🎖 Quand la mutuelle des policiers finance en catimini l’islamo-gauchisme, oĂč est Darmanin ?

Intériale, l'historique mutuelle des policiers, a récupéré la gestion déficiente et opaque de la LMDE, l'ex-MNEF, dont la MGEN n'a pas voulu. Quelques années aprÚs ce mouvement étrange, Intériale a décidé de pratiquer une fusion rétroactive avec la LMDE qui pose des problÚmes politiques majeurs. La LMDE est en effet proche de l'UNEF, devenue un fief de l'islamo-gauchisme indigéniste et hostile aux "violences policiÚres". Il semblerait que, pour éviter de faire siéger l'actuel président de la LMDE au conseil d'administration de la future entité, la maison Poulaga ait cassé sa tite-lire. Il faut dire que l'impétrant est de tous les combats qui mettent les poulets dans la rue. Voilà un petit arrangement de derriÚre les fagots qui devrait ravir Pinot simple flic sous la pression des racailles.

La mutuelle IntĂ©riale, Ă©manation directe du ministĂšre de l’IntĂ©rieur, vient donc d’absorber une plus petite mutuelle, la LMDE, l’ancienne MNEF, ce qui sui semble ĂȘtre un mariage contre-nature. Afin d’organiser au mieux la gouvernance du nouvel ensemble mutualiste, un petit arrangement a Ă©tĂ© trouvĂ© entre les responsables d’IntĂ©riale, et le prĂ©sident, au profil potentiellement gĂȘnant, de la LMDE.

Un nouveau partenariat promotionnel pour Intériale

Au dĂ©but de l’annĂ©e, les responsables d’IntĂ©riale ont nĂ©gociĂ© un nouveau partenariat avec les responsables d’une association, dĂ©nommĂ©e “rĂ©seaux des espaces de vie Ă©tudiante et de la santĂ© des jeunes – RĂȘves Jeunes”. Ce partenariat – formalisĂ© dans une convention dont nous publions ci-dessous une version en date de fin fĂ©vrier – porte sur la participation d’IntĂ©riale au financement de l’association “RĂȘves Jeunes” en contrepartie de la mise en place par cette derniĂšre d’activitĂ©s promotionnelles devant bĂ©nĂ©ficier Ă  l’assureur mutualiste. “L’Association « RĂȘves Jeunes » s’engage Ă  promouvoir IntĂ©riale auprĂšs de la population jeune, et en particulier sur leur lieu d’études, Ă  rĂ©aliser des actions de prĂ©vention et de sensibilisation Ă  destination des jeunes, Ă  inviter IntĂ©riale Ă  la participation d’évĂšnements institutionnels organisĂ© par elle (assises nationales, Ă©tats gĂ©nĂ©raux, 
)” prĂ©cise l’article 1 de la convention.

ConcrĂštement, dans le cadre de ce partenariat, IntĂ©riale s’engagerait sur un budget annuel qui “ne pourra ĂȘtre supĂ©rieur Ă  un montant de soixante-douze mille (72.000) euros, toutes taxes comprises” (article 3). De l’autre cĂŽtĂ©, “RĂȘves Jeunes” soutiendrait des “actions de prĂ©vention et de sensibilisation pour les jeunes” assurĂ©s par IntĂ©riale, se chargerait de rĂ©aliser des “actions rĂ©currentes de sensibilisation auprĂšs des cercles de dĂ©cision des instances de l’enseignement supĂ©rieur pour dĂ©fendre les spĂ©cificitĂ©s des Ă©tudiants en matiĂšre de couverture santĂ©â€ et, enfin, d’opĂ©rer “des actions publicitaires au profit d’IntĂ©riale” (article 2).

Un cadre partenarial de proximité

Il ne saurait, certes, ĂȘtre question d’interroger ici l’opportunitĂ© ou la pertinence du partenariat pour ce qui concerne son objet promotionnel. En revanche, on relĂšve que son cadre gĂ©nĂ©ral peut lĂ©gitimement soulever quelques questions. En particulier, il n’est pas anodin de noter que le prĂ©sident de l’association “RĂȘves Jeunes” n’est autre qu’Abdoulaye Diarra, par ailleurs prĂ©sident de la LMDE depuis l’étĂ© 2020. Autrement dit : IntĂ©riale a nĂ©gociĂ© un partenariat emportant un budget avec une association prĂ©sidĂ©e par le prĂ©sident d’une mutuelle fusionnĂ©e Ă  IntĂ©riale. Cet environnement de proximitĂ© pourrait ĂȘtre jugĂ©, ici ou lĂ , comme Ă©tant quelque peu problĂ©matique.

InterrogĂ©e au sujet du sort du projet de convention de partenariat reproduit ci-dessus, la mutuelle IntĂ©riale ne nous a pas encore prĂ©cisĂ© s’il avait ou non donnĂ© effectivement lieu Ă  la mise en Ɠuvre d’un partenariat. On retiendra de ceci que l’opĂ©rateur de protection sociale de rĂ©fĂ©rence des affaires rĂ©galiennes de l’Etat reconnaĂźt implicitement la vĂ©racitĂ© du document et qu’il n’apporte pas d’élĂ©ments indiquant que cette mise en Ɠuvre n’a finalement pas eu lieu. Les risques – au moins politiques – pris par les dirigeants d’IntĂ©riale dans le cadre de l’élaboration de leur partenariat avec “RĂȘves Jeunes” invitent Ă  rĂ©flĂ©chir aux raisons fondamentales qui les ont conduits Ă  nouer ce lien.

Le profil gĂȘnant d’Abdoulaye Diarra

Pour comprendre ces raisons, il faut s’arrĂȘter un peu sur le profil d’Abdoulaye Diarra, le prĂ©sident de la LMDE et de “RĂȘves Jeunes”. Ce responsable associatif et mutualiste a sa petite cĂ©lĂ©britĂ© politico-syndicale. Il est vrai qu’entre 2016 et 2019, il a occupĂ© des responsabilitĂ©s nationales – notamment celle de vice-prĂ©sident, de 2017 Ă  2019 – Ă  l’UNEF. Et c’est justement lĂ  que le bĂąt semble blesser. Syndicat Ă©tudiant longtemps proche du PS, l’UNEF est, ces derniĂšres annĂ©es, en proie Ă  des Ă©volutions que certains qualifient de gauchistes et d’autres d’islamo-gauchisme. M. Diarra a Ă©tĂ© en poste Ă  la tĂȘte de l’UNEF tandis que s’opĂ©rait ce virage, symbolisĂ© par des montĂ©es en responsabilitĂ© de personnages parfois sulfureux, comme Maryam Pougetoux, Hafsa Askar ou Edouard le Bert.

D’ailleurs, Abdoulaye Diarra lui-mĂȘme paraĂźt partager certaines options politiques pointĂ©es du doigt comme contribuant Ă  la montĂ©e de ce que l’on nomme aujourd’hui l’indigĂ©nisme, le post-colonialisme ou encore l’islamo-gauchisme, et que l’on peut rĂ©sumer par le terme de communautarisme. Le compte Twitter de M. Diarra en tĂ©moigne largement, dĂ©fendant ainsi les rĂ©unions en non mixitĂ© de genre et de couleur en mai 2017 et encore rĂ©cemment au printemps 2020, affichant en mai 2018 et septembre 2020 son soutien Ă  Maryam Pougetoux ou encore dĂ©nonçant rĂ©guliĂšrement le “racisme systĂ©mique” qui gangrĂšnerait les sociĂ©tĂ©s occidentales. On notera Ă  ce sujet que le prĂ©sident de “RĂȘves Jeunes” salue l’importation en France de l’action du mouvement “Black Lives Matter” (3 juin 2020) de lutte contre les violences racistes attribuĂ©es Ă  la police et que, plus gĂ©nĂ©ralement, il dĂ©nonce de temps Ă  autres les “violences policiĂšres”.

Maintenir à distance une voix problématique

Chacun est bien Ă©videmment libre de ses propres opinions et l’enjeu n’est pas ici de discuter du bien-fondĂ© ou non de celles d’Abdoulaye Diarra. Ceci Ă©tant, on comprend assez aisĂ©ment que, du cĂŽtĂ© d’IntĂ©riale, les opinions du prĂ©sident de la LMDE ont pu susciter certaines interrogations. Il n’est pas tout Ă  fait certain qu’elles soient pleinement compatibles d’une part avec les valeurs rĂ©publicaines et laĂŻques promues par la mutuelle et d’autre part avec les prĂ©fĂ©rences gĂ©nĂ©rales de la clientĂšle de rĂ©fĂ©rence d’IntĂ©riale. HĂ©las pour les responsables de cette derniĂšre, du fait de la fusion de la LMDE en son sein, il apparaissait inĂ©vitable d’accorder Ă  M. Diarra une place d’administrateur d’IntĂ©riale.

Dans une telle configuration, il est donc tentant de penser qu’en s’engageant dans l’élaboration d’une convention de partenariat impliquant financement de “RĂȘves Jeunes” par IntĂ©riale, les responsables de cette derniĂšre ont souhaitĂ© maintenir M. Diarra Ă  bonne distance des instances dĂ©cisionnaires de la mutuelle. Afin de s’assurer du bouclage du dossier, ils ont d’ailleurs indiquĂ©, dans l’article 2 du projet de convention de partenariat, que “RĂȘves Jeunes” s’engage Ă  “prĂ©server en toutes circonstances l’image, la rĂ©putation et les valeurs d’IntĂ©riale et en particulier respecter les valeurs mutualistes et rĂ©publicaines d’IntĂ©riale de laĂŻcitĂ©, de partage et de solidaritĂ©â€. Comme qui dirait : ça va sans dire mais ça va tout de mĂȘme mieux en le disant.

Cette prĂ©caution Ă©tant prise, il n’en demeure pas moins, in fine, que la mutuelle des fonctions rĂ©galiennes de l’Etat a contribuĂ© Ă  la conception – et, probablement : Ă  la mise en Ɠuvre – d’un schĂ©ma de financement d’une association dont le prĂ©sident promeut la diffusion d’un communautarisme fort peu rĂ©publicain.

Abonnez-vous Ă  notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour Ă©chapper Ă  la dictature sanitaire, une newsletter Ă©nergisante chaque matin dans votre boĂźte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialitĂ© pour plus d’informations.

35 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez Ă©galement aimer