Passe sanitaire : amis, entends-tu le bruit sourd du pays qu’on enchaîne ?

En validant sans grande nuance le passe sanitaire, le Conseil Constitutionnel a probablement radicalisé les clivages français et ouvert une séquence d'instabilité politique dont l'issue est très incertaine, mais potentiellement à haut risque. On notera d'ailleurs que sa décision regorge de précisions qui compliquent fortement la mise en oeuvre de la loi, notamment dans les entreprises. Commence désormais la séquence de la guérilla juridique qui doit être menée à la manière des Partisans russes qui ont épuisé la machine de guerre allemande jusqu'à la faire perdre.

Le Conseil Constitutionnel a validé sans grande nuance le passe sanitaire, comme nous l’indiquions hier. Cette décision suscite une véritable émotion dans l’opinion publique, et une exacerbation des tensions, visible sur les réseaux sociaux. Dans la pratique, le Conseil Constitutionnel ouvre la voie à une séquence d’enlisement concret du pays, à force de contentieux ouverts dans les entreprises, et de difficultés pratiques de mise en oeuvre de la loi. 

La guérilla juridique commence

Dans la pratique, les employeurs et chefs d’entreprise vont désormais devoir agir pour faire appliquer la loi auprès de leurs salariés ou de leurs clients. Sur le papier, il suffit de suspendre le salaire des salariés récalcitrants. Dans la vraie vie, l’affaire va beaucoup se corser, car les limites au droit à la suspension sont nombreuses et floues

Les entreprises devraient rapidement crouler sous des contentieux ingagnables, qui risquent de beaucoup refroidir l’ambiance. Sur tous ces points, ne manquez pas de suivre nos conseils réguliers. 

L’hiver sibérien arrive pour Macron

Dans le même temps, le contexte pour le gouvernement va devenir de plus en plus compliqué. Les limites de la vaccination deviennent en effet de plus en plus évidentes. En particulier, la capacité des vaccinés à transmettre le virus et le nombre des échecs vaccinaux s’imposent progressivement comme des préoccupations majeures. 

Peu à peu, l’opinion risque de comprendre que le passe sanitaire n’est d’aucune utilité… sanitaire, et qu’il a simplement constitué une bonne occasion d’imposer une société de surveillance massive. La désillusion risque d’être forte, et c’est dans ce débat délétère que le gouvernement devra avancer ses prochains pions. 

Le temps des partisans arrive

Le Conseil Constitutionnel a donc ouvert une bien curieuse phase, où les adversaires du passe sanitaire pourraient se transformer en autant de partisans menant une guérilla juridique d’attrition contre la politique gouvernementale. En termes de cohésion nationale, on peut s’interroger sur les intentions réelles de la caste. 

Et si, au fond, le recours au passe sanitaire n’était qu’une stratégie d’atomisation de la société pour en reprendre le contrôle, une sorte de zombification du groupe pour éviter qu’il n’échappe au contrôle de la caste au pouvoir ? En tout cas, c’est à nous de jouer maintenant. 

Suivez régulièrement nos conseils pour mettre en échec l’application de la loi. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

375 Shares:
10 commentaires
  1. La loi sur le PASS SANITAIRE fait partie des grandes manœuvres législatives de la Vème République corrompue volontairement émises par d’impotents monarques corrompus en fin de règne pour apposer un écran de fumée massif devant la gueule des médias et des électeurs, préparer ainsi d’autres manœuvres derrière le rideau. Lesquelles ? Electorales, guerrières, fuite à Bariloche ?

    Qui cela trompe-t-il à part les jacasseurs d’antennes sur leurs perchoirs 24/24 ?

    La propagande n’est pas une nouveauté, ni ses techniques, ni les buts non avoués qu’elle permet d’occulter. Les 10 stratégies de Manipulation des Masses de Noam Chomski, les Expériences de Milgram et de Asch comme référentiels sociologiques universitaires.

    Une référence aussi de la pourriture médiatique dans le traitement exhaustif de Laurent Mucchielli sur son blog hébergé depuis peu sur France Soir – viré de Mediapart quelle surprise ! de la part des Insoumis collabos d’Edwy Plenel quand on sait que son maître Trotski a fondé l’Armée Rouge et est partie prenante des massacres abominables de l’URSS à ses débuts ! Faire confiance à Mediapart pour la liberté, c’est comme confier ses économies au madurisme ou au castrisme… Laurent Mucchielli sort e,nfin de son aveuglement, ouf ! Un combattant de gagné !

    Macron sait pertinemment bien que cette loi ne passera pas l’automne et reculera en disant que le Peuple a parlé… Stratégie et orgueil éternels du socialisme pour gagner du temps, pour ne pas se déjuger.

    Mais rien de bien nouveau :
    L’erreur et l’orgueil: penseurs de la gauche moderne de Roger Scruton, l’Artilleur 2019

    Tout ce barnum est donc une stratégie millimétrée qu’on avait déjà définie au printemps : 3 mois d’été consacrés à agiter les chaumières et foutre le bordel partout. Si crise révolutionnaire, on agitera le risque constitutionnel qu’on aura créé et on mettra la Gestapo et les tirailleurs dans la rue. On reportera les élections présidentielles pour crise majeure, on fera perdurer les lois d’Etat d’Urgence et celles de la Guerre – quid de l’illégalité du Conseil de Défense alors qu’aucune déclaration de Guerre n’a été prononcée, ni par la France, ni par un supposé ennemi. Autre débat constitutionnel.

    Un autre détail croustillant qui justifie la tentative de prolongation perpétuelle de l’immunité présidentielle du criminel de l’Elysée : « Dieu est parmi nous » a plusieurs plaintes au cul déposées à la Cour Pénale Internationale (CPI) de La Haye, achetée aussi à coup de millions de $ par le copain Soros de « Dieu est parmi nous », d’Attali et de Schawb, les GAFAMs et le Dolder Club comme technologie et finance de coercition. Mais sans téléphone, sans lien internet, plus de police de la pensée. Une rupture de réseau massive est donc organisable pour tuer la bête immonde. Facile en somme de contrer la bête par la coupure électrique. C’est si simple. Car sans l’électronique, plus de dictature…

    La CPI de La Haye est donc seule habilitée à lever les immunités présidentielles en cours de mandat pour Crimes contre l’Humanité. C’est la cas si on la lit dans son intégralité. Tous les incriminés ont reçu des LRAR de cette plainte. L’Elyysée et Matign y compris. Dès que sortis de leur cocons => prison, d’où la panique totale dans les palais de la République bannière En Marche !

    28 juin 2021, Covid : plainte déposée contre la France devant la Cour pénale internationale pour crime contre l’humanité : https://anthropo-logiques.org/covid-plainte-deposee-contre-la-france-devant-la-cour-penale-internationale-pour-crime-contre-lhumanite/

    Nous sommes aujourd’hui juste en face d’une secte d’immondes gérontocrates en fin de vie (maximum (5-10 ans d’espérance de vie), les clones de ceux qui ont procédé à la liquidation de l’URSS par une fuite en avant (propagande, menaces, rétorsions, exécutions massives, dictature atroce) avant son implosion. La Chine suit le même chemin. Les adeptes occidentaux de ces régimes, aussi. Leurs destins seront donc identiques car le temps jour contre eux.

    Patientons un peu : le système est mort, caduc, vermoulu.

    Ils se gobergent un dernier tour avant de s’enfermer à triple tour avec leurs richesses (en monnaie de singe) dans leurs tombeaux, comme les rois d’Egypte le firent sous leurs Pyramides. Puissent-ils alors disparaître comme leurs devanciers dans leurs nécropoles pendant 2.500 ans !

    Sectaires comme l’étaient ces bâtards esclavagistes ils sont.

    Pourront-ils prétendre avoir enrichi le tourisme de 4.500 après JC avec leurs inventions ? C’est peut-être encore trop tôt pour le dire. Mais quitter massivement par la désobéissance civile le projet de ces monstres sanguinaires est à l’ordre du jour. Des communautés rurales vont se reformer. Tout a déjà été écrit par les survivalistes comme Piero San Giorgio.

    La crise sanitaire n’était que le prétexte du Nouvel Ordre Mondial en vu de la formation du Gouvernement mondial des Elites… Tristes élites enfin, tragiques modèles ! Pas jeunes, cons, débiles, égoïstes, tous plus ou moins nazis et adeptes du laogaï, manipulateurs orwelliens perclus de thromboses, de cancers et de rhumatismes en stade terminal.

    Ne resteront que quelques nomenklaturistes adeptes égarés du système sectaire socialiste après sa chute imminente, qui crieront famine dès que le peuple ne travaillera plus pour eux. C’est déjà le cas. Qu’ils crèvent donc !

    C’est leur projet pour nous, c’est notre projet pour eux : « Crevez ! »

  2. Bonjour
    Je suis soignante et à 4 mois de la retraite
    J ai bien informé ma hiérarchie que je ne me ferai pas vacciner
    Réponse : Qu allons nous faire de vous au 15 septembre …. Attendons les directives de la direction …..
    Que puis je faire s ils décident d appliquer leur pseudo loi de mise à pied
    Je vous remercie

    1. Bonjour Madame,
      Je suis artisan et je vous soutiens du fond du cœur.
      Je vous invite à regarder les vidéos d’Eric pour les conseils aux salariés santé/ privé comme public.
      Devenez procédurière, quand les prud’hommes et commissions vont crouler sous les recours cela va déchanter en face.
      Voyez aussi la défense du personnel soignant par l’avocat Di Vizio si cela vous convient, cela coûte 200€.
      Bien sûr, bien demander quelle sera votre défense.
      Le mieux est de contacter un avocat dans le droit du travail pour vous représenter.
      Faîtes grève dès le 15 septembre.
      Dès que ces caisses de grève seront en place, cela vous permettra de survivre.
      Si nous sommes des millions à vous soutenir, alors il y a de l’espoir.
      Nous comptons aussi sur vous et vous pourrez compter sur nous.
      Lisez régulièrement ce site, voyez aussi l’association réaction 19 et y adhérer (10€), voir aussi le site Professions gendarmes, France Soir, Réinfo covid, Bas les masques.
      Courage et détermination.

  3. Bonjour Eric,
    Très bien cette idée de caisses de grève.
    Dès que c’est en place, donnez-nous les coordonnées pour participer financièrement, c’est un geste de fraternité, dernier vocable de notre devise auquel nous redonnerons du sens.
    Très peu argentée , certes, mais je vais transférer l’argent des impôts et du RSI pour les caisses de solidarité.

  4. excellent article comme toujours dans le courrier des stratèges, heureusement que nous avons vos articles et ceux de france soir et cela nous réconforte énormément,nous avons du courage mais vous nous aidez encore plus, nous sommes des résistants et nous le resterons à jamais quoi qu’en dise la caste car nous nous battons pour la plus belle des causes LA LIBERTE merci à vous j’ose dire que je vous admire et je vous aime amicalement

  5. La politique liberticide de la macronie va s’effondrer grâce à la guérilla multiforme qui est déjà en cours :
    – harcèlement judiciaire, CE, CJR, ARS et autres
    – boycott des établissements demandant le pass sanitaire
    – grèves de professionnels ayant l’épée de Damocles de la vaccination obligatoire ( implicite ou explicite )
    – arrêts maladie

  6. Les litiges des personnels de l’etat se reglent devant les tribunaux administratifs. tribunaux administratifs qui n’ont guère de points communs avec les prudhommes …

  7. Si le niveau de paranoïa atteint n était pas si inquiétant, l article serait à se tordre de rire…le chant des partisans…stalingrad…et pourquoi pas les champs catalauniques ou Valmy tant qu on y est ?
    vous ne voulez pas vous faire vacciner mais par contre vous accepterez volontiers de vous faire soigner tous frais payés par la sécurité sociale.
    il faut vouloir les conséquences de ce que l on veut : si on ne veut pas accepter les contraintes sociales, on refuse aussi les avantages offerts par la société. Pour le reste les pseudos résistants en peau de lapin sont juste des enfants qui jouent aux rebelles sans assumer le moindre risque physique..
    On rappellera que pour être scolarisé 11 vaccins sont aujourd’hui nécessaires…quelle dictature !
    Que l on discute de la proportionnalité de certaines mesures c est sain dans une démocratie. Mais que l on se livre honteusement à un détournement des actes de bravoure d hommes et de femmes qui ont vraiment risqué leur vie, c est tout simplement indécent et même honteux.

    1. Sachez qu il y a des véritables lanceurs d alerte qui risquent leur vie actuellement,car ils révèlent des vérités! Ils se livrent à des travaux d investigations pour informer de la réalité des faits , ceux et celles qui veulent bien l entendre, preuves à l appuie. Et vos propos sur le fait de bénéficier de la sécurité sociale qui vient s opposer au refus de cette vaccination,n ont rien de pertinent et ne sont même pas légitimes . Faut il vous rappeler que nous cotisons pour notre couverture sociale ? En tout cas les chiffres de la létalité du covid ne justifient en rien cette ségrégation qui se met en place .
      On baigne depuis plus d un an dans un sentiment d urgence malsain,alimenté par le prêt à penser des médias qui a bien œuvré à maintenir les citoyens conditionnés.
      Et puis des traitements existent, des médecins les ont utilisés et ont guéri des patients, même très âgés et même avec commorbidités
      Mais c est passé sous silence ou censuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer