Une carte de paiement Mastercard adossée à votre propre réserve d’or (1)

Une crise monétaire et financière couve. C'est maintenant qu'il convient de vous couvrir contre cet évènement en constituant votre propre réserve de métaux précieux. Voici une solution moderne qui associe une carte de paiement à un compte en or (ou argent) que vous pouvez progressivement alimenter ou débiter selon vos envies.

Dans une série (textes ici ou vidéos  là) d’articles consacrés à l’or physique, je mentionne une solution appelée Veracarte qui combine une carte de débit Mastercard et un compte alimenté par vos achats d’or.

Avant de vous détailler le fonctionnement pratique de cette solution que j’utilise depuis de nombreuses années, je souhaite faire les mises au point suivantes :

  • Je n’ai pas de lien commerciaux avec le fournisseur de cette solution et ne suis pas intéressée à sa vente
  • Cette solution présente évidemment l’inconvénient de vous exposer à des risques de contrepartie puisque vous ne détiendrez pas physiquement votre or
  • Cette solution utilise un montage juridique pour lequel chacun fera sa due diligence. Indépendamment de la solidité des contreparties en jeu, ce montage n’a pas connu son baptême du feu ; on sait que notre “démocratie” française est devenue prompte à adopter des lois contraires aux droits naturels (qui figurent pourtant dans la déclaration des droits de l’homme, texte fondateur appelé par la constitution). Pour mémoire, ces droits naturels sont : liberté, propriété, sûreté et résistance à l’oppression y compris celle de l’État. Qu’est ce que la répression financière organisée par les banques centrales que nous vivons si ce n’est une oppression ?
  • Rappelons la règle élémentaire de diversification : cette solution doit être partielle et complémentaire de celle qui consiste à détenir en direct des pièces ayant cours légal

Ces préambules étant jetés, voici comment fonctionne une Veracarte.

Étape 1 : vous créez votre compte VeraCash

Pour cela, il suffit de vous rendre sur ce site internet : Veracarte.com

Vous devrez bien évidemment décliner votre identité et fournir les justificatifs demandés par la société Veracsah, immatriculée à Bordeaux. 

Une fois que vous avez ouvert votre compte vous allez devoir l’alimenter.

Étape 2 : vous alimentez votre compte VeraCash

Personnellement, j’utilise  depuis des années pour ce faire un virement périodique mensuel d’un montant fixe en euros. Ceci me permet de lisser mon cours d’entrée sur l’or. J’ai donc petit à petit constitué un stock d’épargne or sans me préoccuper des cours spot de l’or du moment de l’achat.

Chaque fois que mon compte est crédité, je reçois un message dans ma boite mail qui me récapitule les informations suivantes :

D’abord des informations en euros

  • Somme créditée
  • Frais de gestion
  • Montant restant

Puis les informations en grammes d’or

  • Grammes de GoldPremium crédités (c’est la conversion du prix spot de l’once d’or fin en euro au moment du virement)
  • Grammes de GoldPremium débités (c’est la conversion de la commission de frais de gestion de 3% exprimé en grammes d’or)
  • Grammes de GoldPremium restant (donc solde de la transaction exprimée en or).

Voici un exemple en date du mardi 7 septembre pour un montant de 200 € : j’ai acquis sur mon compte 3,8148 grammes d’or fin.

Pour connaître les cours spot de l’or en euro, je vais sur le site de Goldbroker : https://or.fr/cours/or. Ce site vous permet de suivre au quotidien  les variations de façon fine  et vous donne le prix du gramme d’or en euro tout au long de la journée. Voici par exemple la variation du cours de l’or au vendredi 10 septembre, jour de rédaction de cet article. Le gramme d’or vaut 48,81 € (et l’once cote 1518,03 €).

Le site Goldbroker ne conserve pas en mémoire les variations quotidiennes. Au 7 septembre, j’ai payé (hors frais) 50,85 € le gramme, donc plus cher que le 10 septembre. Ceci est normal puisque le cours moyen de l’once sur la journée du 7 septembre valait 1 535,75 € et était donc supérieur à ce qu’il est en ce vendredi 10 septembre.

J’aurai donc mieux fait d’acheter le 10 septembre, ou peut-être lundi 13 septembre, qui sait…

Pratiquement, cependant, cela fait des années que je ne me préoccupe plus de cela. Mon cours d’achat est lissé et l’or est sur une pente ascendante. Mon but n’est pas de me transformer en trader mais d’avoir une réserve d’or pour me prémunir d’une dévalorisation de l’euro. Dit autrement, de stocker un peu de mon pouvoir d’achat en or plutôt qu’en euros.

VeraCash existe depuis 2014. En sept ans, le cours de l’or a connu bien des fluctuations comme l’illustre ce graphique. 

Le prix de l’once d’or est passée de 900 € à 1 500 € durant cette période de sept ans, soit une progression d’environ 73% (ou plutôt une érosion du pouvoir d’achat de l’euro).

Mon compte épargne affiche une plus-value de 20,78% tandis que j’ai fait des achats d’or régulièrement échelonnés durant ces septa années et réglé quelques dépenses et retraits avec la carte Mastercard. Car c’est l’intérêt de la solution : vous pouvez dépenser votre or.

Étape 3 : Dépensez votre or si vous le désirez et quand vous le souhaitez

À votre compte VeraCash  est associé une carte de paiement MasterCard avec laquelle vous pouvez faire des retraits à des guichets automatiques ou régler vos achats chez les nombreux commerçants qui acceptent cette carte. Vous pouvez aussi faire des virements en euros à vos proches à partir de votre stock d’or sur n’importe quel compte bancaire.

Je n’ai jamais essuyé de refus avec ma carte de paiement (sauf une fois alors que j’ai tenté de dépasser le plafond que j’avais moi-même fixé !).

Je me donne comme règle de me faire plaisir ou de faire plaisir à mes proches en dépensant lorsque le cours de l’or est élevé (j’ai été assez prodigue en 2020…). Le reste du temps, je considère mon compte VeraCash comme une épargne de précaution.

Vos retraits sont sans commission. Si vous achetez pour 100 € et que le gramme d’or vaut au moment de votre achat 50 €, votre compte sera débité de 2 grammes d’or.

Tenue de compte, interface, fonctionnalités

Certes je suis désormais habituée à la présentation comptable de VeraCash et elle me parait donc claire.

Le solde disponible est exprimé en euros (enfin plus exactement avec le symbole maison qui est un V à double barre horizontale pour rappeler qu’il s’agit d’or converti en euro). La synthèse du compte fait apparaitre la plus value latente. Vous téléchargez tous vos relevés de compte exactement comme avec n’importe quelle interface de banque en ligne.

L’application mobile fonctionne très bien. Vous avez besoin de votre identifiant public, votre identifiant privé et votre code privé à quatre chiffres (différent du code PIN de la carte MasterCard).

La hotline (à laquelle j’ai eu recours 2 ou 3 fois en sept ans) fonctionne aussi très bien et j’ai toujours eu des réponses pertinentes et rapides.

Avantages et inconvénients de cette solution

C’est une solution souple qui vous permet d’épargner tranquillement en or (ou en argent, ou même en diamant…).

Dans la mesure où vous mouvementez facilement votre compte cela revient à avoir des liquidités en or.

Vous êtes incité à surveiller de loin en loin les cours des métaux précieux et donc à rester vigilant sur les questions monétaires.

Or j’estime que nous avons tendance à être anesthésié sur la question. Depuis la crise financière de 2008 personne ne semble s’émouvoir de l’érosion de pouvoir d’achat que nous subissons et que reflète pourtant l’or. Rappelons que l’once d’or valait en 2000 environ 250 €.  Il y a donc un côté didactique à cette solution.

Au regard de ces avantages, la commission de 3% à l’achat me paraît justifié. Cette commission est à comparer avec celle d’achat d’or physique en ligne et livraison.

Y-a-t-il des inconvénients ? Bien sûr. Il y a des risques de contreparties. Où est l’or, est-il vraiment à vous, que se passerait-il si VeraCash faisait faillite, si le réseau MasterCard disparaissait, si les données de VeraCash étaient piratées ? 

Nous essaierons de répondre à ces questions dans un autre article.

En attendant, je vous invite à visiter ce lien : https://veracarte.com

Si, par ce biais, vous êtes convaincu d’utiliser la monnaie du peuple, l’or (et éventuellement l’argent), tant mieux !

N’oubliez pas cependant la règle d’or : VeraCash et Veracarte sont une solution moderne mais qui ne vous dispense pas de détenir aussi de l’or en direct et en dehors du circuit bancaire.

Lorsque les temps deviennent difficile (et une crise monétaire majeure couve), on ne regrette jamais d’avoir pris trop de précautions, on regrette toujours de n’en avoir pas pris assez.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Shares:
2 commentaires
  1. Bonjour,
    Ma solution actuelle, justement ne me convient plus. La vôtre répond à mes attentes et critères.

    Je vois qu’à l’inscription, il est possible de préciser le nom (pseudonyme) d’un parrain.

    En remerciement de votre conseil, je pourrais indiquer le vôtre si vous me le confiez.

    Merci et bonne journée,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer