Poisson (ex-maire de Rambouillet) : « Le Coran contient beaucoup d’appels à la violence »

Jean-Frédéric Poisson, ancien maire de Rambouillet (et ancien député de cette circonscription) nous a accordé une longue interview où il évoque notamment la différence politique majeure entre l'Islam et le christianisme. Il rappelle opportunément que le Coran multiplie les appels à la violence, quand les Évangiles n'en contiennent aucun, et prônent une neutralité religieuse de l'espace politique. Cette interview, réalisée lundi dernier, donc avant l'attentat au couteau de Rambouillet, évoque aussi la question de la confiscation de l'Etat par quelques hauts fonctionnaires, et la question du Frexit.

Jean-Frédéric Poisson n’est pas seulement le président du parti VIA, d’inspiration chrétienne démocrate. Il fut aussi maire de Rambouillet et député des Yvelines. Il  nous a accordé une longue interview où, avec un triste pressentiment, il évoque les différences de nature politique entre le christianisme et l’Islam. 

Poisson rappelle la violence du Coran

Nous avions, il y a quelques mois, listé les versets du Coran qui appellent ouvertement à la violence, individuelle ou collective. Jean-Frédéric Poisson ne va pas dans un autre sens, alors même qu’un attentat au couteau contre une policière vient d’endeuiller sa ville. Il rappelle que les textes religieux chrétiens n’appellent à aucune violence, à la différence des textes musulmans qui propagent pour une part non-négligeable des discours de haine et d’intolérance. Il appelle les Musulmans à se positionner sur une prise de distance avec ces textes.

Confiscation de l’Etat par une oligarchie

L’interview de Jean-Frédéric Poisson est aussi l’occasion de pointer du doigt le « deux poids deux mesures » de l’oligarchie qui tient l’Etat en matière de religion. Alors que les restrictions à la liberté de culte ont très tôt frappé la communauté catholique, le Préfet du Tarn a accordé des dérogations aux musulmans. 

Cette disparité de traitement rappelle que l’Etat a été confisqué par quelques hauts fonctionnaires qui distillent leur idéologie dans l’action publique ordinaire. Le candidat Poisson préconise ici une reprise en main de l’Etat par les citoyens et une large consultation populaire sur les grands sujets de souveraineté. 

Chèque scolaire

Enfin, les amateurs du genre noteront que Jean-Frédéric Poisson propose l’instauration du chèque scolaire pour les écoles privées hors contrat. Un vrai programme libertarien ! Nous le recevrons dès que son livre consacré à la micro-taxe sera paru. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

13 Commentaires

  1. L’islam est un système religieux, politique, économique et militaire. Chacun est indissociable des autres. Comment peut-on tenter de faire croire qu’une cohabitation est possible sous d’autres règles que l’islam ou vaguement en mélangeant les genres?

    • La définition est parfaite, une vérité étouffé par par les laïcards et l’oligarchie du pouvoir (hauts fonctionnaires qui gouvernent de droite comme de gauche), il a été construit en Arabie Saoudite pour unir les tribus arabes et construire une nation arabe..

  2. Cher monsieur Eric-le -Flamand, ( pardonnez-moi cette arrogante-provocation)

    Deo gratias de nourrir la réflexion pour les futurs veautants. (les zélecteurs)

    Qu’il me soit permis, encore, et avec beaucoup d’humilité, de faire quelques observations :

    Monsieur Fish ou Poisson est le poulain de cette brave et très laide Boubou ( madame Christine Boutin) elle-même égérie des lecteurs du Fig-Mag de monsieur Bloch dit Dassault, du Point de Pinault et autres abrutis : les un mlillion ou + de manifestants qui ont sagement défilé contre le « mariage-civil-du-cochon-et-du lapin » …..et qui l’ont dans le fion !

    Ce brave monsieur Poisson, qui comme vous, a fait des études de philosophie ( un brave Hegelien) se présente comme un sophiste de moyenne volée, avant d’être un catholique de niveau moyen, au moins du point de vue de la Saine Doctrine, au sens de Saint Paul. J’ignore tout de sa discipline, publique ou privée, de piété. Nous sommes tous des pécheurs, et moi le premier !

    C’est un bon « raie-publique-un »ou « ripoublicaïn » ( il démontre qu’il est dans la droite ligne du Vatikhan 2 ( Cf. Gerhard Riegner au Cerf « Ne jamais désespérer, 60 ans au service des droits de l’homme et du judaïsme ») et de ses positions révolutionnaires au sens de 1789. Dans le cours de l’entretien que vous lui accordez, il aborde certains des sujets qui émoustillent les salons parisiano-parisiens…..

    On sent le candide- a : avant chaque échéance : il vient nous vendre son baril de lessive. Et ces braves cons de fouançais continuent, année après année, de veauter et d’urner…..

    Je crains qu’il ne soit vide, du point de vue Catholique, comme un Jorge, un Joseph ou un Karol, pour ne citer que les dernières idoles des lecteurs du Fig-Mag, de Familles crétines et autres feuilles de choux creuses et superficielles, et tous nos autres braves papolâtres…. Il cherche le veaute. Lui comme ses concurrents ne changera rien en profondeur car c’est un hérétique à défaut d’être un apostat, au sens du droit canon.

    VINCIT OMNIA VERITAS.

    Pour la France dont vous avez acquis la nationalité, c’est Dieu qui tient tout entre ses mains et non pas des sophistes comme ce brave Poisson, Macron ou autres en dépit de leurs mérites.

    Personne n’aime la Vérité, le Réel et la Réalité.

    C’est dommage.

  3. Les imams ont eux-mêmes jugé (à Constantinople) que l’islam n’était pas compatible avec la république (trois sur trois, donc, unanimité)
     
    Par ailleurs, aucune allusion à l’obésité de l’état, pas plus qu’à l’établissement d’une réelle constitution citoyenne – quant’au chèque éducation, si c’est évidemment une excellente idée, il est impératif qu’il y ait un minimum de contrôle, car « laisser le choix entre méthode syllabique et globale », c’est placer les seconds au fond du trou sans aucun espoir d’en sortir – de multiples études sérieuses pointent ça depuis des années et c’est l’obstination imbécile de certains qui fait que cette ineptie sortie d’un neurone débile survit encore – à cet égard, les profs sont là pour faire ce qu’on leur dit de faire et si ça ne leur plaît pas ou qu’il veulent n’en faire qu’à leur tête, la porte est grande ouverte.
    On ne peut pas condamner des mômes à l’échec sous prétexte que le ménage se fera tout seul au fur et à mesure et sera terminé dans quelques années, il faut donner l’exemple et le message doit-être plus que ferme et clair.
     
    La seule (petite) évocation d’une l’éjection par le peuple n’a con-cerné que le président, pourquoi pas _tous_ les autres ‽
     
    Et pour ce qui est du coût français d’un frexit, JFP sait très bien que dans ce cas, c’est la Lex Monetae qui s’applique, à moins bien sûr que pause-caca ne soit actuellement en train de nous faire un petit dans le dos pour tenter de forcer un assujettissement à l’euro à rallonge, mais ça, ça serait en plus de tout le reste, la cerise sur le gâteau de ses hautes trahisons…

  4. Des constats et des constats et que des constats !
    Les élections ne résolvent rien, bien au contraire ! Même les RIP ou RIC seront dévoyés !
    Car le gros problème, le très gros problème c’est que les électeurs (la majorité des) n’ont pas la connaissance ! Donc les « mougeonstruches » qui votent depuis 50 ans sont responsables et coupables du déclin de la France !
    « L’homme politique contemporain, cet extrait mesquin de dictateur stalinien, d’arracheur de dents et d’antihéros est finalement bien fait à la bassesse du bulletin de vote anonyme : il est élu par des corbeaux. »
    Si vous voulez que le vote démocratique ait un sens et une valorisation, il faut instituer le « permis de voter » après « contrôle des connaissances » !
    Et seuls ceux qui possèdent la connaissance et qui auront donc réussi à l’examen du « permis de voter » auront alors le droit de voter !
    Tout le reste n’est que propagande et manipulation des masses !

    • Exact, mais il ne faut pas rêver les gauchos, mi-figue et la droite mollasse ne permettrons jamais ce permis de sauver, seule la prise du pouvoir par des militaires permettra de rétablir la France avant quelle ne s’effondre et que les islamo gauchistes ne prennent le pouvoir. Mais, peut être seront nous sauvés par l’Allemagne quand elle se retirera de l’UE et que l’euro disparaitra, bientôt….

      • Effectivement il y a urgence, l’heure est grave.
        Je n’ai rien contre une prise de pouvoir par des militaires à condition qu’ils appartiennent à la Légion non encore contaminée par ce que vous savez, ou à ceux des régiments parachutistes d’infanterie de marine qui n’ont pas été encore contaminés par ce que vous savez (je ne sais pas s’il en reste vraiment !).
        L’Allemagne est le problème de l’Europe et surtout de la France qui est devenue son esclave et celle de l’UE.
        Nous ne nous sauverons que par notre propre action !
        “L’esclave est celui qui attend que quelqu’un vienne le libérer.”
        E.Pound.

    • La connaissance ne tombe pas du ciel, pas plus d’ailleurs qu’elle ne vient du haut . Il y a effectivement un problème qui empêche les français d’avoir un vote, plus ou moins, éclairé mais c’est avant tout le manque de réflexion . La déconstruction qui a découlé des effets pervers du CNR, en confiant les ministères de l’instruction publique et de la culture à des idéologues en est la principale responsable . Notre situation est le fruit de nombreuses années de propagande collectiviste, avec le cortège de déresponsabilisation et la mise en place d’un état d’esprit ne permettant plus la réflexion individuelle . Arrivé au stade de décrépitude actuel il n’y a plus de solution simple pour régler un problème complexe . Espérer ou même attendre quelqu’un qui aurait une solution « clé en mains » est aussi utopique que de penser que le keynésianisme est une solution économique fiable ou que l’état peut régler les problèmes qu’il a créés .Qu’on le veuille ou pas il n’y a de solution qu’à travers le peuple mais pour ça il faudra d’abord se débarrasser de toute la clique de parasites qui vit des pouvoirs qu’elle a usurpé . Tout est à reconstruire, le système d’instruction publique, le chèque éducation est intéressant mais ce sont les établissements scolaires qui doivent le percevoir, pas les parents, pour éviter les effets pervers et le mésusage . La justice est devenue le bras armé de l’état et des idéologues, perdant du même coup son rôle de contre pouvoir . Elle même aujourd’hui rend quelquefois des décisions en contradiction avec la constitution qui sont plus représentatives de l’état d’esprit des juges que du respect de la loi et du droit . On en arrive à se demander qui surveille les gardiens du temple, le »mur des cons » est le meilleur exemple de la perversion actuelle de l’institution judiciaire . La presse et les médias d’informations sont devenus la caisse de résonance d’une idéologie mortifère qui refuse de disparaitre malgré les dégâts qu’elle a déjà causé, chez nous comme ailleurs auparavant . La culture est dans le même cas et, pour les deux, il est inadmissible que ce soit le mésusage de l’impôt, à travers les subventions, qui finance la destruction de nos racines . La laïcité n’est pas la lâcheté, notre vision de l’immigration méprise totalement nos droits naturels, pour , moi être libéral commence par la reconnaissance du droit de dire non à qui veut m’imposer ses idées ou sa vision du monde si je ne les partage pas . C’est aussi vrai pour l’UE que pour le quidam qui fuit son pays, ni l’un ni l’autre ne sont en droit de m’imposer ce dont je ne veux pas chez moi . Je n’ai aucun problème avec le fait que quelqu’un ait des croyances différentes des miennes, tant qu’il respecte les miennes et comprend et admet que nos lois doivent être respectées s’il veut rester . Dans le cas contraire, bon vent . Que les « bonnes âmes » prêtes à accueillir la misère du monde la prennent en charge ne me poserait pas de problèmes, aujourd’hui ce n’est pas le cas elles ont plutôt tendance à jouer au « père noël » avec le pognon des autres plutôt que le leur . Pour en terminer avec le chapelet de nuisances qui nous plombe aujourd’hui et fracture ce qui fut une société, je rajouterai que le mondialisme d’une minorité, qui assoit ses pouvoirs sur les divisions en exploitant à son profit toutes les lubies du racialisme, indigénisme, racisme (le plus souvent fantasmé même s’il existe parfois et plus souvent chez ceux qui se victimisent à travers lui) devra disparaitre et être combattu pied à pied . Le but final de toutes ces idioties étant de prendre le contrôle d’une société déboussolée qui ayant perdu la conscience de ses origines sera plus facile à mener à la perte d’une immense majorité au profit d’une minuscule minorité .
      Je n’aborderai pas les problèmes économiques, tout libéral connait les solutions que ceux qui ont tout à perdre en les appliquant tentent de diaboliser, avec un certain succès malheureusement, en posant l’état comme maître du jeu, ce qu’il ne pourra jamais être, ses intérêts étant en opposition avec ceux des peuples .
      Les choses étant ce qu’elles sont il ne reste qu’une solution, reconstruire une société assise sur les droits naturels et aucun politicien n’aura le courage de s’attaquer au problème . La première des choses à faire étant de déshabiller le chef de l’état de tout pouvoir pour lui donner un rôle d’arbitre et en instaurant un système de contrôle qui ne soit pas dans les mains des partis politiques afin de pouvoir être assuré de sa destitution en cas de manquement à son rôle . Supprimer le conseil constitutionnel et le remplacer par une cour constitutionnelle chargée de faire appliquer la DDHC de 1789 et les règles actualisées de la déclaration d’abolition des privilèges . Limiter le nombre de parlementaires et de sénateurs et les mettre en situation de trouver des accords permettant de se débarrasser des « lois de circonstances » et permettre la consultation de la cour constitutionnelle par le peuple . Rendre impossible toute fonction élective aux hommes de l’état, actifs ou non, afin d’éviter le retour des castes nocives que nous subissons aujourd’hui .
      Voila, voila, comme vous pouvez le voir, ce n’est pas gagné d’avance et je crains fort que ce ne puisse arriver sans dégât . C’est à nous de voir et peut-être aussi à ceux qui croient tenir les rênes aujourd’hui de s’apercevoir à temps que ce sont eux qui vivent du travail des peuples et non le contraire . Après, compter sur des gens qui ont perdu tout sens des valeurs pur avoir une attitude intelligente, comme le disait Desproges « le doute m’habite », bon, tant que ce n’est pas Satan …

  5. Comparez donc avec la violence dans la Bible : http://benjamin.lisan.free.fr/jardin.secret/EcritsPolitiquesetPhilosophiques/Bible/VersetsViolentsDeLaBible.htm

    Les trois religions monothéistes (judaïsme, christianisme, islam) comportent dans leurs livres saints, des versets violents. Par rapport au Coran, la Bible est infiniment plus violente. Le Talmud est encore plus violent que la Bible.
    1– “Il est autorisé d’avoir des rapports sexuels avec une fille de trois ans et un jour », Sanhedrin 55b
    2– « Jésus était un bâtard né dans l’adultère », Yebamoth 49b
    3– « Il est permis de divorcer avec votre femme si vous voyez une plus jolie fille-vierge et attirante, même si elle n’est âgée que de 3 ans », Gittin 91a
    4– « Jésus a été envoyé en enfer, où il est puni en étant bouilli dans des excréments”, Gittin 56b
    5– « Marie était une prostituée », Sanhedrin 106a
    6– « Les disciples de Jésus méritent d’être tués », Sanhedrin 43a
    7– « Même le meilleur des Goyim (non juif) devrait être abattu », Abhodah Zarah 26b T
    8– « Les femmes Juives sont contaminées par la simple rencontre de Non-juifs », Iore Dea 198, 48
    9– « Il n’est pas bon de parler aux femmes, pas même votre propre femme », Aboth 1.5
    10– « Un Non-juif est comme un chien », Ereget Rashi Erod.22 30
    11– « Mangez en présence d’un non-juif c’est comme manger avec un chien », Jebamoth 94b.
    12– « Vous pouvez tuer un incroyant avec vos propres mains », Abhodah Zarah 4b
    13– « Si un goyim (non-juif) frappe un juif, il faut le tuer, car c’est comme frapper Dieu« , Sanhedrin 58b
    14– « L’usure (le taux d’intérêt) peut être pratiquée sur les Non-juifs », Abhodah Zarah 54a
    15– « Si un juif trouve un objet appartenant à un goyim, il n’est pas tenu de le lui rendre », Babha Mezia 24a.
    16– « La propriété d’un Non-juif appartient au premier juif qui la réclame », Babha Bathra 54b
    17– « Ce qu’un juif vole d’un non-juif, il peut le garder », Sanhedrin 57a
    18– « Les goyims (non juifs) qui chercheraient à découvrir les secrets de la Loi d’Israël, commettent un crime qui réclame la peine de mort », Sanhedrin 59a
    19– « Ordre est donné de modifier et de ridiculiser les textes religieux des goyims (non juifs) », Iore Dea 147.5
    20– « Tous les juifs sont vertueux », Sanhedrin 11.1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.