’auront que ce qu’ils méritent en ayant renoncé à leur responsabilité individuelle, la seule qui vaille, au profit de gens dont le seul but est de se remplir les poches tout en pressurant d’une façon intolérable le privé, simplement parce qu’ils le jalousent et qu’ils n’ont ni sens commun, ni le début d’une seule idée pour sortir le pays du marasme où leurs con-génères l’a plongé – De Profondis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer