Zemmour: une vidéo historique! Une campagne relancée?

Eric Zemmour a réussi son annonce officielle de candidature. L'annonce s'est faite par une vidéo qui restera dans les annales. Le candidat, dont la campagne patinait depuis quelques semaines, se retrouve à son meilleur. Cela réussira-t-il à relancer sa campagne et à réamorcer la dynamique des mois de septembre et d'octobre?

Eric Zemmour a beau faire l’éloge, dans sa vidéo de candidature, des la France des années cinquante et 1960, il maîtrise les codes de la modernité. Avait-on vu déjà vu pareille déclaration de candidature? Ce que dit le candidat semble souvent s’effacer derrière la musique, les images. Le désormais candidat avait décidé d’évoquer de Gaulle – le de Gaulle de 1940 – par l’angle de la caméra,  le fait de lire un texte posé devant lui – comme le Général sur de célèbres photos où il passe à la BBC – plutôt que de s’en remettre à un prompteur. Un acteur trouvera, à juste titre, que le candidat lit trop vite son texte. Mais on est emporté par le rythme du montage et par un indéniable souffle du texte.  Et puis le candidat se fait filmer dans une bibliothèque dont la disposition évoque le décor des photos présidentielles du Général de Gaulle, de Georges Pompidou, de François Mitterrrand ou de Nicolas Sarkozy. 

La vidéo finit par entraîner l'adhésion

Le début de la vidéo est proprement “réactionnaire”. Il y a une idéalisation du passé récent, d’une France qui est en fait celle de l’enfance du candidat. C’est au fond la partie la plus faible du discours. Comme si l’époque évoquée n’avait pas été pleine de contradictions et de luttes politiques féroces. Comme une époque de l’histoire de France avait jamais été “un bloc”, pouvant être globalement donné en modèle après coup. Mais on comprend bien où la candidat veut en venir : il s’agit de présenter par contraste la France d’aujourd’hui, celle où les campements d’immigrés clandestins envahissent nos métropoles; où les services publics se dégradent alors que les dépenses de l’Etat augmentent; où se multiplient les territoires où règne l’anomie.  L’historien Raoul Girardet identifierait le mythe de “l’âge d’or”; et pour combattre la décadence du présent, il faut un sauveur. Il se présente comme l’homme du destin, ou plus précisément, celui qui veut, avec nous, que la France reprenne son destin en mains.  Surgit alors l’évocation d’une France à venir,  se relevant telle le phénix de ses cendres. Une France qui sera à nouveau au premier rang “des arts, des armes et des lois”, pour parler comme du Bellay ; une France qui rayonne à nouveau dans les sciences et la technologie; une France dont l’école transmette à nouveau l’amour de la France. Une France qui soit à nouveau l’une des puissances du monde.  J’avoue que le début me laissait froid mais plus la vidéo avançait, plus je me suis laissé prendre. La vidéo se finit par la formule bien trouvée du candidat: il ne s’agit plus de réformer la France, il s’agit de la sauver. Et puis il y a ces deux petits mots, à la fin: “Vive la République ET SURTOUT vive la France!”. Effectivement, la France a existé avant la République; et elle est plus grande qu’elle; le régime politique n’est jamais qu’un moyen de gouverner une nation dont la préservation, par fidélité à nos pères, et la transmission à nos enfants, est l’objectif suprême.   

Un homme seul ne sauve pas un pays

Mais comment le candidat Zemmour va-t-il s’y prendre. Qui ne serait pas d’accord avec ses objectifs: contrôler l’immigration, réaffirmer la souveraineté française, refondre l’école publique, relancer les grands projets scientifiques et techniques etc….Mais alors surgit la question: avec qui Zemmour le fera-t-il? On aurait confiance dans le candidat si l’on voyait que derrière lui il y a une armée bien organisée. Or, jusqu’à aujourd’hui, on a un candidat  qui est comme sur un nuage, une équipe parisienne qui vit en vase clos et des militants partout en France, prêts à agir mais qu’on laisse sans instructions quand on ne les ignore pas – à l’occasion des déplacements du candidat. Où sont les soutiens politiques, qui auraient dû se manifester? Qui sont les intellectuels, les experts, les hauts fonctionnaires qui mettront en oeuvre la vision du candidat? Pour ne donner qu’un exemple: ce matin, les groupes locaux de soutien à Zemmour avaient pour instruction de ne pas répondre aux nombreuses sollicitations des journalistes qui les appelaient et de “transmettre au siège” les demandes de médias. Mais personne ne savait qui contacter au siège. 

La campagne de Zemmour sera-t-elle autre chose que l’enchaînement de quelques belles vidéos et discours inspirés? Il suscite indéniablement un espoir. Il ne faudrait pas le décevoir. Il est encore temps de tout changer puisque la campagne commence. 

About Post Author

1 Shares:
18 commentaires
  1. Lorsque Macron, ministre socialiste d’Hollande, accompagné de sa femme plus âgée s’est présenté sans programme, sans expérience et sans crédibilité, les autochtones qui ont le sang de la France qui coule dans les veines savaient que nous allions passer un mauvais moment à continuer la destruction de notre beau pays. Je ne ferai pas l’outrage de rappeler pour quel candidat l’ancien premier ministre carriériste se réclamant de droite, à appeler à voter.
    Ceux qui aiment la France comprendront.

    1. zemmour est un leurre, il dénonce soit disant un changement de civilisation ?
      OK !
      qu’il commence par dénoncer le plus urgent celui que nous subissons depuis deux ans avec cette plandémie qui nous impose sous couvert sanitaire des conditions de liberté qui en tant que citoyen est un droit inaliénable qui est la seconde étape après le terrorisme et avant la troisième que sera le climat avec un futur pass climatique pour finir avec un pass crédit social(bon ou mauvais citoyen selon leur critère pas les votres).
      on se dirige tout droit vers une société orwellienne type “1984” et lui braque toute son énergie sur l’islam et l’immigration de masse qui n’est qu’un outil utilisé pour diviser et pour faire diversion par l’état profond pour nous imposer le nouvel ordre mondiale qui veulent nous imposer d’ici 2030.
      le fait qu’il ne le dénonce pas prouve que soit il est complice de ce changement de societé soit il ignore et donc qu’il est à côté de la plaque et donc incompétent pour sauver la France.
      il dit toujours et à juste titre que pour régler un problème il faut identifier la cause.
      ce qu’il dénonce n’est pas la cause donc il ne pourra pas de son propre aveu régler le problème.

  2. La France de la jeunesse de Zemmour certes n’était pas parfaite mais personne ne peut nier qu’à cette époque parents et grands-parents avaient la certitude d’un monde meilleur pour leurs enfants pourtant à nos portes dictatures et terrorisme rouge sévissaient encore !

  3. Qui, derrière lui ou à ses côtés, va le soutenir qui soit capable de fédérer une droite digne de ce nom ?

    Qui – dans les partis convenus – sera à même d’oublier son ego pour rallier ceux qui ne veulent rien autre que retrouver une France vivante et sûre d’elle ?
    Si ces partis continuent leurs jeux perso, le pouvoir actuel aura cinq années de plus pour parachever son entreprise d’effacement de notre pays.

  4. post scriptum:
    https://fr.gatestoneinstitute.org/
    Il n’y a pas grand-chose à lui reprocher alors pourquoi ne pas l’accuser d’antisémitisme, une accusation tellement stupide qu’elle ne peut que rejoindre toutes celles déjà formulées à son encontre (raciste, incitateur à la haine, misogyne, etc…) par ceux qu’il dérange.
    « Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage…. »

  5. Excellentissime papier de Edouard Husson.
    “J’avoue que le début me laissait froid mais plus la vidéo avançait, plus je me suis laissé prendre” : j’ai eu exactement la même sensation.
    Vous posez la question fondamentale : Où sont les soutiens de Z dans la classe politique ? Seul il peut faire un gros score, mais n’ira pas loin… Pour être au second tour il faut rassurer et pour cela des ralliements et une équipe crédible seront nécessaires, il va falloir des prises de guerre…

  6. Je déplore la rhétorique d’un historien à côté de la plaque dans ce texte et se laissant emporter par la croyance en la modernité des équipes de campagnes « victorieuses », qui a compris le message sibyllin de Zemmour comme tous les Français, mais qui ignore que De Gaulle à ses premiers instants du 18 juin était une dizaine avec ses bras droits et gauches, plus les siens… Je dis bien « était une dizaine » – de doigts, de mains, de bras…

    Allons, un peu d’honnêteté intellectuelle et remarquez que les équipes électorales brillantes ne font, depuis 40 ans, qu’une politique de merde contre le Peuple français souverain constitutionnellement, et c’est rien de le dire ! Zemmour emporte l’adhésion et la politique dans ce qu’elle a de plus beau, ce qui a été falsifié et spolié par quelques générations de profiteurs salonnards et médiatiques, parce qu’il incarne le souffle français qui se meurt sous l’influence délétère des énarques et leurs médias corrompus, qui, de notoriété publique, n’aiment plus la France et préfèrent les banques et les jetons de présence à millions d’€ dans les multinationales de préférences US et du Golfe – et à 18 trous pour les relations…

    Que fait une journaliste pomponnée de plateau aujourd’hui ? Elle cherche ! Un ministre… Elle fait son métier, le plus vieux du monde quoi !

    Alors, peu me chaut que les 6.000 énarques et leurs courtisans médiatiques, si nombreux que ça pue le cadavre dans les placards des combles car les réseaux d’eaux usées n’ont pas été prévus en grand, que les rares subventions s’arrachent désormais le couteau entre les dents, se lamentent de l’irruption d’un étranger dans leur cénacle réservé – mais en quel honneur réservé ? – du moment que le Peuple est conquis, et alors nous serons des millions ! Ce sera ça, la valetaille, son équipe de campagne, Monsieur !

    Qu’a pour lui Zemmour ? Le talent, l’amour de son pays, l’amour du Peuple français…
    L’enfance d’Eric Zemmour, mais qui n’est pas nostalgique de son enfance, qui peut se permettre sans se déjuger de la haïr !

    Et c’est bien suffisant pour gagner comme le fit Trump en 2016.

    Voilà son équipe de campagne, Monsieur le Professeur Emérite des Universités, qui « ornithologise » les hommes politiques comme des insectes, habitué des cabinets qu’il est… Et sans jeux de mots !

    1. Cher Monsieur,

      1. Une précision, au risque d’être pédant: un professeur émérite est un universitaire ayant le grade de professeur des universités, arrivé à l’âge de la retraite et à qui son université laisse un bureau, la possibilité de finir la direction de thèses en cours, éventuellement (hors de France) un bureau.

      2. Contrairement à ce que croient beaucoup de Français, les campagnes de Donald Trump étaient réglées comme du papier à musique. Et menées avec un professionnalisme total. Même les provocations de Trump étaient calculées.

      Bien à vous.

      EH

      1. Merci Monsieur pour votre réponse, qui prouve que j’ai bien pesé mes mots. J’allais d’ailleurs me proposer au CDS pour relire les articles, qui sont quand même assez régulièrement perclus de fautes d’orthographe, sauf chez vous, chose assez courante dans les publications contemporaines qui doivent produire du contenu à la vitesse de l’événement. Tolère-t-on cela dans les thèses de 3ème cycle ? A ma relecture, vous m’en voyez désolé, je déplore de mon côté des bévues qui n’apparaissent ici qu’une fois la publication effectuée sur le forum, et quelques monstruosités de style que j’admets volontiers. Je me corrige à votre contact. Vous nous avez d’ailleurs donné une excellente leçon de forme récemment : « tout mot inutile doit être supprimé ». Je l’ai gardée ! Merci Monsieur le Professeur … Des Universités… Sur le fond par contre, je sais ce que je dis, je le répète, et je l’assène. La répétition est consubstantielle à l’art de la musique…

        J’ai pratiqué l’entre-soi sommital où l’on oublie jusqu’aux textes constitutionnels fondateurs : Le Peuple est Souverain. Point barre.

        C’est à cet aulne que j’intervenais ici : il est devenu urgent que les élites dites « éclairées » perdent l’habitude de croire qu’elles sont devenues, par l’usage immodéré du pouvoir, objectivement « censitaires ». Car Le Peuple, comme en 1789, est proche de reprendre la main. La cocotte minute chuinte… C’est en cela que Zemmour est une très bonne nouvelle, pour Les Peuples, français, européens, mondiaux, pour la liberté contre les Forces du Mal très incarnées aujourd’hui dans cette crise sanitaire Covid-19. C’est malheureusement un refrain qui reviendrait tous les 70 ans selon Kondratieff et Cie.

        Mais vous rendez-vous compte, la vidéo d’hier de Zemmour, le 30 novembre 2021, dont votre article est le sujet, a témoigné d’1 million de vues sur Youtube de 12:00 à 18:00… Bien évidemment, face à ce succès qui fait de l’ombre au pouvoir à regarder la tête des journalistes hier soir, c’est la panique totale dans le Landerneau politico-médiatique parisien, où l’on se partage les maroquins, les petits fours et les prébendes depuis…

        Que dit seulement Zemmour : « La récréation est finie ! » Que répond Le Peuple en écho : « La récréation est finie ! » Bien entendu, les volées de flèches volent comme à Azincourt… Mais, erreur stratégique ontologique, les chevaliers de l’arrogante aristocratie française sont dans le fossé, et les arquebusiers du dit Peuple sont en haut de la colline, et ça balance grave, même si Le Peuple semble inférieur en nombre quand la Révolution française est le fait de 10.000 insurgés ! 40 années de socialofolie administrative que Le Peuple subit sans broncher… Que croyez-vous qu’il adviendra ? Mettez-vous bien dans la tête une fois pour toutes que votre monde ouaté est un Ancien Régime… Je n’ai pas besoin de vous dessiner la suite, car elle est au four.

        Vous déplorez par ailleurs la méthodologie et la logistique électorales des Amis d’Eric Zemmour, dont je fais partie, et voudriez la comparer à celle de Trump. Les USA et la France… L’Armée français et la cavalerie américaine… Normand et familier des plages du Débarquement, je connais cette Histoire parfaitement. Je parlais récemment de cet écart organisationnel à un ami proche membre de la Grande Muette… Il m’a littéralement ri au nez. Il me rappela que, sur les terrains des combats et des Grandes Manœuvres interalliées, l’Armée française est la plus vaillante et aussi la plus crainte…Quand les Américains arrivent avec l’Invincible Armada et perdent, au Vietnam, en Iran, en Afghanistan, etc. peuples arriérés s’il en est bien entendu… Alors, comparez ce qui doit l’être, pas le reste, la vaillance, l’âme !

        J’admire le Peuple américain, dont font partie beaucoup d’amis proches. Je ne travaille qu’avec de la logistique américaine. J’ai travaillé pour des entreprises américaines, longtemps. J’ai pris l’habitude de leurs méthodes industrielles appliquées à chaque métier. Et moi dans la musique, « je suis américain de métier, mais de culture européenne » selon l’adage de Gabriel Yared avec qui j’ai travaillé un peu. Mes musiques, bandes sons et spectacles ont été diffusés à Disney Orlando et autour du monde sur tous les networks. Je connais donc un peu la musique…

        Néanmoins, on fustige l’apparition de Zemmour parce qu’elle sonnerait Old School – France, selon une rhétorique des médias français bien huilée : « Zemmour, la France rance d’avant ! » On connaît désormais la « BHLisation des esprits » dans les rédactions, qui précède l’Archipel du Goulag, symptôme bien plus grave que la « lepénisation » qui parle elle seulement du vitalisme populaire… Enlevez les cerveaux et mettez-y le Das Kapital, la Pensée Unique, le Tribunal idoine, la Pravda, le Stalinisme et les Procès homonymes… Je ne vous apprendrai pas la trilogique concentrationnaire des médias : dénonciation, ostracisation, déportation.

        Déjà, quand le journaliste français se prend pour un journaliste américain, cela me fait bien rire… Lui le disciple de la Pravda !

        En conclusion, je pense plutôt que la rage anti Zemmour vient de la jalousie basique du journaliste marxiste-léniniste BCBG, simple observateur qui ne fait que gloser « socialistement » sur ses contemporains, donc sur ce que font les autres, que rappelle sempiternellement la classification du compositeur Robert Schumann (1810-1856), journalistes faisant partie de sa 3ème catégorie sociale :

        1, le top : ceux qui font les choses ;
        2, le milieu : ceux qui les enseignent ;
        3, la catégorie basse : ceux qui en parlent ;

        Laissez donc à Zemmour ce qui est à Zemmour, et à Trump ce qui est à Trump.
        Ou si vous avez des solutions réelles pour le faire gagner, faites-lui en part, ce sera plus productif, alors que vous semblez détester le régime macronien mais participez à un parti politique, LR le mien, mais chez vous tendance macronocompatible… Quel grand écart !

        Déjà, à quelle organisation de campagne électorale avez-vous participé, qu’on puisse se rendre compte… ?

  7. Pour une fois, nous sommes à fronts renversés.

    Je suis plus critique que vous : je l’ai trouvé mou, sombre. Et trop étroit dans son propos : pas de COVID (à part une allusion subliminale par le vocabulaire) alors que je pense que la paranoïa covidiste va couler sa campagne, peu de perspectives d’avenir, peu d’espoir.

    Comme vous, j’y ai vu des des références à l’Appel du 18 juin, mais celui contenait des motifs d’espérance très charpentés.

  8. tel un gourou ou un marabout il vous a envoûté ..

    la référence a De Gaulle .. je veux bien … mais ca sonne faux avec cette musique en fond ( pourquoi un fond sonore , Z ne peut pas créer l’émotion par lui meme ? )

    vu ses financiers ( Rothschild, les memes que Macron ) , vu sa couverture médiatique.. il ne faut pas douter qu’il poursuivra la meme politique que les autres avec parfois une “posture” contre l’UE histoire de montrer qu’il est different et qu’il aime la France..

    son programme ? suivre les politiques UE et quand ca ira mal, ca sera la faute aux étrangers..

    Désespérant de vous voir tous accrocher a cette arnaque.. l’élite au pouvoir organise notre appauvrissement général depuis plus de 15 ans.. et on continue avec en prime un pass sanitaire..

    La jeunesse ne vous remercie pas..

  9. “à l’occasion des déplacements du candidat. Où sont les soutiens politiques, qui auraient dû se manifester? Qui sont les intellectuels, les experts, les hauts fonctionnaires qui mettront en oeuvre la vision du candidat? ” Pourquoi aurait t’il besoins de ces gens qui d’ailleurs s’avèrent souvent être d’une nullité crasse pour ne pas dire dangereuse pour le pays ; Ces gens que vous citez , ils sont au pouvoir depuis plus de 30 ans en France . Le résultat de leurs expertises ? il tout simplement catastrophique !

  10. Vos références ? Le Media, L’Obs, Le Monde, Libé, Mediapartisan… Pitié, restez-y !

    Apprenez que les banques sont aveugles et ne prêtent qu’à ceux qui peuvent les rembourser ! En mode électoral, la limite basse de remboursement de la campagne par l’État est de 5% d’électeurs. Je vous laisse deviner la suite, vous êtes un grand garçon.

  11. Un homme seul ?

    Le 19 septembre 2021, C’était Toulon ! : https://www.youtube.com/watch?v=U-BzdAjCN9A&list=PLO-BqTrRoKDhEsQGJAcmYGuM5hlcKju0H&index=2

    Le 3 octobre 2021, C’était Lille ! : https://www.youtube.com/watch?v=9juG41_X5Wo&list=PLO-BqTrRoKDhEsQGJAcmYGuM5hlcKju0H&index=4

    Le 12 octobre 2021, C’était la Corse ! : https://www.youtube.com/watch?v=_idqQoj8L6I&list=PLO-BqTrRoKDhEsQGJAcmYGuM5hlcKju0H&index=1

    Le 19 octobre 2021, C’était Nîmes et Béziers ! : https://www.youtube.com/watch?v=lp61WUveKS8&list=PLO-BqTrRoKDhEsQGJAcmYGuM5hlcKju0H&index=5

    Le 27 oct. 2021, C’était Rouen ! : https://www.youtube.com/watch?v=6YantUeOuhM&list=PLO-BqTrRoKDhEsQGJAcmYGuM5hlcKju0H&index=6

    Le 1er novembre 2021, C’était Biarritz ! : https://www.youtube.com/watch?v=MXuol0UG2vM&list=PLO-BqTrRoKDhEsQGJAcmYGuM5hlcKju0H&index=7

    Le 10 novembre 2021, C’était Charvieu-Chavagneux ! : https://www.youtube.com/watch?v=DrM3u7e-BWg&list=PLO-BqTrRoKDhEsQGJAcmYGuM5hlcKju0H&index=8

    Et le 30 novembre 2021, pour répondre au carnassier BHL, administrateur en chef des malheurs du monde : Éric Zemmour Est-il Antisémite ? par Yves Mamou : https://fr.gatestoneinstitute.org/17990/eric-zemmour-antisemite

  12. Moi j’ai aimé, j’ai même été saisi par instants ce qui ne veut rien dire puisque je suis bon public (à titre d’exemple depuis que hier soir j’ai capté Sam Cooke dans la bande musicale du Late night diner à Pittsburgh —je connais Pittsburgh— où se rend Del Harris (American Rust sur Canal) entraîné par son ex collègue Chuck Castellanos; depuis hier soir donc, je fredonne niaisement ceci…

    https://youtu.be/iCf6xoZ0Hf8).

    YouTube très bon choix, j’ai revisionné la video plusieurs fois. Un grand bravo au staffer senior Olivier Ubéda pour pour son excellent travail. Monsieur Husson a raison, la video restera, elle a frappé les esprits. Ubéda, une pointure qui bosse à l’ESSEC —okay? Les petits jeunes sur les plateaux ont assuré le follow up sur Cnews avec classe. Les autres télés je ne perds pas mon temps, je reste sur la cible.

    Quand je lis Pierre Meurin dans l’express journal de merde, je me dis qu’ils ont bien fait de le virer. C’est à vomir, vas vite à larem sale traître. Dans ma banlieue nord tu fais une crasse du genre tu déménages direct. Ce qui m’amène à dire au passage que Z va faire un score dans les quartiers, sûr et quasi certain.

    Sur le fond, la stratégie de Z vise à reconstituer le RPR, simplement pour revenir à 1981 juste avant le magistral tour de passe passe Mitterrand avec le FN &son chirac. À la question: Qui sont les intellectuels, les experts, les hauts fonctionnaires qui mettront en œuvre la vision du candidat? Avec LR pardi. C’est eux qu’il faut retourner comme on dit dans John Le Carré. Tous ceux de LR qui ne veulent pas servir la soupe à larem socialo. Comment fait on? Selon moi par la base, la tête est pourrie et la base est par définition plus nombreuse que la tête. C’est un axiome Donald J Trump ça: MAGA est un grassroots movement. C’est plus compliqué au pays des notoires socialo 🇫🇷? Nous sommes d’accord mais c’est la seule voie. Tout le reste a déjà été essayé, sans succès. Z le sait, il a écrit en long et en large sur ce clivage millénaire entre peuple patriote et élites parti de l’étranger. À présent il met en musique ses convictions. Rien de sorcier, que de l’exécution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer