Alors que l’OMS souhaite vacciner 70% de la population mondiale en 2022, une pénurie de seringues se profile à l’horizon

A ce jour, plus de 7.25 milliards de doses de vaccin anti-covid ont été administrées à travers le monde. À cet effet, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a lancé une alerte concernant le risque de pénurie de seringues en 2022. Il faut souligner que la demande a explosé en 2021 et qu’elle a largement dépassé les capacités de production des industriels.

Une menace de pénurie inquiétante

Actuellement, plus de 7 milliards de vaccins contre le Covid-19 ont été administrés, soit le double du nombre des vaccins injectés chaque année pour lutter contre des maladies dangereuses comme la rougeole ou la grippe.

Les besoins en seringue ont  explosé en 2021. Pourtant, pour promouvoir le tout vaccinal, l’OMS vise la vaccination de 70% de la population de chaque pays du monde d’ici la fin 2022. L’OMS craint une pénurie de seringues en 2022, selon elle « le déficit pourrait être de un à deux milliards de seringues ».

Notons que les seringues utilisées pour les vaccins proviennent essentiellement de Chine et d’Inde. Même si les industriels dans ces deux pays augmentent leur capacité de production, il leur faudra beaucoup de temps pour combler la demande et réunir le stock nécessaire.

Retard sur les vaccinations de routine

Alors que d’autres campagnes de vaccination se poursuivent dans le monde, en cas de pénurie, toute une génération d’enfants sera privée des vaccins qui leur protègeront des maladies infantiles graves, alerte l’OMS.

Selon  Lisa Hedman, conseillère principale de l’OMS pour l’accès aux médicaments et produits de santé,  une pénurie de seringues va également ralentir les efforts entrepris pour mettre fin à la “pandémie”. Pour couronner le tout, ce déficit pourrait générer des infections liées à la réutilisation de seringues usagées.

Actuellement, l’OMS a déjà demandé aux industriels d’accroître leur production. Mais pour éviter la crise d’approvisionnements, elle propose une solution à court terme. En effet, elle demande aux gouvernements de ne commander que le nombre de seringues dont ils ont réellement besoin.   On se croirait en économie socialiste ! 

Selon l’Organisation internationale de normalisation (ISO), une seule campagne de vaccination contre le covid-19 nécessite huit à dix milliards de seringues.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

65 Shares:
8 commentaires
  1. Personnellement je trouve cela super bien!

    Les toxicos vont avoir des problèmes, ainsi que tous les fous sataniques qui veulent nous euthanasier avec leur poison appelé vaccin!

    Hélas, je présume que, dans leur idée folle de tuer tous “les malades qui coûtent chers”, ils privilégieront l’injection avec ce poison et abandonneront ceux qui ont vraiment besoin de ces seringues, comme les hospitalisés, voire les diabétiques, encore que maintenant pour ce derniers, on peut utiliser le stylo injecteur.

  2. J’ai une bonne solution : on arrête l’injection de ces produits faussement appelés “vaccins contre le Covid”, qui n’empêchent pas d’attraper la maladie, n’empêchent pas de contaminer les autres et qui n’empêchent pas (plus ?) les décès (quand on regarde les chiffres en GB, les “vaccinés” décèdent plus en proportion que les non “vaccinés” depuis août 2021).
    Au moins cela permettra de vraiment vacciner pour les maladies vraiment létales.

  3. Je viens d’apprendre qu’on utilise des vaccins ARNm pour la stérilisation des chevaux sauvages et autres espèces animalières que l’on veut diminuer…
    Comprenez vous l’intérêt pour Bill Gates et ses copains mondialistes de piquer les populations avec des ARN messager quand ce sont les mêmes qui parlent de reduire la population mondiale…
    Plusieurs chercheurs après analysé de plusieurs lots de vaccins ont établis que certains contiennent de l’eau salé, cher la dose n’est ce pas, mais pire contiennent de l’aluminium, du graphème, et de créatures actives de formes pieuvres qui gigotent et se logent particulièrement au niveau du cerveau…

  4. Cela aurait pu être une très bonne nouvelle, je m’en suis d’ailleurs réjoui durant 2 secondes…. sauf que cette “pénurie” a certainement été prévue dans leur plan initial. Pourquoi ?

    Bill Gates et ses 900 km2 de terres agricoles qu’il a rachetées récemment et… l’introduction de “vaccins” à ARNm dans l’alimentation. Cette “pénurie” n’est peut-être que l’argument pour autoriser la consommation d’aliments à ARNm, qui sans cela aurait rencontré une résistance.
    Qui fera encore de gros bénéfices dans l’affaire ? Suivez le Bill !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer