Perturbations du cycle menstruel liées au stress du Covid

Intitulée « Impact of Stress on Menstrual Cyclicity During the Covid-19 Pandemic : A Survey Study “, l’étude de la Northwestern Medicine a été publiée dans le Journal of Women’s Health » le 28 septembre dernier. Elle met le voile sur l’impact de la Covid-19 sur la santé mentale, le cycle menstruel et la santé reproductive.

Le covid-19 source de stress

Alors que nous avons évoqué dans nos lignes les troubles mensuels post-vaccins, dernièrement, l’équipe de l’école de médecine de l’université Northwestern, aux Etats-Unis, a proposé la thèse selon laquelle les irrégularités du cycle menstruel ayant touché beaucoup de femmes sont liées au stress accru causé par la pandémie de Covid-19. Outre les effets secondaires des vaccins, selon cette étude, la crise sanitaire est une source de stress pour beaucoup de personnes. Ce problème d’ordre psychologique provoque l’irrégularité des règles.

Les chercheurs ont mené une enquête auprès de 200 femmes aux Etats-Unis, entre juillet et août 2020. Leur objectif était de comprendre l’impact du stress causé par la Covid-19 sur leurs cycles menstruels. Plus de la moitié des personnes sondées (soit 54% d’entre elles) ont révélé avoir été victimes de troubles de règles après le début de la pandémie en mars 2020.  Selon les résultats du sondage, les symptômes varient d’un individu à l’autre. Mais en général, lorsque le niveau de stress est optimal, des saignements menstruels plus abondants et qui durent plus longtemps ont été constatés.

Impact du stress et de la Covid-19 sur la santé reproductive

Nicole Woitowich, professeur adjoint de recherche en sciences médico-sociales de Northwestern a déclaré que cette étude vient de mettre en évidence les effets négatifs du stress sur le cycle menstruel et la santé reproductive des femmes en général. En effet, qui dit trouble de la menstruation, dit plus grande difficulté à avoir des enfants.

Mme Woitowich demande une prise en compte de la santé reproductive des femmes dans toutes les recherches menées dans le cadre de la Covid-19. 

1 Shares:
6 commentaires
  1. N’est-ce pas un compte rendu qui va balayer les effets du vaccin sur le cycle puisque ça a été réalisé en 2020 ? Règles abondantes ,disparition de règles, femmes ménopausées de nouveau réglées….
    Merci pour ce que vous faites

  2. Qui ya t-il dans cette étude ? Y-a-t-il un groupe vacciné, un non vacciné ? A-t-on interrogé les femmes ménopausées qui recommencent à avoir des saignements ? Comment évalue-t-on le stress ? C’est déclaratif ou on fait des analyses du taux de cortisol par exemple ?

    1. les réponses à vos questions sont dans l’étude
      1) A total of 210 women between the ages of 18–45 years met stringent inclusion and exclusion criteria and completed the survey; donc pas de femmes ménopausées
      2)A social media-based snowball sampling strategy was utilized to distribute an online survey (Qualtrics, Provo, UT, USA) between July and August 2020; donc pas vaccinées
      3) Comparison of respondents retrospective pre-Covid and Covid PSS scores.Perceived Stress Scale (PSS) https:/ /www.atousante.com/risques-professionnels/sante-mentale/sante-mentale-echelles-mesure-outils-evaluation/echelle-mesure-stress-percu-perceived/
      donc déclaratif
      et étant fait avant le début de la vaccination, on ne peut les accuser de publier pour contrer les études disant que la vaccination provoque le dérèglement

      1. Ah voir pour les dates. En effet une vidéo deprésentation à la FDA a montré un slide (quelques secondes) par erreur datant des essais sur les vaccins qui listait tous les effets secondaires. Il faudrait comparer ces dates là. De plus, plusieurs scientifiques ont alertés sur les risque pour les organes génitaux et la fertilité chez les humains avant les premières remontées d’effets secondaires. Et ce à cause, il me semble de la ressemblance entre la syncitine, (de mémoire mais je n’y connaît rien) et la protéine Spike des vaccins ARN m. Ils avaient averti que cela risquait de créer des problèmes importants. Qui a financé cette étude ? Voilà une question à laquelle j’aimerai avoir la réponse.
        Merci d’avoir pris le temps de répondre. Où avez vous trouvé l’étude svp ? Pourriez-vous mettre le lien svp ?

  3. Et comment l expliquez vous chez les femmes ménopausées ? Je suis Toute ouïe 😉..aussi, étude sur 200 femmes..un peu juste comme étude, non?Le stress est le grand maux du siècle qui a vraiment bon dos pour certains.

  4. Ma fille, 33 ans, règles régulières sans problèmes particuliers jusqu’à sa vaccination, début août dernier. Ensuite : retard de règles, puis règles hyper douloureuses (alitée 3 jours, grosse fatigue), et hémorragiques. A été si effrayée qu’elle a demandé un rv en urgence chez gynéco, qui a fait écho et rien trouvé, mais pas demandé non plus si vaccinée récemment… Et le mois suivant, re-belote.
    Elle ne voit aucun rapport avec le vaccin( contrairement à moi), donc on ne peut pas dire que ce soit psychologique…
    Et comme, d’après ce que je vois, elle n’est pas la seule à avoir eu ces problèmes après la vaccination, difficile de toujours prétendre que c’est la conséquence du stress résultant du confinement ou de la piqure. Faudrait arrêter de nous prendre pour des esprits faibles ou infantiles, franchement. On nage dans la mauvaise foi…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer