COVID : nouvelle orchestration de la peur autour d’une prétendue 4è vague

Une 4è vague risque-t-elle de frapper la France à l'automne que seule une campagne de vaccination obligatoire permettrait d'éviter ? Une nouvelle fois, la peur s'installe et laisse entendre que le vaccin et l'enfermement il faut choisir. Alors même que l'épidémie connaît un étiage dans le pays, le parti des enfermistes agite un nouvel épouvantail pour maintenir les Français sous la pression permanente des contraintes sanitaires, en s'appuyant sur une "modélisation mathématique" de l'institut Pasteur dont personne n'a vérifié les fondements.

Une 4è vague frappera-t-elle la France si la vaccination n’est pas rendue obligatoire ? C’est la fake news que les enfermistes tentent d’installer dans l’opinion à la faveur du “variant delta” et de sa propagation sur notre sol. Elle repose essentiellement sur une modélisation de l’institut Pasteur dont le principal objectif est de justifier la vaccination obligatoire. 

La 4è vague selon l’institut Pasteur

Une étude de l’institut Pasteur publiée en début de semaine fait donc longue traîne et permet de documenter la mise en place de l’obligation vaccinale, que nous avions annoncée il y a un mois déjà. Le titre de cette modélisation suffit à comprendre le propos de l’institut : “EPIDÉMIOLOGIE DE SARS-COV-2 DANS UNE POPULATION PARTIELLEMENT VACCINÉE ET IMPLICATIONS POUR LE CONTRÔLE D’UN REBOND AUTOMNAL”…

C’est évidemment ce document qui se pare d’une apparence scientifique que l’on trouve à la base de la campagne de presse savamment nourrie pour justifier l’obligation vaccinale à venir. Sans vaccination générale de la population, point de salut cet automne !

Bien entendu, la presse n’a pas vérifié le contenu du document, et n’a surtout pas rappelé la liste des erreurs de “modélisation” commise depuis un an par l’institut Pasteur. 

Les erreurs commises par l’institut Pasteur 

On pourrait par exemple rappeler que, fin octobre 2020, l’institut Pasteur annonçait 6.000 personnes en réanimation au 15 novembre. En réalité, ce chiffre n’a jamais dépassé les 4.000. Fin avril 2020, l’institut Pasteur avait combattu le déconfinement du 11 mai. Et dès le déconfinement entamé, l’institut Pasteur avait mené un combat pour des mesures restrictives afin d’éviter une nouvelle vague. 

L’institut Pasteur est donc au coeur de la logique enfermiste, il en est la caution scientifique essentielle. Sans surprise, il fournit un argumentaire sur mesure pour justifier une décision attendue de longue date : l’obligation vaccinale, sur laquelle Jean Castex interroge aujourd’hui les présidents des Assemblées. 

L’obligation vaccinale avance à grands pas

Comme par hasard, dans la foulée de cette étude, le gouvernement a commencé à dévoiler son jeu sur l’obligation vaccinale. Jean Castex serait en pleine préparation d’un texte instaurant celle-ci pour les personnels soignants, et peut-être au-delà, à toute la population

Si cette obligation devait être édictée, serait-elle respectée ? Si l’on en juge par le précédent du QR Code dans les restaurants, on peut avoir un doute. Mais la réaction populaire risque d’être violente dans le groupe des non-vaccinés. Manifestement, le Premier Ministre est trop déconnecté de la réalité pour en prendre la mesure. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

312 Shares:
28 commentaires
  1. Sauf erreur de ma part, le redoutable variant “delta” est le variant Indien, rebaptisé pour faire peur, ou pour que personne ne s’aperçoive que l’Inde s’en ait débarrassé sans vaccins, mais avec de l’ivermectine . D’ailleurs, au sujet de l’ivermectine, la directrice scientifique de l’OMS a été mise en demeure de présenter des éléments expliquant sa tentative de le faire interdire en Inde . Si ça va jusqu’au procès ça va chauffer pour ses plumes, elle risque la peine de mort, ils sont un peu moins mous du genou que chez nous .
    Quand à l’obligation de vaccination, je peux me tromper mais ce n’est qu’une tentative désespérée devant le refus de servir de cobaye par tous ceux qui ne sont pas hypnotisés par BFM et Cie et ne se trouvent pas dans des situations à risque .
    PS: la prochaine photo de Castex, essayez de lui mettre un nez rouge, ce sera la seule façon de sourire devant ce triste sire .

    1. Il va falloir tenir face à la pression… mises en accusation de transmettre le mal, de causer des décès, d’empêcher la « vie d’avant » de reprendre… tout est fait au niveau national pour monter le bon peuple contre les non-vaccinés … on se croirait en 1936… quand il était question d’une certaine religion… et n’oublions pas au passage que le christ a été condamné par des non vaccinés…
      Je n’irai pas me faire piquer mais je m’apprête à me faire exclure de la société avec une seringue jaune cousue sur la poitrine.
      j’assumerai ma clochardisation en attendant de finir dans un des vaccinodromes transformés en camps d’internement pour antivax

  2. Rappelons que l’institut Pasteur est en fait filiale de Sanofi, lequel n’a pas eu sa part de gâteau encore (car trop mauvais en fait…). Donc, Sanofi essaie de se rattraper en poussant l’obligation vaccinale, via sa filiale Pasteur, dont le génie éponyme doit se retourner dans sa tombe en lisant ce qui est produit aujourd’hui par cet institut.
    Vouloir la vaccination forcée, c’est faire descendre les gens dans la rue.
    Personnellement, je n’hésiterais pas une seconde!
    Vivement 2022 qu’on dégage enfin – et une bonne fois pour toutes – toutes ces cloches malfaisantes qui nous gouvernent !

    1. Le problème n’est pas seulement de les dégager, c’est de dégager en même temps toute la racaille institutionnelle qui leur a permis de dépasser les bornes, pour ça il n’y a qu’une seule solution en 2 volets: fin du statut de fonctionnaire, fin de la porosité entre législatif et administration .

      1. « Fin du statut de fonctionnaire »?
        Quand la fonction publique aura été privatisée il est évident que les entreprises prestataires n’auront pour seul but que l’intérêt général et les contractuels en CDD 1 à 3 ans qui remplaceront les fonctionnaires seront libres de toute pression et entièrement dévoués au service public

        1. Ne confondez pas statut et la fonction . Aujourd’hui ce sont les “indéboulonnables” qui servent d’idiots utiles aux salopards, persuadés de servir leur carrière en toute impunité . Si ça peut vous rassurer à de très rares exceptions près, le privé propose majoritairement des services de meilleure qualité que le public et à un moindre coût . lorsque ce n’est pas le cas il y a le plus souvent des problèmes de connivences . Les gaspillages du public sont très souvent explicables par des raisons qui n’ont rien à voir avec l’activité elle-même .

      2. Comme en Allemagne et aux USA :
        – fin du statut de fonctionnaire à vie ;
        – fin de la porosité entre législatif et administration ;

        Et surtout :
        – interdiction de pantouflage haute administration conseils d’administration du CAC40 ;
        – interdiction de se présenter à des élections sans démission de la Fonction Publique (A,B,C et 3 administrations) ;
        – interdiction de connaître des liens d’affaire avec la famille des Hauts Fonctionnaires et Ministres en charge (renforcement du “mieux disant” aveugle, même pour la gestion des déchets – car ce domaine est la poule aux œufs d’or du capitalisme de copinage-connivence- Crony-Capitalism avec le BTP et la Santé) ;
        – charges administratives obtenues par votations, compétence, CV, passage obligatoire dans le privé ;

  3. (Interview sur France-Soir récent) A titre d’information, le Pr McCullough (USA) a déclaré récemment suite à un travail de séquençage sérieux réalisé en Angleterre, que le variant dit indien est certes plus contagieux mais qu’il n’est pas plus dangereux que les autres et qu’il serait facile à traiter avec les moyens thérapeutiques précoces déjà connus (donc ignorés par les autorités et médias).
    CQFD

  4. Au titre de la loi Lemaire (rien à voir avec votre ministre “favori”) le code source de cette superbe modélisation ne devrait il pas être rendu public?

    Avec un peu d’espoir on risque de se marrer s’ils ont tout fait en Euler explicite sur un problème raide (blague de numéricien). Quand j’ai débuté un vieux de la vieille disait : “dites moi le résultat que vous voulez, je vous ferais la modélisation qui vous le donne” . Lui le disait avec ironie, je précise…. Si on triture suffisamment les paramètres on y arrive!

    1. Il tombe fort à propos, ce variant indien ! Caste de merde… Il ne leur reste que 9 mois. Dans 9 mois, ce sera la curée. Et la chasse à cour commencera, comme pour les nazis. Peu importe le temps de la chasse et la distance, le lieu.

      « A l’instant où l’esclave décide qu’il n’est plus esclave, ses chaînes tombent. »
      Mohandas Karamchand Gandhi (1869-1948), dirigeant politique, important guide spirituel de l’Inde et du mouvement pour l’indépendance de ce pays

      1. Il tombe surtout complètement à plat, car certes plus con-tagieux que les autres, mais ne produisant pratiquement aucun développement des formes dures du covid et avec des symptômes qui sont les mêmes que ceux du rhume.
         
        Ça ne veut pas dire que les suivants diminueront en dangerosité, la mutation étant une loterie, mais de toutes façons, les risques induits par les thérapies géniques restent bien plus élevés que leur soi-disant bénéfice (à part, bien sûr, celui des labos pharmaceutiques.)
         
        Par ailleurs, l’une des dernières vidéos de présentation de l’IHU est particulièrement préoccupante pour le taux de mortalité les piqués et double-piqués lorsqu’ils se retrouvent contaminés par le SARS-Cov-2 (plus de 2× plus que les non-piqués pour les piqués, plus de 6× plus pour les double-piqués…)
         
        Pour ce qui est de les traquer, pas de soucis, car certains d’entre nous ont des accès directs à tous les manifestes, déclarations nautiques, plans de vol et même contrôles des douanes, que ce soit en masse ou en particulier – il sera donc très facile de les suivre à la trace, où qu’ils se rendent.
         
        Et la toute première question sera : “pourquoi avoir étouffé des remèdes connus pour leurs effets secondaires bénins ou qui sont de toutes façons systématiquement mis sous surveillance (cf les possibles atteintes à la rétine par la HCQ dans le cas de prises longues – NB : la surveillance cardiaque ne fait pas partie de ces surveillances, sauf chez ceux qui avaient une pathologie pré-existante) au profit de thérapies géniques expérimentales n’ayant aucun recul tant au niveau de la mortalité que des effets secondaires graves et sachant que toutes les cohortes animales sont décédées quand les cobayes ont rencontré le virus après “vaccination” et stabilisation ?”
         
        À défaut, une solide branche basse de chêne et une corde à piano, c’est rapide, très humain, bon marché et bien que ça rouille, ça peut resservir un nombre incalculable de fois avant de nécessiter un remplacement ce qui en fait l’un des meilleurs rapports services rendus/prix.
         
        “Si vis pacem, para bellum” (attribué à Vegetius.)

        1. Je re regardais hier les statistiques Covid-19 de Taïwan, à population comparable à la France en terme de développement :

          – 23 millions d’habitants ;
          – circa 15.000 cas de Covid-19 ;
          – 680 décès ;

          « Dieu est parmi nous », dont la masse de la bureaucratie sous ses ordres et des dépenses publiques sont justifiées par la somme colossale des erreurs commises par les dirigeants français depuis 40 ans, le petit dernier étant le petit fils prodigue de Tonton La Francisque, a beaucoup commenté avantageusement ses choix délirants à la face du monde en démontrant sa nullité la plus crasse. Comme cela ne lui suffisait pas, il a fait la même chose en devenant le sélectionneur de l’Equipe de France… Didier Deschamps n’a jamais refusé un bon conseil de pro, et comme « Dieu est parmi nous » avait toutes les panoplies offertes par Brizit à Noël, après celle de militaire, de pompier, de chef de service, d’immunologiste, de moniteur de ski, il a endossé cette dernière au grand bénéfice de la dite Equipe. Ça s’est là aussi bien passé. Le Peuple n’a même pas eu son opium… Grincements. Ouf, le Tour de France reste de France ! Pour combien de temps après la Française des Jeux et le PSG ?

          Le discours des pseudo « élites » est désormais bien huilé, c’est d’ailleurs la seule chose qui fonctionne parfaitement en France : « Une solution qui marche ? Vous n’allez quand même pas la choisir ! Ubu recommande trouver une formule administrative beaucoup plus complexe ! »

          Heureusement, la comptabilité nationale, aux chiffres affolants à tel point qu’on a du désactiver les alarmes sonores pour ne garder que les clignotants rouges hystériques, nous enseigne que, les mêmes causes produisant les mêmes effets et alors que nous finissons la crise de Covid-19 avec une implication de l’Etat dans le PIB à un niveau record de 63% quand l’URSS s’est écroulée à 70%, nous ne devrions plus en avoir pour très longtemps avec ce système socialiste de tarés.

          Les fonctionnaires vont pouvoir commencer à se chercher une autre voie professionnelle, si quelqu’un veut bien de cette clique avec des CV aussi pitoyables – fonctionnaire d’ARS, par exemple, qui va pouvoir engager ces crétins ?

          Nous vivons une époque formidable.

          La France va bientôt s’écrouler.
          Qui n’est pas au courant ?
          Les vaccinés du Covid-19 qui ont redemandé leur dernière dose de schnouff socialiste ! C’est trop bon.

  5. Gna… gna… gna…

    Faudrait pas qu’on cesse d’avoir peur alors on ajoute une rasade de 4ème vague et une cuillérée de réchauffement climatique !

    Ça manque quand même d’imagination…

  6. Comment peut on ne pas voir que :
    1 les premiers variants ont disparu, ce qui signifie qu’une large partie de la population est immunisée contre eux
    2 il est très rare d’être victime (pas seulement positif) de plusieurs variant successifs
    3 cela entraine que l’immunité acquise se conserve au moins partiellement d’un variant à l’autre
    4 cela signifie que les vagues seront de plus en plus faibles pour se terminer par une situation endémique tolérable de type grippe.
    Cette gouvernance par la peur marche hélas avec des populations ayant oublié toute rationalité. Jusqu’à quand ?

  7. ces fameux “variants” se propagent grâce à la piqure de la MORT !!!
    Il faut lutter pour refuser la piqûre à macron qui la distille à tous les lâches, les soumis, les collabos …..
    STOP à la muselière NON à la piqûre qui n’est pas un vaccin !!!

  8. “Manifestement, le Premier Ministre est trop déconnecté de la réalité pour en prendre la mesure. ”

    Je suis d’une colère, dont je ne dirai pas le niveau, sous peine d’être censuré.

    Par contre, je lui conseille, quand il voudra ____________________________________.

    Car une fois que l’on aura _____________________________________ pas.

    Je me suis auto-censuré, pour éviter les poursuites.

  9. macron et sa bande de tueurs (castex, véran ….) continuent d’asservir le bon peuple docile et muselé pour le mener à l’abattoir avec cette piqûre de la MORT.
    Et tous les lâches, les collabos en état de sidération et d’hystérie collective gobent la propagande du fossoyeur!!!

  10. Ce serait intéressant que ces clowns à roulettes finissent par avancer leur 4ème vague, non pas à la rentrée, comme on peut l’attendre, mais en août (comme cela transpire dans les médias). Je vois d’ici la tête des vaccinés “pour partir en vacances” se retrouver en quarantaine, peut-être même dans un hôtel à leurs frais dans un aéroport bien loin de chez eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer