Le Conseil Scientifique reconnaît que les vaccins ne protègent qu’à 50% contre le variant Delta

Le Conseil Scientifique a publié aujourd'hui une longue note d'avertissement, dont nous citons un extrait, où il lance des affirmations (par exemple : que les vaccins ne protègent qu'à 50% contre le variant Delta) qui devraient mettre le gouvernement dans l'embarras. Décidément, la rentrée de Macron risque d'être beaucoup moins faste que prévu. Comment continuer à stigmatiser les non-vaccinés dans un monde où les vaccinés sont à peu près aussi contagieux qu'eux.

Après une longue période de silence, peut-être sous le coup d’injonctions humiliantes d’Emmanuel Macron, le Conseil Scientifique vient de prendre une superbe revanche avec une longue note d’avertissement sur la stratégie sanitaire en vigueur, fondée sur le tout-vaccin et le passe sanitaire. Nous vous recommandons de lire attentivement cette note qui démonte le discours gouvernemental officiel sur le COVID. 

Nous reviendrons plus longuement sur son contenu ce week-end. 

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

664 Shares:
10 commentaires
  1. Peut-on dire que “un discours d’une autorité est démontée par un conseil scientifique” si les autorités en question ont monté un édifice qui est incapable de dépasser les fondations à cause de vices ontologiques de construction ?

    1. Le “Conseil Scientifique” n’aurait jamais dû cesser d’être scientifique. S’il l’avait été jusqu’à la racine de ses cheveux, il aurait écouté le Pr. Didier Raoult dès le 26 février 2020 “Fin de partie” avec le protocole de l’IHU publié officiellement le 22 mars 2020… Mais j’ai le souvenir que Pasteur a été traité comme un pestiféré à son époque lors de ses découvertes.

      https://www.mediterranee-infection.com/epidemie-a-coronavirus-covid-19/

      Dès lors, la France et le monde entier aurait eu les mêmes résultats que l’Afrique, qui a obéi aux propositions prophylactiques de l’IHU au doigt et à l’œil. Les statistiques africaines ont malheureusement démontré dans cette crise que la Science et le réel de la médecine de terrain se sont trouvé un nouveau continent d’adoption.

      Par contre, le lobbying financier, ses corruption généralisée et mafias, ont découvert un nouvel Eldorado, l’Europe et sa capitale Bruxelles. La science, le bons sens et l’intelligence, ont déserté les couloirs de la bureaucratie européenne, l’argent règne en maître. Le château de cartes est en train de vaciller. Personne ne peut plus cautionner cette ambiance criminelle endémique.

  2. Hi ! Hi ! Hi !
    Mieux vaut en rire sinon on passe par la fenêtre : les mensonges, l’intoxication, la panique… Où sont nos braves gaulois qui ne craignaient qu’une seule chose : que le ciel leur tombe sur la tête, ils n’avaient pas envisagé que les hommes eux-mêmes tomberaient sur la tête !

  3. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ledit cons-eil continue dans sa droite ligne d’approximations, puisque les bases de son papier reposent sur des… estimations !
     
    On croirait du Coluche dans le texte : le moment où le type dans le restaurant se lève, vinet à sa table et baisse son froc en disant : “je suis orphelin, vous ne pourriez pas me dire d’où je viens ?” 😉

  4. Çà, c’est de la bonne nouvelle comme celle de Brusa qui annonce que aucun des poisons cités dans le décret de l’apartheid n’a de AMM et n’est en lien avec le Vidal
    Macron va encore prendre des cheveux blancs…yes, les transhumanistes qui vieillissent
    Voir sa vidéo du 26 août, au milieu d’abord l’émotionnel italien c’est Brusa en première partie
    https://reaction19.fr/reaction19-webtv/video-webtv/

    1. Le Vidal est édité par une entreprise privée. Ce n’est pas le “Journal officiel”des médicaments. Un médicament ou vaccin peut être mis sur le marché sans être dans le Vidal.

  5. Personnellement je ne trouve pas qu’il y ait de quoi sauter de joie après avoir parcouru rapidement les 38 pages de ce… machin qui n’a de scientifique que le nom : tous les chiffres des tableaux sont basés sur leur tests pcr foireux (nb de tests, nb de positifs…) et on sait comment ils font passer des maladies en tous genres en cas covid à l’hôpital, et bien sûr ils rappellent que les non vax sont majoritaires dans les cas graves, et allez on en remet une couche !

    Au final, à part quelques tièdes avancées sur la prise en charge précoce (me semble-t-il) ils insistent à fond sur la vax notamment des enfants dans les écoles et les 3° doses pour les fragiles etc etc…

  6. Le conseil scientifique est disqualifié depuis le début. Comment pouvez vous encore comlenter avec enthousiasme ses notes tant elles basées sur une etreur fondamentale de construction… et vu l’iincompétence et les conflits d’interêt archi démontrée. Vous avez mieux à faire qu’à commenter le narratif ou la de la couleur de l’emballage.
    Ce ne sont pas des vaccins mais du poison. Ils ne protégent pas du tout et les dis vaccinés sont dans l’abattoir en attendant la nème dose. Ils sont bcp plus contagieux sans parler des effets secondaires…
    J’attends moins d’ambiguité de votre part après des mois de bouffée délirante.
    Wake up
    PS: cette note ne ferait même pas du bon papier WC tant elle est entachée de porosité

  7. Ce conseil scientifique est complètement discrédité , et qu’on arrête de parler de “vaccins” , auxquels ils ne ressemblent que par leur mode d’administration intramusculaire, la suite n’a rien de vaccinal et promet , je le crains, de bien vilaines surprises!
    Même les données collectées dans le monde par l’Institut John Hopkins commencent à révéler que leur action sur les courbes de progressions de la maladie produisent l’inverse de l’effet recherché.
    Le Japon lui même commence à marquer publiquement ses doutes sur la qualité de ces produits (retrait de lots Moderna) et s’intéresse à nouveau à l’ivermectine , dont la paternité de la découverte est certes due à l’un de ses citoyens le prix Nobel Satoshi Omura.
    Les résultats s’avèrent désormais supérieurs dans les pays qui recourent à des protocoles intégrant l’ivermectine (parfois en association avec la doxycycline et le zinc), supérieurs à ceux de pseudo-vaccins dont le spectre d’action se rétrécit comme une digue insuffisante face aux vagues de mutations des virus.

  8. L’aveu est obligé et partiel mais il est de taille venant du Conseil dit Scientifique. Ceux qui observent les chiffres israéliens ou islandais depuis des mois savent que la réalité est encore bien inférieure voire que le vaccin est contre productif et que les vaccinés sont plus en danger que les non vaccinés (sauf en France)
    Mais bien sur cet aveu sur l’efficacité ne s’accompagne d’aucune remise en cause de la balance bénéfice-risque et sert même ( comme prévu) de motif à la 3ème dose pourtant controversée…
    A propos des risques, vous pouvez lire ce beau travail de Liliane Held-Kawham :
    https://lilianeheldkhawam.com/2021/08/28/des-informations-affluent-et-sont-defavorables-au-vaccin/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer