Obligation vaccinale : Biden veut forcer la main aux entreprises de plus de 100 salariés

Le président américain Joe Biden - ou ceux qui gouvernent derrière lui - a présenté une proposition de norme temporaire d’urgence qui concerne l'obligation vaccinale dans les entreprises comptant 100 employés ou plus. Si le décret fédéral en question est approuvé, il obligera les salariés travaillant dans des structures de plus de 99 personnes à se faire vacciner ou à subir des tests réguliers. Mardi dernier, le ministère du travail a soumis le texte à la Maison-Blanche. il est est déjà sujet à nombreux controverses. et l'occasion d'un bras de fer entre l'Etat fédéral et des Etats.

A propos du mandat de Biden

Le processus d’approbation du décret de Joe Biden concernant la vaccination obligatoire anti-Covid  dans les entreprises de plus de 100 personnes est en bonne voie. Présentée par le président Biden au mois de septembre, cette norme va également obliger les employeurs à accorder des congés payés à leurs salariés afin que ces derniers puissent se faire vacciner. Le non-respect de cette mesure exposerait les chefs d’entreprise à des sanctions lourdes, notamment le paiement d’une amende, dont le montant peut aller jusqu’à 13.600 dollars par salarié concerné.

Cette proposition de décret a été finalisée à la Maison-Blanche mardi dernier 12 octobre. Selon l’administration de la santé et de la sécurité au travail du ministère du Travail, sa publication est attendue pour bientôt.

Mandat contesté par 23 procureurs généraux

Notons que, pour prendre les devants, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a  publié un décret interdisant aux professionnels dans le secteur privé de son Etat d’appliquer l’obligation vaccinale.

Face aux opinions contradictoires du locataire de la Maison Blanche et du gouverneur du second Etat le plus peuplé des Etats-Unis, de nombreuses entreprises ayant des filiales ou succursales dans différents Etats sont dans une totale confusion. C’est le cas des compagnies aériennes et pétrolières ainsi que les détaillants. Ils attendent les détails de la nouvelle norme afin d’identifier les règles à appliquer.

Le mandat fédéral est aussi contesté par 23 procureurs généraux républicains. Ils ont déclaré qu’ils vont chercher tous les moyens légaux possibles pour empêcher la mise en œuvre de ce mandat.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

18 Shares:
3 commentaires
  1. La déliquescence des USA est maintenant très palpable et ça n’est pas un hasard si son président est un vieillard sénile, au même titre que les poliotiques français n’ont pas le niveau, à part bien sûr, pour tous ce qui est corruption – ce qui est fascinant à observer, c’est l’accélération temporelle, car il y a encore 2-3 ans, on aurait pu croire qu’ils s’en tireraient cahin-caha ou moins, tandis que là, c’est la chute libre.
     
    Je parierai sur une scission des USA en 5 factions à terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer