“Selon les pompiers, le CHU de Guadeloupe a ordre de cacher les vaccinés hospitalisés”

Nous avons interviewé Maître Ellen Bessis, avocate en Guadeloupe, qui nous adresse des révélations stupéfiantes sur la situation dans son département. Selon les témoignages qu'elle a reçus, verbalement et par écrit, le CHU de Guadeloupe ne déclare aucune hospitalisation en mentionnant le statut de vacciné. Autrement dit, lorsqu'un vacciné est hospitalisé en Guadeloupe, l'hôpital le déclare comme non-vacciné... Et en métropole, on fait comment ?

Maître Ellen Bessis nous apporte un témoignage de premier ordre sur la Guadeloupe et sur le déroulement des opérations dans ce département français si souvent oublié par la métropole. Elle travaille activement avec le collectif Reinfocovid et défend les personnels suspendus du fait de l’obligation vaccinale. Elle fait partie de la coordination des avocats que nous avons déjà évoquée dans nos éditions précédentes.  

En Guadeloupe, les vaccinés hospitalisés sont cachés

On peut remercier Maître Bessis de témoigner ouvertement des tromperies statistiques dont le gouvernement se rend probablement coupable pour inciter de façon irresponsable à la vaccination. Ainsi, il semblerait que, en Guadeloupe, le Centre Hospitalier Universaire ait reçu pour consigne de déclarer comme non-vaccinés tous les vaccinés hospitalisés….

Si cette information se vérifiait, elle révèlerait un scandale absolu : le mensonge statistique organisé pour dissimuler la dangerosité du vaccin. Elle créerait une crise de confiance absolue avec les pouvoirs publics car, dès lors, tous les chiffres, toutes les données, pourraient être mis en doute. 

On attend avec impatience que l’hôpital infirme ces affirmations soutenues par des pompiers et des soignants. 

Combien de vaccinés au juste en Guadeloupe ?

Autre point de doute : combien de vaccinés la Guadeloupe compte-t-elle au juste ? Selon Maître Bessis, les chiffres réels seraient très inférieurs aux chiffres officiels. Elle estime à 35 ou 40% le volume réel de vaccinés. 

Cette question mérite d’être aussi posée pour la métropole. Les chiffres de la vaccination sont-ils ou non “truqués” au niveau national, pour donner l’impression du nombre (hors cas de “vaccination du coussin”, probablement beaucoup plus fréquents qu’on ne le croit dans les services de santé) ? De fait, la France affiche des taux de vaccination extravagants, dont on peut douter dans la pratique. 

Bientôt une révolution en Guadeloupe ?

Reste que le raidissement gouvernemental en Guadeloupe, accompagné d’un traitement perçu comme de faveur pour la Martinique, crée un trouble profond dans les populations. Ellen Bessis confirme le risque d’assister à un embrasement général dans l’île si le gouvernement ne change pas son approche vis-à-vis des problèmes locaux. 

Derrière cet avertissement reviennent les images de la mobilisation de 2009 autour d’Elie Domota et de quelques autres. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1K Shares:
11 commentaires
  1. Update: Au 22/10/2021 C’est 12700 médecins et scientifiques du monde entier qui ont eu le courage de signer la Déclaration du GLOBAL COVID SUMMIT de ROME
    https://doctorsandscientistsdeclaration.org/original/

    Sinon, ce n’est pas un scoop, le bidouillage des chiffres est connu aussi en métropole. C’est sans doute la quatrième vague qui a rempli les hôpitaux cet été. Maintenant, il faut le prouver…

  2. Bien sûr l’hopital hospitalise pour raison urgente de santé sans demander de pass sanitaire qui n’est pas obligatoire dans ce cas d’urgence. C’est le règlement gouvernemental. La science et ses tests statistiques de validation du vaccins ont une fin de non recevoir. Le président du gouvernement est en pleine contradiction avec lui-même, toujours dans l’à peu prêt, même quand l’exactitude est requise. Ainsi il conduit la France à la ruine.

  3. Bonsoir à tous,
    J’ai eu un songe. Dans mon rêve, il était question d’un vaccin (allez savoir pourquoi! On a de ces rêves!). Le vaccin était pour le moins bizarre: il détruisait l’immunité naturelle des personnes qui le recevaient (j’ai dit “vaccin” mais en fait c’était un “produit expérimental”, quoiqu’il ne soit pas certain qu’il était si expérimental que ça à la réflexion, à voir dans la suite de mon propos), et pour que ces personnes résistent ou si vous préférez renflouent leur immunité, il fallait qu’elle reçoivent leur dose tous les 6 mois ou même plus tôt encore (tous les 4 mois? je ne me souviens plus).
    Si elles ne recevaient pas leur dose, elles perdaient leurs défenses et attrapaient toute maladie qui traînait (comme les victimes du SIDA en quelque sorte). Affreux non? Mais c’était pas fini.
    A partir de là, si vous aviez pris la première dose, vous étiez “refait”. C’était terminé: vous étiez enchaîné. Sans la dose périodique, vous étiez condamné.
    Ainsi, vous pouviez être en quelque sorte rayé des cadres (il suffisait d’une fausse dose semestrielle pour que votre “élimination” intervienne à terme bref). Evidemment, si vous rameniez votre fraise un peu trop, c’était pareil ou tout simplement on vous refusait la dose.
    Le pire c’est que les autorités, au plan national comme international, poussaient à la vaccination en arrosant le monde de paroles lénifiantes. Non, le vrai pire c’est que les gens, inconscients pour la plupart, se précipitaient pour se faire vacciner (la fleur au fusil comme les troupes qui s’apprêtaient à partir à la guerre en 1914).
    Il restait des îlots de résistance mais tellement persécutés et pourchassés que la lassitude risquait de gagner.
    Je n’ai pas la suite, je me suis réveillé. Quel cauchemar!

    1. bonjour
      me permettez vous de diffuser votre “rêve” sur FS ?? faites de meilleurs rêves cette nuit, preez soin de vous et des vôtres, courage !

  4. Je ne sais pas si vous lisez les commentaires Mr Verhaeghe mais je vous suggère de lire les consignes de codages d’hospitalisation de l’ATIH du 25 juin 2021 et de vous les faire traduire par un connaisseur

    Ce que je comprends, c’est que le codage doit focaliser sur les symptômes en diagnostic principal et le code d’urgence U post vaccinal en codage associé… (exemple 14 page 10)

    Les remontées de statistiques des systèmes sanitaires, sont elles ratissées au niveau des diagnostics associés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer