Le Forum Economique mondial de Davos promeut un contrôle total de l’information mondiale par les Big Tech

Le Forum Economique Mondial promeut la "Coalition mondiale pour la sûreté numérique" (Global Coalition for Digital Safety). Au moment où l'efficacité et le danger pour la santé des vaccins contre le SARS-COV2 en phase expérimentale sont de plus en plus discutés sur les réseaux sociaux du monde entier, le Forum de Davos passe à l'offensive pour tenter de coordonner la censure des gouvernements et celle des grandes plateformes de la Big Tech. Ce raidissement est bien entendu un signe de panique mais vu la dispersion des forces de la liberté, il pourrait signifier aussi l'avènement d'un monde où nous ayons le choix entre le néo-fascisme façon Davos et le néo-maoïsme de la Chine continentale.

Qy’y a-t-il de commun entre Anna Bergström, CEO de Netclean, Dame Melanie Dawes, CEO d’Ofcom, Iain Drennan, directeur exécutif de la WeProtect Global Alliance, Mykhailo Fedorov, Vice-Premier ministre ukrainien, Julie Inman Grant, commissaire australienne à la sécurité numérique, Courtney Gregoire, Chief Digital Safety Officer de Microsoft, Tan Kiat How, Ministre de la Communication, de l’Information et du Développement National de Singapour, Maggie Louie, fondatrice et CEO d’Otto, Victoria Nash, Professeur Associé et directrice de l’Oxford Internet Institute, Susan Ness, Distinguished Fellow du German Marshall Fund of the United States,  Zunaid Ahmed Palak, Ministre de L’information et des Technologies de la Communication du Bengladesh,  Charlotte Petri Gornitzka, directrice des partenariats de l’UNICEF,  Johnny G. Plate,  Ministre de la Communication et de l’Information de la République d’Indonésie, Chris Priebe, fondateur et CEO de Two Hat Security, Joanna Rubinstein, ancienne présidente de la World Childhood Foundation,?  Ils sont les coordinateurs – et le visage avenant, politiquement correct –  d’une Global Coalition for Digital Safety mise en place par le Forum Economique mondial (WEF).

L'enfer est pavé de bonnes intentions

Sur le site du WEF, on lit ces lignes, signées Courtney Gregoire: 

La technologie offre des outils pour apprendre, jouer, se connecter et contribuer à la résolution de certains des plus grands défis du monde. Mais les menaces à la sûreté digitale sont nombreuses. Le Forum économique mondial étant particulièrement bien placé pour accélérer la collaboration public-privé nécessaire pour faire progresser la sécurité numérique à l’échelle mondiale, Microsoft est impatient de participer et de contribuer à l’élaboration de solutions de la société tout entière à ce problème de la société tout entière“.

Ces termes qui n’engagent à rien cachent en fait une volonté de contrôle mondial de l’information, telle qu’exprimée par le Forum Economique Mondial à propos….des vaccins contre le COVID 19. Lisons par exemple cet extrait d’un autre article paru sur le site internet du WEF

L’un des principaux défis de la sécurité en ligne est la prolifération de la désinformation en matière de santé, notamment en ce qui concerne les vaccins. Des recherches ont montré qu’un petit nombre de personnes influentes sont responsables de la majeure partie du contenu anti-vaccination sur les plateformes sociales. Ce contenu semble toucher un large public. Par exemple, une étude du King’s College de Londres a révélé qu’une personne sur trois au Royaume-Uni (34 %) dit avoir vu ou entendu des messages décourageant le public de se faire vacciner contre le coronavirus. L’impact de ces messages dans le monde réel devient maintenant plus clair.

La recherche a également montré que l’exposition à la désinformation était associée à une baisse de l’intention de se faire vacciner. En fait, les informations erronées à consonance scientifique sont plus fortement associées à une baisse de l’intention de se faire vacciner. Une étude récente menée par l’Unité de recherche comportementale de l’Institut de recherche économique et sociale (ESRI) a montré que les personnes qui sont moins susceptibles de suivre la couverture médiatique du COVID-19 sont plus susceptibles d’hésiter à se faire vacciner. Au vu de ces résultats, il est clair que l’écosystème médiatique a un rôle important à jouer pour lutter contre la désinformation et atteindre le public afin d’améliorer les connaissances sur le vaccin“.

"L'élite globale" est devenue la première source de théories complotistes

Sur le site du Forum Economique Mondial, toujours, on trouve la référence à une étude du Center for Countering Digital Hate, présentée comme “scientifique“, qui affirme que la critique des vaccins développés contre le COVID 19 est le fait d’une douzaine, pas plus, d’influenceurs sur les réseaux sociaux: 

Douze personnes seulement sont à l’origine de près des deux tiers du contenu anti-vaccins qui circule sur les plateformes de médias sociaux. Cette nouvelle analyse du contenu posté ou partagé sur les médias sociaux plus de 812 000 fois entre février et mars révèle comment un petit groupe d’anti-vaxxers déterminés est responsable d’un raz-de-marée de désinformation – et montre comment les plateformes peuvent y remédier en faisant respecter leurs normes“. 

On peut difficilement imaginer théorie du complot plus flagrante ! Comme s’il n’y avait pas des milliers de médecins à travers le monde que leur serment d’Hippocrate amène à recommander la prudence face à des vaccins expérimentaux. Comme si le droit n’était pas du côté de ceux qui disent qu‘aucune vaccination obligatoire n’est légale tant que les vaccins sont encore en phase expérimentale. Comme si le site de l‘Agence Européenne de Médicament ne recensait pas un nombre inquiétant de décès (1500) et de séquelles graves (150 000) consécutifs à la vaccination contre le COVID. Comme si la base de données publiques Transparence Santé ne permettait pas de voir que les 100 signataires de la tribune du Journal du Dimanche en faveur de la vaccination généralisée totalisent 8,8 millions d’intérêts liés à l’industrie pharmaceutique. 

Mais Klaus Schwab et son réseau sont-ils capables de considérer qu’un point de vue différent du leur relève d’autre chose que d’une conspiration contre leur prétention à faire le bien à la planète? Se souviennent-ils cette époque, pas si lointaine, où il existait des régimes politiques au sein desquels une droite et une gauche, incarnées en un ou plusieurs partis, confrontaient leur point de vue en espérant obtenir une majorité des suffrages?  Cela s’appelait la démocratie. 

La convergence des néo-fascistes et des néo-maoïstes au sein du Forum Economique Mondial

Heureusement, nous disposons des décryptages de quelques esprits libres. Eric Verhaeghe, fondateur et président du Courrier des Stratèges a publié un Dictionnaire du Great Reset. Je recommande aussi la remarquable étude de Joel Kotkin, The Rise of Corporate-State tyranny (l’avènement de la tyrannie de l’Etat allié aux grandes entreprises) dans laquelle cet universitaire californien décrit l’avènement d’un véritable néo-fascisme en Occident : 

Une convergence entre les deux superpuissances du monde est en train de se produire. Aux États-Unis, à mesure que la propriété et le pouvoir se consolident, la “diffusion du pouvoir”, si essentielle à la démocratie, s’érode et l’autocratie se développe naturellement. Seuls les acteurs au plus haut niveau possèdent le poids et la motivation nécessaires pour influencer la politique. Ce puissant front consiste en une nouvelle alliance entre les grandes entreprises, Wall Street, et la cléricature progressiste du gouvernement et des médias.

Son programme comporte plusieurs objectifs. Du côté des entreprises, nous assistons à l’émergence d’un capitalisme de “parties prenantes”, qui embrasse implicitement les priorités de l’État et celles des progressistes en général, comme un moyen de plaire aux régulateurs, aux plus réveillés parmi leurs employeurs et, dans une certaine mesure, à leur propre conscience. En cela, elles ressemblent aux entreprises des États autoritaires – comme l’Italie de Mussolini, l’Allemagne d’Hitler et la Chine d’aujourd’hui – où l’accumulation de capital privé est autorisée, mais où la dissidence par rapport aux normes convenues de l’académie des médias et du gouvernement, autrefois le privilège des individus et des entreprises, est maintenant largement interdite“.

Le fascisme de l’entre-deux-guerres, né dans l’Italie de Mussolini et porté à son maximum de nocivité dans l’Allemagne hitlérienne, a sombré dans la fascination pour l’aventurisme militaire et la revanche de la Première Guerre mondiale et sa “victoire volée”. Le néo-fascisme, qui met l’Etat au service des très grandes entreprises et se finance par la fiat currency poussée à l’extrême, ne commet pas les mêmes erreurs: il se présente comme pacifique, inclusif, antiraciste et sa fascination pour l’eugénisme se pare des atours du choix individuel transhumaniste tandis que la composante écologiste, facette méconnue du IIIè Reich, est mise en avant plus que de raison. Jonah Goldberg en avait proposé un tableau extraordinaire dans un livre intitulé Liberal Fascism et paru en janvier 2008. 

Ce néo-fascisme a besoin d’un contrôle de l’information. Et il le confier aux entreprises de la Big Tech. Au sein du Forum de Davos, comme l’a montré John Laughland, cette élite occidentale néo-fasciste rencontre l’élite néo-maoïste de la Chine de Xi Jingping. On ignore souvent que le Forum de Davos tient depuis des années une session annuelle à Pékin. 

Face à la convergence des deux néo-totalitarismes, les forces de la liberté sont dispersées, peu organisées et souvent naïves sur la détermination et la dangerosité de leurs adversaires. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

214 Shares:
19 commentaires
  1. « contrôle total de l’information mondiale par les Big Tech »

    Aujourd’hui : « Éradiquons la pensée, les porteurs de pensée, les libertins de la pensée ! »
    Cet après-midi : « Éradiquons l’Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits humains (ONU, 1948) ! »

    Article 19
    « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

    J’ai récemment lu un article qui parlait d’un délire analogue : « Éradiquons les fourmis ! »

    Un délire contemporain : « Éradiquons les virus ! »
    Un délire ultra contemporain : « Éradiquons les porteurs de virus non vaccinés ! »
    Un délire récent : « Éradiquons les complotistes ! »
    Un délire de 2020 : « Éradiquons les non PCRisés ! »
    Un délire un peu moins récent : « Éradiquons les mal-pensants ! »
    Un délire encore moins récent : « Éradiquons les électeurs de l’extrême-droite (à droite de Libé) ! »
    Un délire d’il y a ans en France : « Éradiquons les riches et les entrepreneurs (ça a marché super bien) ! »
    Un délire un peu plus ancien : « Éradiquons la pauvreté (en fait euthanasions les pauvres) ! »
    Un délire du XXème siècle : « Euthanasions les juifs, les tziganes, les handicapés ! »
    Un délire du XIXème siècle : « Éradiquons les Lettons, les Tziganes, les Bretons, les Ecossais ! »
    Un délire du XVIIIème siècle : « Éradiquons les Peuples inférieurs ! »
    Un délire du XVIIème siècle : « Éradiquons les protestants ! »
    Un délire du VIIème siècle : « Éradiquons les mécréants ! »
    Un délire du VIIème siècle av. JC : « Éradiquons les mécréants ! »

    Moi j’ai un autre projet, c’est d’éradiquer par la faucheuse les ordures de Davos…
    Comme ils ont entre 85 et 95 ans, elle va s’en occuper toute seule, comme l’Armageddon de 64 M d’années BP s’est occupé tout seul des dinosaures…

    Pas besoin de faire trop d’efforts, ils vont s’éliminer rapidement de leur propre chef.
    Ça s’appelle la vie (ou la fin de vie, selon).

    1. Ne croyez surtout pas que nous n’avons affaire qu’à une poignée de vieillards inoffensifs . Ce genre de raclure sait parfaitement comment attirer les arrivistes de tous poils, de préférence contrôlables, nous en avons l’exemple chez nous . Les réseaux tissent leurs toiles bien avant que les masques tombent et la pire erreur est de sous estimer leur pouvoir de nuisance . Lorsque tout est noyauté et perverti de l’intérieur par l’intermédiaire d’organisations internationales comme c’est le cas pour l’UE, l’ONU et sa myriade de satellites et en particulier l’OMS qui montre aujourd’hui sa nocivité par son refus injustifiable des traitements qui mettraient un coup d’arrêt à la folie covidienne et renverrait les “vaccins” à ce qu’ils sont réellement, une vaccination expérimentale à grande échelle inacceptable dans son principe même contraire à tous les droits fondamentaux . Il ne restera bientôt plus que la justice internationale, la notre est déjà pervertie, comme dernier recours pouvant éviter les pires extrémités, autant de la part des peuples que de ces fausses élites mais vrais totalitaires, et inutile de se leurrer il n’y a aucune certitudes de sa capacité à arrêter ces psychopathes .

      1. Pabizou, j’acquiesce à tout ce que vous décrivez. Je n’ai rien à ajouter.

        Mais j’ai un souvenir très vif des dernières 10 années avant la chute de l’URSS. Je suis aussi soviétologue amateur par passion. Nous étions dans une tension psychologique, psychosociologique, diplomatique, géopolitique, géostratégique analogue à celle d’aujourd’hui.

        Mon point de vue, Simone Wapler en parle ici souvent et sur Contrepoints, est que notre époque est l’acmé d’un système de Ponzi arrivé à terme, métaphoriquement illustré par le serpent qui se mord la queue dans « le refinancement des refinanceurs ».
        Le système financier ne peut être plus concentrique qu’il ne l’est déjà, il ne peut aller plus haut, et, comme Icare, s’étant brûlé les ailes, il va tomber au sol. Tant d’images bibliques telles que Babel pour illustrer ce qui se passe sous nos yeux ébahis… Non, ce n’est pas une BD antique mais le réel !

        Je ne décompte ni ne peux déterminer les conséquences multiples, les tsunamis innombrables que va provoquer cette chute.

        Si vous me lisez, vous verrez que je compare la folie carnassière des tycoons de la finance contemporaine à celle des dinosaures avant l’Armageddon.

        Mon propos est celui de l’espoir absolu car les petits mammifères ont émergé après ce cataclysme définitivement destructeur pour les gros carnassiers. Nous sommes dans le symbolique, mais l’économie n’est que symbolique.

        L’avenir, le SEL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Système_d'échange_local

        1. Le sel, première monnaie d’échange basée sur l’économie réelle.
          Le sel, parce qu’il conserve les aliments depuis des centaines de milliers d’années.
          Le sel, à l’origine du mot « salaire ».

          Un magnifique retour à la case départ s’annonce, non parce qu’on serait collapsologue par volonté ou plaisir du chaos, mais parce qu’un système arrivé à son terme a besoin d’un redémarrage ou d’un « reset ». Le problème qu’ont ces élites davosiennes, c’est qu’elles sentent que le « reset » risque de leur échapper dans le collapsus de la finance mondiale, prévisible depuis bien longtemps… Qu’elles ont senti venir, d’où la « plandémie » ! Elles ne veulent pas perdre la main.

          Dommage, cela se fera sans elles parce que la monnaie de singe, en paradis fiscal comme dans le monde réel, c’est du pareil au même !

          Le milliard d’€ Deutsche Mark dans la brouette permet d’acheter une baguette, certes ! Mais le SEL échange la farine contre une unité de valeur service/travail.

          Le premier système est dans la panique de l’inflation incontrôlable qui sue à grosses gouttes.
          Le deuxième système est dans la valeur d’échange de l’huile de coude.

          C’est bien entendu le deuxième système qui représente les prémices du modèle futur. Déjà 20% de travail au noir en France… Rien que de plus normal avec un système soviétiforme aussi étouffant !

          Le Great Reset, à l’opposé, c’est :
          – le modèle ancien qui veut se survivre par la dictature et la contracture de ses vieux muscles usés ;
          – c’est un p’tit vieux d’90 ans qui s’achèterait du bois-bandé pour draguer des bimbos de 20 ans sur la plage ;
          – l’avenir, c’est la bimbo sur la plage, pas le p’tit vieux et son tas d’or planqué aux Bahamas ;

          Je résume.
          J’ai toujours préféré les symboles.
          L’art se nourrit de symboles.

  2. Article courageux, sans concession, traçant une ligne claire et précise, on va finir pote si ça continu.
    Ce qui interpelle d’avantage c’est que vous n’êtes pas, et ce, quelles que soient nos divisions, un homme aux propos aventureux.

    1. Cher Monsieur, merci pour vos commentaires. Et j’imagine que même des nuances entre nous ne nous empêcheront pas de nous dire des choses sensées ! Cordialement. EH

  3. Info pour garder le Moral !

    https://www.csape.international/

    Cour pénal internationale (CPI)
    Vendredi, 02 juillet 2021

    Le CSAPE vous informe qu’une plainte contre des dirigeants français vient d’être déposée à la CPI avec demande d’ouverture d’enquête pour crime contre l’humanité, atteinte à la dignité humaine, servitude et génocide sous le numéro OTP-CR-271/21

  4. je complète…Nous rendons publique la plainte et nos découvertes au niveau mondial et nous vous incitons à vous associer à l’action du CSAPE en déposant également plainte avant que la situation ne devienne irréversible pour cause d’absence de résistance effective. Il s’agit de l’avenir de l’humanité dont nos enfants.

    Vous pouvez prendre connaissance de la plainte jointe. Après avoir découvert les informations révélées, toutes factuelles, vous serez certainement convaincus de la nécessité d’agir.

    Dans ce cas le CSAPE peut vous aider dans la démarche.

    VOUS POUVEZ TÉLÉCHARGER LA PLAINTE ET LA NOTE DE DIFFUSION ICI

    YOU CAN DOWNLOAD THE COMPLAINT AND RELEASE NOTE HERE

    https://drive.google.com/drive/folders/15p8urv_iJT3EisYYZ-_mPND4PNbqeHMM?usp=sharing

    Merci au Courrier des Stratèges pour votre article, vos interventions VIDEO !

  5. Une Autre Action en Justice en Cours …Cette fois-ci en Inde concerne le bien-fondé du traitement précoce à l’Ivermectine qui a été pour le moins occulté…AVIS….

    ndia Could Sentence WHO Chief Scientist to Death for Misleading Over Ivermectin and Killing Indians
    June 24, 2021 by Brian Wang

    > The Indian Bar Association (IBA) sued WHO Chief Scientist Dr. Soumya Swaminathan on May 25, accusing her in a 71-point brief of causing the deaths of Indian citizens by misleading them about Ivermectin. There is also an updated legal notice on June 13, 2021.

    > https://www.nextbigfuture.com/2021/06/india-could-sentence-who-chief-scientist-to-death-for-misleading-over-ivermectin-and-killing-indians.html

    Legal Notice updted June 13th to the WHO, Geneva
    https://indianbarassociation.in/wp-content/uploads/2021/06/LEGAL-NOTICE-FOR-CONTEMPT_JUNE-13-2021.pdf

  6. A mettre en parallèle avec une vidéo de ” Defend intelligence ” qui date du 30 juin et dont le titre est ” le gouvernement m’ a proposé d’espionner les Français ? ” .
    Édifiant et glaçant.

  7. Vu qu’une grosse tôle comme FB a réussi à bloquer le compte de Trump (quand même le président des US de 2016 à 2020 quand même) et qu’ils continuent en lui en collant pour 2 ans, on sent bien que la limite supérieure est fort dépassée. Ou Twitter qui éradique par paquet de 10 chaque jour les comptes qui lui déplaisent. Tout cela sent le sapin.

    1. Ou YT, qui limite artificiellement le nombre d’abonnés et le nombre de vues de ceux qui gênent, de façon à ce que leurs vidéos sortent très loin dans les recherches – ou les supprime, voire les déréférence – comme pour la vidéo française (reportage TV) en 2 parties datant d’il y a une douzaine d’années sur les orphelins de New-York nés d’une mère ayant le sida et l’ayant eux-mêmes, qui sont forcés de prendre les nouvelles drogues anti-sida en servant de cobayes pour big pharma, certainement moyennant finances. C’est en voyant des choses aussi ignobles que l’on comprend qu’il y a de bonnes chances que la cruauté nazi ne venait peut-être pas d’eux-mêmes, mais plutôt de leurs principaux financiers… (cf la protection dont ont bénéficié le bon docteur Mengele et des tas d’autres durant des décennies.)

  8. Pour ce qui est des liaisons sulfureuses avec Pékin, c’est bien normal, puisque la Chine sert d’incubateur pour leur projet sénile.
     
    “Mais Klaus Schwab et son réseau sont-ils capables de considérer qu’un point de vue différent du leur […]”
     
    Non et c’est justement à cause de ce manque d’intelligence qu’ils se découvrent, c’est donc une chance pour nous !
     
    “les forces de la liberté sont dispersées, peu organisées et souvent naïves sur la détermination et la dangerosité de leurs adversaires.”
     
    C’est certes exact, cependant différents évènements relativement récents, mais qui sont souvent passés en dessous des RADAR, indiquent que les gens apprennent de plus en plus vite et mieux, ils s’adaptent également beaucoup plus rapidement qu’avant. Ce qui veut dire qu’assez rapidement, tout cela tournera à la course de vitesse entre eux et nous.
     
    Ce qu’il faut comprendre, tant à un niveau humain (mineur, parce que très temporaire) que spirituel (majeur, parce qu’éternel), c’est que si vous-voulez que tout change pour le mieux et que ça perdure pour les temps à venir, vous ne pouvez pas achever ce but avec une masse de populace qui ne pense qu’à s’acheter la dernière TV ou à ses vacances (encore que dans ce pays, ça soit une race en voie de disparition), c’est tout bonnement impossible.
     
    En con-séquence, tout va aller beaucoup plus mal qu’aujourd’hui et ça ira même si mal que les plus résilients commenceront à douter et même à désespérer – c’est un mal nécessaire pour que les gens puissent réaliser que les valeurs ne sont pas du tout là où on leur dit qu’elles sont, que la consommation (infinie sur une planète finie, cherchez l’erreur) est un leurre destructeur et que s’ils veulent que les choses aillent dans leur sens, il s’agira d’exercer leur responsabilité individuelle en prenant les choses en main, car personne ne le fera à leur place.
     
    Apprêtez-vous à passer le temps qui sera nécessaire quelques années sous le joug des fascistes de la pensée unique avant que les choses ne s’arrangent, ne paniquez pas (ça ne sert strictement à rien, au contraire, le stress vide la tête), devenez le plus résilient possible, notamment en cultivant votre subsistance (ils n’hésiteront pas à couper les appros pour tenter de soumettre les peuples), cultivez également la (vraie) solidarité (ça commence avec votre voisin, même si…), trouvez d’autres façons pour communiquer que les réseaux sociaux actuels (hint : sur les réseaux Russes, les censeurs ne viendront pas vous emmerder, si tant est que vous respectiez vos hôtes et que vous n’alliez donc pas baver sur ce qui se passe dans leur pays ni sur leur mentalité, que vous ne connaissez ni l’un, ni l’autre) et chiffrez tout ce qui est sensible en évitant les poncifs du genre (mot de passe admin1234, 1234567890, ICIcémoiDieu, etc, il existe des tas de sites vous expliquant comment les bâtir correctement.)
     
    Gardez le sourire et rappelez-vous que s’il faut un certain temps pour arriver au fond, un bon coup de talon (général et totalement inattendu) vous fera remonter infiniment plus rapidement et surtout, rappelez-vous que toute résistance commence par l’inertie (ceux qui parlent l’anglais courant pourront commander “Total resistance” de Hans Dach sur mamazone (n’existe pas en libraire:( , c’est simple à lire, encore plus simple à appliquer et calculé pour être très efficace.)

  9. La complicité des oligarques américains avec la nomenclature chinoise est affichée et bien plus profonde qu’on ne croit. L’argent facile la motive. Le PCC le sait pertinemment qui ne se prive pas d’infiltrer les milieux dirigeants des deux côtes. Les taupes chinoises qui en croquent, de Biden à la Silicon Valley en passant par les RINO corrompus, applaudiraient des deux mains si demain le PCC envahissait Taiwan comme il a réduit Hong Kong au silence.

    Phénomène répétitif si on se souvient que les industriels à succès du 20e siècle ont jusqu’à très tard vanté, conforté, aidé, le régime Nazi en Allemagne.

    Ici un entretien complaisamment offert à la chaîne publicitaire China Global Television Network par le fiston /frérot Bush, sorte de jean pierre raffarien RINO:

    https://youtu.be/7cJ5n_vuaUI

    Parallèlement il existe une communauté d’intérêt entre les libéraux d’orient et ceux d’occident. Les immigrés asiatiques aux USA l’ont bien compris qui rejoignent d’instinct le mouvement MAGA derrière le Président Donald J Trump, contre BLM et les Democrades financés par Beijing et ses oligarques traîtres.

  10. Les dictatures n’ont jamais perduré mais combien de victimes avant la chute… Je pense que tous ceux qui veulent s’informer autrement sauront où se rendre et des réseaux alternatifs vont fleurir au fur et à mesure que la dictature numérique va amplifier. C’est déjà le cas, vous en êtes la preuve.
    Merci pour cette information quotidienne et je fais confiance à une partie de notre jeunesse qui, malgré une “éducation” conformiste ne se laisse pas abuser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer