La folie bureaucratique: l’OMS force les autorités françaises à reconnaître les vaccins chinois et Paris décrète qu’il faudra rajouter une ou deux doses de Pfizer ou Moderna!

Avec cette crise, presque tous les gouvernements du monde ont réagi de la même manière. On s’achemine vers un régime autoritaire de la vaccination de masse. Une vaccination obligatoire condition d'un passeport vaccinal. Ensuite, les choses se compliquent: les vaccins chinois ne sont pas reconnus pour le pass sanitaire. Cela a mis de nombreuses personnes vaccinées à l’étranger dans une situation difficile. Mais le 23 septembre dernier, dans un décret paru au Journal officiel, le gouvernement, mis sous pression par l'OMS, a annoncé qu’ils font désormais partie des vaccins reconnus. Mais il y a bel et bien une condition. Il s’agit de les compléter par une dose complémentaire d’un vaccin à ARNm. On se demande bien quelle étude médicale se trouve derrière une décision aussi bizarre: a-t-on simplement une idée de la compatibilité entre les produits injectés?

Sous conditions d’une injection de Pfizer ou Moderna

Jusqu’à présent, seulement quatre vaccins contre la Covid-19 sont autorisés en Europe. Ils sont aussi les seuls reconnus pour le pass sanitaire frontières. En effet, la Commission européenne et l’Agence européenne des médicaments (EMA) ont opté pour les vaccins à ARN messager de Pfizer, Moderna et AstraZeneca ainsi que le vaccin adénovirus de Janssen (Johnson&Johnson).

De son côté, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a décidé de reconnaître les vaccins chinois Sinovac et Sinopharm ainsi que le vaccin Covishield Indien (équivalent du vaccin AstraZeneca). Ils sont d’ailleurs les plus administrés dans les pays hors UE (Union Européenne. Pour les personnes ayant reçu ces vaccins, il était impossible d’obtenir le fameux cerfiticat Covid qui leur permet de voyager en Europe. Mais après la parution du décret du 23 septembre 2021 au Journal officiel, leur situation va changer. Le gouvernement a décidé de leur accorder le pass sanitaire à condition qu’ils reçoivent une dose supplémentaire d’un vaccin à ARNm, dont Pfizer ou Moderna.

Schéma vaccinal à compléter

La mise en vigueur du nouvel amendement a résolu le problème des personnes ayant reçu les vaccins chinois, mais qui souhaitent obtenir le pass sanitaire. En effet, ils ne seront plus obligés de refaire une vaccination complète. Il leur suffira d’ajouter une troisième dose Pfizer ou Moderna. Selon une note envoyée par la Direction générale de la santé (DGS) aux soignants, elle devra être administrée dans un délai d’au moins 4 semaines suivant la dernière injection du vaccin chinois.

Comment bénéficier de cette nouvelle dose de vaccin ARNm ? Il faut présenter une attestation de vaccination complète au format papier ou numérique. Qu’en est-il pour les personnes qui n’ont reçu qu’une seule dose de vaccin chinois ? Pour obtenir le pass sanitaire, elles doivent compléter leur schéma vaccinal. Pour cela, il leur faut encore deux doses de vaccin à ARNm.

Il est important de souligner que les personnes ayant reçu deux doses d’une des versions d’AstraZeneca peuvent déjà décrocher le pass sanitaire. Il leur suffit de se rendre sur le portail « Français de l’étranger » ou « Touriste » du site du ministère des Affaires étrangères.

Très peu d'études sur les effets de l’association des vaccins

Le sentiment qui se dégage est qu’on est sorti de la médecine pour entrer dans une logique purement bureaucratique.  Quelles études sérieuses nous garantissent que la combinaison de vaccins n’est pas dangereuses pour la santé? 

Les études réalisées jusqu’à présent sont peu nombreuses et affirment que la combinaison de certains vaccins contre la Covid-19 ne présente aucun danger. C’est même conseillé, car cela pourrait faire progresser le niveau de protection.  Selon une recherche menée par l’Université d’Oxford intitulée « Com-Covid1 » par exemple, il est tout à fait possible de combiner le vaccin AZ à adénovirus d’AstraZéneca et le vaccin à ARNm de Pfizer.

Pour rappel, à ce jour, 6.03 milliards de doses ont été administrées à travers le monde. En dépit de cette vaccination des contradictions persistent : les personnes même vaccinées doivent toujours porter un masque, doivent toujours maintenir la distanciation sociale, peuvent être infectées et infecter les autres…et surtout on a compris que le vaccin ne protégeait pas des variants.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

237 Shares:
10 commentaires
  1. Il faut faire un mixte de tous les vaccins et les administrer sous forme de GROS SUPPOSITOIRES en premier à tous les membres du gouverne-ment ! Toute cette bande de … devrait apprécier, Microncescu en tête !
    Et j’espère que tout cela sera filmé et diffusé sur tous les réseaux et chaînes de télé pour la propagande du gouvernement !

  2. c’est fou quand meme…
    on considére les vaccins comme un produit de consommation …
    la Science prise en otage par les Financiers va se rappeler aux bons souvenirs de ces fous furieux..

    un excès d’anticorps n’est pas anodin. surtout quand il s’agit d’un anticorps S…

  3. Une dose de Pfizer : 10 millions d’€ pour la campagne pestilentielle de « Dieu est parmi nous » ;
    Deux doses de Pfizer : 20 millions d’€ pour la campagne pestilentielle de « Dieu est parmi nous » ;
    Trois doses de Pfizer : 30 millions d’€ pour la campagne pestilentielle de « Dieu est parmi nous » ;
    Etc.

    J’ai pris ma calculette : 5 doses, 50 millions, le résiduel sur un offshore à numéros !

  4. Selon une étude qui vient d’être réalisée par Véran et financée par Fauci, au bout de 10 doses, les hommes voient leur sexe s’allonger au repos de 10 cm, l’être aimé revenir et ils deviennent très très riches en moins de 6 mois. Si et seulement si le vaccin est de Pfizer ou de Moderna. Si le vaccin est russe ou chinois, c’est le contraire qui se passe… Vivement les prochaines doses de Pfizer !

    1. Au bout de 10 doses, le corps humain devient fluorescent, plus besoin d’éclairage électrique, on voit dans l’noir ! Économies d’énergie, baisse de l’emprunte carbone de l’humanité sur Gaïa.

      L’ENA est une fabrique de génies, vous dis-je !

  5. Tiens, ça rejoint la déclaration de miss brushing (van der sèpukoi, pour l’ue), qui n’a cité que l’ARNm la semaine dernière en parlant des zinjections qu(il faut intensifier. Je trouve ça hautement suce-pet et quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup, d’autant plus gros que tous ces crevards ne sont pas piqués, eux…

  6. Les gens devraient trouver ça louche, comprendre qu’on marche sur la tête, et que c’est un signe évident de malversation et corruption, et donc commencer à refuser toute cette gabegie. Mais non, continuez à ronfler, y’a rien à voir. Finalement, ce nazi (oublié on nom) de la 2eme guerre mondiale avait raison : plus le mensonge est gros, plus il passe facilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer