Vote à distance : nouvelle menace démocratique en perspective

Par JULIEN G. - Alors que la polémique autour du vote par correspondance continue d'enfler aux Etats-Unis, l’exécutif prépare activement un projet de loi, post élections 2022, pour le réinstaurer dans l'Hexagone, alors qu'il avait été supprimé en 1975, en raison de trop nombreuses fraudes.

Ce n’est pas la première fois que des parlementaires de la majorité essai de ressusciter ce vielle outil, en profitant de la crise sanitaire.

Or, de sérieuses inquiétudes demeurent quant à l’utilisation  de ce type de vote. La situation américaine et les dernières élections à Berlin, nous montrent que des problèmes de sécurité et de contrôles restent prédominants.

1.Un engagement de campagne qui tombe à pic

Le président de la République, dans son programme, avait dit qu’il était favorable au vote à distance.

Le 5 novembre 2020 et en juin 2021, des sénateurs et députés ont lancé les premières propositions dans le débat publique et parlementaire, prétextant répondre à l’abstention.

Sans succès !

La commission des lois du Sénat soulignait les difficultés d’un vote en ligne, notamment, en l’absence d’une véritable identité numérique.

Retenons ce dernier terme qui en janvier 2021 ne parlait pas à grand monde.

Or, la mise en place du pass sanitaire couplée à l’arrivée prochaine des nouvelles cartes d’identités numériques permettront, à coup sûr, de répondre aux demandes de la Chambre Haute.

Rappelons, qu’en France, le vote par correspondance a existé de l’après-guerre jusqu’en 1975, date à laquelle une loi l’a interdit en raison des fraudes qu’il avait permises.

Le président UDI de la Mayenne rétorquait à la justification de l’interdiction de ce mode vote en 1975, en commentant : «C’était il y a quarante-cinq ans ! Beaucoup de choses ont été inventées depuis pour sécuriser ce vote. »

La crise sanitaire, une opposition parlementaire qui n’existe plus et la mise en place d’outils de contrôle de la population forment aujourd’hui les meilleurs ingrédients pour prétendre remettre en place cette mesure.

 

2.Les problèmes de sécurité et de fraudes n’ont pas disparu

Le vote par correspondance élimine le secret du vote, car il est impossible de contrôler ou de savoir avec qui un électeur partage son bulletin et ce qu’il en fait avant qu’il ne soit envoyé par la poste ou déposé.

L’audit de l’Arizona a révélé de nombreux problèmes liés à l’élection qui peuvent être attribués à deux principaux facteurs de causalité : le vote par correspondance et la gestion inadéquate des listes électorales. Plus de 80 % des bulletins de vote déposés à Maricopa l’ont été par courrier.

Le manque de sécurité des machines de vote, les risques avérés de piratage localement et via Internet et l’impact sur les résultats sont aujourd’hui de nature à remettre en cause l’élection de J.Biden.

Récemment, à Berlin, la responsable de l’organisation des élections dans la capitale allemande a démissionné mercredi en raison des multiples incidents qui ont émaillé les élections dimanche dernier.

Là aussi le recours massif au vote par correspondance pose question.

La garantie du vote secret n’est pas seulement un droit qui s’applique à l’électeur lui-même, mais c’est aussi un droit garanti au reste des votants que le bulletin de cette personne est secret et ne peut donc pas avoir subi d’influence indue.

 

A l’heure où Gérald Darmanin annonce travailler à «mettre en place le vote à distance», il apparait judicieux de retenir les leçons de 1975 et se dire que l’abstention provient peut-être d’une offre politique vide et sur le déclin.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

118 Shares:
4 commentaires
  1. Une offre politique? Le choix entre la gauche dont plus personne ne veut et la droiche qui n’arrive pas à comprendre qu’elle n’a pas à s’incliner devant elle . Quel candidat aura le courage de proposer un vrai changement avec un état réduit au strict régalien et la mise en avant de la société civile . Ce ne sont pas les politicien qui construisent un pays, ce sont les peuples, encore faut il leur foutre la paix et les mettre en condition de savoir pourquoi ils travaillent et leur donner envie de le faire . On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre …

  2. Je doute que le vote à distance ramène les abstentionnistes aux urnes.
    Il ne fera que confirmer la défiance du peuple vis-à-vis de la classe politique.

  3. Le vote sans passer par un isoloir n’offre aucune garantie de non fraude.
    Tant qu’à envisager de réformer le système, ce qui serait bien plus important c’est d’abandonner le système monstrueux des présidentielles à 2 tours qui peut conduire assez facilement à un vainqueur qui aurait pu être battu en duel par d’autres candidats.
    J’aborde le sujet dans :
    https://jcbwordpresscom.wordpress.com/2021/10/02/election-1-quel-systeme-de-vote/
    Et si vous souhaitez voir comment cela pourrait marcher, j’ai fait une petite application (attention ce n’est pas une application professionnelle) sur :
    https://voteparliste.azurewebsites.net/

  4. Le gouvernement travaille “à mettre en place le vote à distance”, annonce Gérald Darmanin.
    Il évoque pour cela « une révision constitutionnelle » et la mise en place « d’une identité numérique ».
    ..Une belle confirmation que le gouvernement est bien dans la main des BigTeck*

    ++
    Élections – Adrexo : la macronie au coeur d’un scandale d’Etat
    https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=4013747732055866&id=215933751837302

    ++
    Le gouvernement tente d’instaurer le “vote par anticipation” + “Vote par correspondance” pour l’élection présidentielle par le biais de simples amendements sur textes techniques au Sénat.
    Les machines à voter et votes par correspondance -a fortiori par anticipation- sont un des moyens connus pour truquer les résultats électoraux, c’est LA raison pour laquelle ils ont été interdits.
    Nous devons tous exiger de nos parlementaires qu’ils rejettent immédiatement cet amendement du gouvernement prévu pour 2022
    Aucune étude d’impact, aucun débat !
    – Projet de loi organique (vote par anticipation)
    Élection du Président de la République
    PROCÉDURE ACCÉLÉRÉE
    https://www.senat.fr/amendements/2020-2021/355/Amdt_32.html
    https://www.senat.fr/dossier-legislatif/pjl20-285.html
    – Proposition de loi organique
    Visant à instaurer le vote par correspondance pour l’élection du président de la république.
    https://www.senat.fr/leg/ppl20-127.html
    https://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl20-127.html

    ++
    Le Haut-Commissaire au Plan François Bayrou prépare la fraude des élections 2022 !
    https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=3359643004133012&id=215933751837302

    ++
    Vote électronique : les premières expériences en Suisse et en France
    https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=3985975114833128&id=215933751837302

    ++
    Fraude électorale usa : la progression à marche lente de la vérité
    https://www.francesoir.fr/politique-monde/la-progression-marche-lente-de-la-verite
    https://www.francesoir.fr/politique-monde/resultats-de-laudit-en-arizona

    – Documentaire : “La preuve absolue” (fraudes des élections US)
    https://rumble.com/user/Quantumleap?q=DOCUMENTAIRE%20%3A%20%22LA%20PREUVE%20ABSOLUE%22%20en%20VF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer