Tests anti-Covid payants : un pas de plus vers la traque et la stigmatisation des non-vaccinés

Pour relancer la vaccination pour tous, l’Etat use de tous les stratagèmes. Comme annoncé il y a quelques semaines, les tests anti-Covid seront payants pour les personnes majeures non-vaccinées à compter du 15 octobre prochain. Ils devront payer 44 euros pour les PCR et au moins 22 euros pour les antigéniques.

Facture élevée pour le dépistage Covid-19

Comme l’annoncé le Premier ministre Jean Castex, lors d’une interview aux Echos du dimanche 26 septembre , l’Etat a mis fin  la gratuité du dépistage Covid-19 pour les personnes majeures non vaccinées. Cette mesure entrera en vigueur le 15 octobre prochain. La facture risque d’être salée pour les personnes concernées, car pour effectuer des tests PCR, il faudra débourser 44 euros. En revanche, les tests antigéniques coûteront environ 22 euros en laboratoire et 25 euros ou même plus en pharmacie.

Cela dit, il y a quelques exceptions à l’application de cette nouvelle mesure. En effet, les factures seront remboursées pour les étudiants au lycée, tout juste majeurs. Si le test est réalisé sur présentation d’une ordonnance datée de moins de 48 heures, il sera aussi gratuit. Les prescriptions médicales délivrées par mail suite à une téléconsultation sont acceptées.

Gratuits pour les personnes vaccinées

Pour les personnes vaccinées, les tests anti Covid-19 seront toujours gratuits et ce, peu importe la raison qui les poussent à se faire tester. Il suffit de présenter le certificat de vaccination.

Pour les personnes qui doivent subir une opération chirurgicale, le dépistage restera aussi gratuit. Il en est de même pour les cas contacts tracés par l’Assurance maladie. Qu’en est-il du sort des personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons sanitaires ? Elles devront juste présenter le certificat de contre-indication au vaccin pour profiter d’un dépistage gratuit.  

Pour beaucoup, cette mesure n’est plus ni moins que d’une tentative déguisée du Président Macron de contraindre les français à se faire vacciner contre leur volonté.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

57 Shares:
1 commentaire
  1. Bonjour Eric,
    Je note qu’un non vacciné qui ne s’est pas abaissé à faire un test n’a pas de passe sanitaire et n’est pas connu de la base (Amélie il me semble) et passe un peu sous les radars…
    Par contre, un non vacciné qui fait des tests, gratuits ou pas est connu comme testé, mais forcément aussi comme non vacciné par déduction….
    Cordialement,
    Pascal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer