Le pass sanitaire prolongé jusqu’en été 2022: Emmanuel Macron n’a aucun doute sur sa propre réélection.

Considéré par nombreux français comme une atteinte à la liberté individuelle, le pass sanitaire est, répète le gouvernement, l’ultime sésame pour « vivre norrmalement". Et il pourrait être prolongé jusqu’en été 2022. Le gouvernement se réserve le droit de maintenir cette mesure sanitaire au-delà de sa propre date de péremption: les élections présidentielles d'avril 2022. Dans la même optique, l’état d’urgence sanitaire pourrait aussi connaître une prorogation. Vaccination de plus en plus obligatoire, commission contre le complotisme etc...Jour après jour, le macronisme construit un édifice liberticide.

Prorogation de l’état d’urgence sanitaire

La nouvelle n’a pas tardé à tomber, comme un couperet pour ceux qui croyaient encore que le gouvernement puisse devenir rationnel.  Mauvaise nouvelle toutefois, car on n’est pas toujours sorti de l’auberge ! En effet, à l’issue du conseil des ministres du mercredi 29 septembre, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a fait part du prolongement du pass sanitaire jusqu’à l’été 2022, alors que l’on avait assuré, quelques jours auparavant que le contrôle pourrait pourtant cesser le 15 novembre prochain.

Dans la même foulée, un texte décrétant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au mois de juillet de l’année 2022 sera également soumis au conseil des ministres qui aura lieu le 13 octobre.

Un décret plus ou moins attendu malgré la stabilité de la situation

Il ne faudra pourtant pas se mentir, cette décision a déjà été pressentie, malgré le fait qu’elle s’apparente à un paradoxe au regard des évènements actuels. En effet, on constate a fortiori que la “4e vague” de Covid-19 – si tant est qu’elle puisse être comparée aux précédentes –  est aujourd’hui potentiellement maitrisée. Bien que la situation soit toujours délicate en Guyane et aux Antilles, rien ne justifie la prolongation du pass sanitaire – à un moment où deux tiers des Français sont complètement vaccinés.  

Les chiffres parlent d’eux même, les statistiques montrent que seules les  Bouches-du-Rhône présentent des incidences supérieures à 100 cas pour 100 000 habitants, ce qui est très éloigné des comptes alarmants des précédentes vagues. En outre, il semblerait que pour 6 départements sur 10, les cas soient inférieurs à 50, et ce, sur 100 000 habitants toujours. Prêt à rebondir sur d’éventuelles
exclamations, Gabriel Attal ajoute « L’éclaircie sanitaire s’observe à peu près partout dans l’Hexagone, mais ce n’est pas parce que la marée est basse qu’elle ne peut pas remonter. » Pour ne pas être pris au dépourvu par un éventuel « comeback » ou par l’irruption de nouveaux variants de Covid-19,  l’exécutif se réserve ainsi le droit de maintenir le pass. C’est peu crédible. 

Prolongation non justifiée

Les experts sont unanimes : les virus circulent plus facilement en saison hivernale et les évènements n’ont fait que re- souligner ce constat. . Le Pr Arnaud Fontanet, épidémiologiste membre du conseil scientifique s’est d’ailleurs récemment exprimé sur ce sujet : “On s’attend à un redémarrage de l’épidémie de Covid-19 à l’automne”. Soit. Mais il ajoute: àla moindre alerte, il faudra serrer la vis et le plus tôt possible. Mais dans ce cas, pourquoi prolonger le pass sanitaire  au-delà de l’hiver? Comment le gouvernement ose-t-il prolonger le pass au-delà de sa propre durée de vie (avril 2022). Le Président Macron est-il aussi sûr de lui qu’il pense être réélu sans hésitation? Le macronisme consiste-t-il à croire que les élections peuvent être enjambées par les gouvernements? 

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

129 Shares:
9 commentaires
  1. “Emmanuel Macron n’a aucun doute sur sa propre réélection.”
    Eh oui ! La fraude électorale est bien programmée; Darmanin y travaille ! Ça fait partie du PLAN !

  2. Bon, maintenant, il faut passer aux choses sérieuses car les constats sont sans appel, surtout depuis l’Appel de Rome des Médecins et Scientifiques du 12 septembre 2021.

    LES FAITS :

    1- la pandémie est une « plandémie » destinée à changer le paradigme des lois nationales et internationales en vue de créer un NWO ou Nouvel Ordre Mondial, décidé par Davos, leurs petites mains technocratiques au pouvoir et les grands financiers de la planète, principalement ceux des GAFAM (technologie informatique) et du DOLDER CLUB (industrie pharmaceutique) en joint venture mafieuse ;

    2. le virus Sras-cov-2 est un coronavirus un peu plus offensif que la moyenne issu des recherches sur les « gains de fonctions » réalisées au laboratoire P4 de Wuhan sous la complaisance / investissement / transferts de technologies / aides d’Etats de la France et des USA, l’Armée Populaire de la Chine et le PCC ayant éconduit en 2018 les experts occidentaux pour accélérer la mise au point d’un virus létal qu’on diffuserait depuis Wuhan et son aéroport international ouvert sur l’occident ;

    3- ce plan concerté par Davos et ses émules (Schwab, Soros, Fondation Gates, Attali, Fondation Rockefeller, tous malthusiens et pro euthanasie), dont le Président français a été un des principaux acteurs mondiaux en remboursement du financement de sa campagne électorale par Pfizer, a autorisé les contaminés chinois à venir diffuser à grande échelle le virus en Europe en laissant les lignes directes ouvertes pendant deux mois avec cette ville hautement contaminée – ces gens le savaient et ont organisé cette fuite virale avec à moyen terme la perspective des faramineux bénéfices sur les vaccins covid déjà prêts avant le début de la pandémie, bien qu’ils n’aient reçu leur AMM européenne CONDITIONNELLE qu’à la fin 2020 ;

    4- bien entendu, comme banquier d’affaire, les 100 millions de $ qu’aura probablement touché le locataire du 55 dans la transaction le mettent à l’abri de la justice française et des radars de TRACFIN ad eternam, excepté des Tribunaux Internationaux comme la CPI de La Haye qui juge des Crimes contre l’Humanité commis par les dirigeants d’États lors de l’exercice de leurs mandats, locataire du 55 connaissant par ailleurs parfaitement l’opacité des comptes bancaires offshore à numéros avec lesquels il jouait au Monopoly pendant ladite carrière de banquier d’affaire ;

    5- le locataire du 55 compte bien sacrifier le Peuple français et le pays dont il est le représentant, en direction desquels sa haine verbale et politique n’a plus de limites, pour les faire passer tous deux sous les nouvelles fourches caudines du NWO, espérant toucher à terme le pactole d’une Présidence Européenne qu’il appelle de ses vœux après avoir massacré sous une nouvelle URSS – ref . « L’Union Européenne, uenouevlle URSS ? » de Valdimir Boukovski – la souveraineté des Peuples et des territoires du continent ;

    6- bien entendu, par cette action, il se rend coupable de forfaiture, de haute trahison, de concussion, de spoliation, d’actions hors-la-loi infiniment nombreuses et pernicieuses « le diable se nichant dans les détails », de prévarication, enfin de Crimes contre l’Humanité puisque qu’il y a mort de dizaines de milliers de personnes en France suite à l’action politique résolue d’interdire d’exercer la médecine hippocratique aux praticiens avec des médicaments simples, efficaces et bon marché contre le Sars-cov-2 (HCQ, IVERM, AZT, VIT D & C, ZN), enfin par l’obligation vaccinale covid de fait via la loi dite du « passe sanitaire » du 5 août 2021 qui crée des variants et provoque des millions d’effets secondaires et déjà plus de 100.000 décès estimés dans le monde ;

    Les preuves à chargent abondent.
    Le dossier d’instruction est clos.

    Maintenant, que fait-on ? Comment agit-on pour arrêter un(des) criminel(s) et une mafia, quand bien même ceux-ci auraient tous les moyens financiers pour corrompre, ce qui fut le cas d’Al Capone à Chicago pendant la Prohibition ? Qui plus est quand tous les gouvernes de l’Etat régalien sont entre leurs mains ? Un Etat régalien en France qui ne peut plus porter sous sa gouvernance l’attribut « d’état de droit » quand la situation juridico legislative française contemporaine n’est plus que l’ombre de cet état de droit !

    En gros, comment fait-on, en droit, en programme et en action, dans la réalité quoi ! pour mettre aux un(des) criminel(s) et une mafia de cette envergure ? C’est la seule question qui se pose désormais. Car il va falloir passer aux actes et aux choses sérieuses quand en face ils nous promettent le pire du pire, l’URSS et le PCC réunis autour des GAFAM et du DOLDER CLUB – vaste programme de mafieux criminels qui ont déjà fait leurs preuves, du jamais vu de mémoire d’homme.

    Nous avons de nombreux modèles historiques : 1789, 1940, 1944, 1990 en RDA, 1991 en URSS, le Tribunal de Nuremberg, etc. ;

    Au choix.

    Mais il faut agir, maintenant !
    Toutes les intelligences doivent désormais se coaliser autour de la LIBERTÉ (avant toutes autres choses car elle est le préambule du reste), ici et ailleurs, pour METTRE À TERRE CETTE MONSTRUOSITÉ. Que les forces de l’ordre, l’armée, les fonctionnaires régaliens et la Garde Républicaine, Madame Brigitte Trogneux, les juristes et la justice, les Assemblées nationales et territoriales, les différents contre-pouvoirs naturels, dont les médias, planchent sur le seul sujet d’actualité : COMMENT ARRÊTER CES CRIMINELS ?

    Parce que « ÇA SUFFIT ! »
    « ASSEZ ! » a dit le Dr. Gérard Maudrux.
    « ASSEZ ! »

    1. Je ne vous ferai pas l’injure de répéter la partie du formidable dialogue de Michel Audiard dévolue à Lino Ventura dans “Les tontons flingueurs” ;-p)
       
      Il tombera par là où il pêche.

  3. Comme déjà dit, on va probablement se taper en plus une interdiction de vote en physique pour les non vaccinés sauf par internet, pour faire comme Biden. Et si cela ne suffit pas (suivant sondages pré-électoraux), un petit attentat quelques jours avant la présidentielle pour augmenter la peur du mougeon à son paroxysme. Et paf, Macron réélu dans un fauteuil parce que “grand timonier” dans la tempête. Le tout après un présidence flamboyante de l’UE, bien relayée par nos médias inféodés. Tout baigne…

    1. Certes, mais ça, c’est dans l’optique où Dominion ne saute pas avant, et vu de là où je me trouve, ça n’a aucune chance de ne pas arriver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer