Comment nous glissons peu à peu vers l’ère des soulèvements populaires

Le week-end qui vient de s'écouler illustre une tendance de fond dans l'ensemble des pays européens, et même occidentaux : le glissement progressif vers l'ère des soulèvements populaires. Le refus global du confinement et des restrictions aux libertés en donne le coup d'envoi. Partout, des mouvements de population se font jour, qui contestent la légitimité de l'ordre imposé par les castes au pouvoir.

Un peu partout, ce week-end a été émaillé de troubles à l’ordre public, largement suscité par la politique de confinement. Mais on sent bien que la pandémie est un prétexte ou un déclencheur à une confrontation plus globale avec l’ordre institué. Les signaux se multiplient donc, indiquant que nous glissons vers l’ère des soulèvements dont parle le sociologue Michel Maffesoli dans son ouvrage dédié à la question

Des soulèvements pressentis en Europe

Ce week-end, plusieurs pays ont été témoins de soulèvements manifestes contre la décision de confiner et de restreindre les libertés. 

C’est le cas en Belgique, où des affrontements spectaculaires ont à nouveau eu lieu à Bruxelles, au bois de la Cambre. On comptait 15 blessés parmi les manifestants, et 12 parmi les effectifs policiers. 

À Berlin, les rassemblements du 1er mai ont dégénéré en affrontements ouverts avec la police. 240 interpellations ont eu lieu. 

En France, les corps intermédiaires ciblés

À Paris, le défilé du 1er mai a été l’occasion d’échauffourrées entre des manifestants et la CGT. Les militants du syndicat ont été insultés et coursés par des éléments violents. On peut y voir les effets d’une remise en cause, propre à la France, de la “démocratie sociale”, où les organisations syndicales participent à la conduite des affaires aux côtés de l’Etat.

Le phénomène mérite d’être relevé, car il vise le syndicat le moins “réformiste”, mais aussi le plus ambigu dans ses prises de position. La CGT s’est en effet longtemps opposée aux Gilets Jaunes, qu’elle a ensuite largement gauchis. 

L’ère des soulèvements arrive

Les prochains mois (voire les prochaines semaines) pourraient voir ce genre de débordements se multiplier, parallèlement à la montée des tensions sociales. Les banlieues constituent en particulier un terreau favorable à cette fébrilité. L’effondrement du tourisme de masse, qui torpille de nombreux emplois précaires indispensables aux familles les plus défavorisées, nourrit cette agitation dont on n’a probablement pas fini de mesurer les dégâts. 

Nous avons beaucoup insisté sur ces questions ces dernières semaines, mais la crise sanitaire frappe aussi durement les travailleurs indépendants, dont certains sont déjà acculés au désespoir. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

128 Shares:
11 commentaires
  1. Appeler “manifestants” ,surtout à l’occasion du 1er Mai, les voyous qui ont fait parlé d’eux en fin du défilé traditionnel de la fête du travail est pour le moins inapproprié…

    1. Quel nom voudriez vous leur donner? Ce même nom n’a t il pas été utilisé pour désigner ceux qui ont infiltré et décrédibilisé les GJ ? Pourquoi devrait on appeler ceux d’hier autrement qu’avant hier? Ergoter sur ce détail ne sert-il pas à montrer le doigt de celui qui vous montre la lune, pas sûr que ça mène bien loin.

  2. Ce WE, j’ai visionné quelques vidéos YT de la chaîne “r/mr reddit” (r/entitledparents, r/idontworkherelady, etc), or il se trouve que l’une des compilations portait sur une fille à qui l’on refusait l’achat de chandelles dans une supérette.
     
    L’histoire en elle-même n’a aucun intérêt, mais il est notable qu’elle se passe aux USA ou, visiblement et c’est même expliqué dans la vidéo, il y a aussi eu des listes “d’objets essentiels” et de “non-essentiels”.
     
    Donc, soit quelqu’un a copié sur l’autre, soit il y a eu connivence entre dirigeants de différents pays…
     
    Il serait donc _très_ intéressant d’avoir le son de cloche de ceux qui ont de la famille et/ou des amis dans différents pays ou qui nous lisent de l’étranger, histoire d’en avoir le cœur net.

    1. Selon De Villiers https://www.tvlibertes.com/le-zoom-philippe-de-villiers-macron-zemmour-schwab-le-pen-il-dit-tout, la terminologie “essentiels” / “non-essentiels” auraient été précisément celle utilisée par Gates/Davos/CIA/Labos pharmaceutiques/etc lors de l’exercice de “simulation” Event 201 d’octobre 2019… Je ne sais pas si CECI est vrai mais nous avons de multiples preuves que nos dirigeants “mondialistes” suivent un story-board depuis le début… En ce qui concerne le sujet de l’article, pour ma part, je préfère DE TRÈS LOIN la guerre civile à la dictature, mais, malheureusement, je crois davantage au commentaire de lez…

      1. Je n’avais pas pensé à cette énième saloperie, mais ça me paraît tout à fait recevable :/
         
        Ce qui veut dire que l’euthanasie de l’économie était également cartographiée et ciblée quand aux branches devant-être les plus touchées.

  3. le peuple se réveillerait-il enfin ??? vous appelez voyous des gens qui s’attaquent à des gens qui font crever agriculteurs, artisans ou industriels : je les appele des gens courageux qui ne veulent plus de cette ponction publique qui nous fait crever !!!
    qui vit dans ce pays : uniquement la ponction publique !!!! la drogue a bon dos !!! la pauvreté augmente à une vitesse grand V dans l’indifférence générale, pauvreté construite par les ponctionnaires rentiers et inutiles !!

  4. Nous glissons surtout vers le contrôle absolu de la population avec vaccin et passeport sanitaire . Si on écoute la vidéo de M. Yeadon, le virus à l’origine de cette crise est moins dangereux que celui de la grippe, les variants ne sont pas dangereux, et les seules personnes globalement à risque sont éventuellement les séniors de plus de 70 ans;
    https://etouffoir.blogspot.com/2021/05/its-your-last-chance-to-stand-up-and.html

    Les révoltes sont prévues puisque le gvmt a acheté 170.000 LBD dont 10.000 colorantes .
    Il ne serait même pas surprenant qu’elles soient souhaitées, pour pouvoir donner un tour de vis supplémentaire et justifier une répression spectaculaire.

  5. Eric, bonne analyse.
    Le mouvement des “GJ historiques” a bien été torpillé par les syndicats et notamment la CGT!
    Les SYNDICATS sont les COLLABOS du SYSTEME ! Ils ne représentent plus rien ! Ils vivent sur nos impôts !
    Leur surnom : TPMG (“TOUT POUR MA GUEULE!” (tous les élus !)
    Le 1er mai c’était la réponse du berger à la bergère ! Et personnellement j’ai applaudi quand j’au vu les images de la CGT en fuite !
    Je regrette de ne pas avoir participé à ce genre d’évènement historique !
    Et d’une façon générale je regrette que “la contestation”(GJ et autres) ne soit pas organisée pour un affrontement physique efficace contre toutes les forces qui s’opposent à elle de façon directe ou indirecte ou sournoise !

  6. Coluche disait :
    Le capitalisme, c’est l’exploitation de l’homme par l’homme
    Le syndicalisme, c’est le contraire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer