Pourquoi nous maintenons notre pronostic d’un couvre-feu le 18 décembre

Il y a une dizaine de jours, nous avons annoncé l'instauration possible d'un couvre-feu à compter du 18 décembre, c'est-à-dire pour les vacances de fin d'année. L'effervescence actuelle du gouvernement nous conduit à confirmer ce pronostic, qui reste bien entendu à confronter avec la réalité finale. Certains évoquent la perspective d'un nouveau confinement. Nous maintenons notre pronostic du couvre-feu de façon préférentielle par rapport aux autres hypothèses.

Tout le monde a noté l’effervescence actuelle du gouvernement, qui nous semble confirmer l’hypothèse d’un couvre-feu instauré le 18 décembre, que nous avons émise le 23 novembre. En particulier, un conseil de défense devrait se tenir lundi pour adopter de nouvelles mesures “complémentaires” au vu de la “dégradation” rapide de la situation

Sur le tableau ci-dessus, nous fournissons les chiffres de la mortalité du fait du COVID selon le gouvernement. On observe effectivement une reprise rapide de la courbe, dans des proportions qui pourraient être identiques à la “vague” de cet été, dont on sait qu’elle est restée très inférieure aux pics atteints, officiellement, au printemps 2020, puis à partir de l’automne. Il est donc probable que la mortalité à venir dépasse la mortalité de cet été, ce qui constituera une contre-performance pour Olivier Véran dont nous avons déjà débattu.  

Le mantra de la vaccination tourne en boucle

En attendant ce conseil de défense dont nous sommes convaincus qu’il évoquera les mesures à prendre pour les fêtes de fin d’année, le mantra de la vaccination tourne en boucle. Alors que le taux élevé de vaccination dans la population ne semble pas empêcher une nouvelle vague d’une ampleur comparable à la situation antérieure à la campagne vaccinale, les représentants du pouvoir prennent bien soin d’expliquer que le vaccin reste la meilleure arme contre la reprise de l’épidémie. 

Ce discours quasi-rituel cache de moins en moins facilement l’impuissance de cette stratégie du tout-vaccin qui interdit les traitements précoces. 

La CNIL et le passe sanitaire

Dans le même temps, la CNIL continue à demander au gouvernement des preuves sur l’efficacité du passe sanitaire... qui ne viennent toujours pas. On mesure ici l’écart qui existe entre le discours officiel et la réalité de ceux qui ont un minimum de lucidité sur l’offensive actuellement menée par l’industrie pharmaceutique pour maximiser ses ventes de vaccins.

Dans la mesure où les décisions sont prises sans analyse rationnelle et sur des présupposés destinés à maintenir la peur et la coercition, nous parions sur un couvre-feu. Gabriel Attal a en effet souligné que le gouvernement souhaitait que les Français puissent se voir en famille pour Noël. Ceci nous semble exclure le recours à un confinement qui serait un aveu officiel d’échec de la vaccination. 

Le couvre-feu est plus facile à “vendre” politiquement. Il commencerait le 18 décembre au soir, mais pourrait être précédé de nouvelles mesures dès lundi. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

148 Shares:
14 commentaires
  1. “offensive actuellement menée par l’industrie pharmaceutique pour maximiser ses ventes de vaccins.”
    L’EU annonce depuis 6 mois avoir acheté, sans dédit possible, 4,6 milliards de doses (=10 boosters pour tous les européens) à tous les labos, dont les 2/3 à Pfizer.
    Après la marginalisation d’Astra Zeneca et de Jansen, Moderna apparaît comme un simple figurant dont le rôle est de masquer le quasi-monopole de Pfizer.
    Récemment pour faire face à la défaillance des concurrents, l’UE a validé deux nouveaux sites de production Pfizer, en Italie du Nord et du Sud.
    A part une discussion sur les évolutions du prix, les affaires seraient stabilisées sur une base de 100 milliards €

    1. Aspect subsidiaires :
      accélérer la fréquence des boosters de 6 mois à 5, puis bientôt 3 ?
      élargir la cible, en incluant les enfants dès 6 mois
      décréter l’obligation générale.
      “Mars 2021 : Moderna a annoncé avoir commencé des essais de son vaccin contre le Covid-19 sur des milliers d’enfants âgés de 6 mois à 11 ans,”

  2. Chaque fois que le gouvernement a annoncé qu’il ne ferait pas, il a fait. Confinement et couvre feu pour bien pourrir les fêtes des Français. Parole de pervers narcissique.

  3. Les plus hautes instances scientifiques mondiales ont prouvé le caractère fallacieux du concept de “cas” utilisé dans cette” pandémie de cas”. De nouveaux tests plus fiables que les actuels nous sont annoncés depuis des mois sans que nous les voyons arriver. En attendant, il est temps de médiatiser à grande échelle cette supercherie qui consiste à comptabiliser comme C19 de vieilles traces de rhume ou de toute autre grippe. Quant aux injections, je vous renvoie au Dr David Martin chargé aux US de surveiller tous les nouveaux brevets dans le champ de coronavirus mais pas que. Ses vidéos en disent tellement long que tout devient clair.

  4. Bonjour,

    Mon employeur nous a informé cette semaine que le télétravail 100 % du temps, au lieu de 3 jours par semaine comme actuellement, sera mis en place les semaines du 20 décembre, du 27 décembre et du 3 janvier.

    Ce qui corrobore votre point de vue.

  5. Si j’ai bien compris tout le bazar repose sur les analyses de la DRESS.
    https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/article/presentation-de-la-drees
    Les statistiques (concernant le Covid) produites par la DREES, on été étudiées par
    une statisticienne Florence Pisani.
    La lecture est longue et ardue, mais on peut cependant en retenir bien des éléments.
    Dans ce lien, elle développe et affine ses remarques.
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-fantastiques-statistiques-237664?utm_source=feedburner&utm_medium=email

  6. De toute façon, ils ne savent plus quoi faire, empêtrés dans leurs affirmations et contre-affirmations.
    Covid ne se montre pas à la télé, ne fait pas de discours et poursuit son œuvre en rigolant bien…

  7. Xanax en dose massive pour ce gouvernement! Et comme dirait M. Verhaeghe” eh, ducon si tu changeait ton fusil d’épaule, on pietine depuis 2 ans” virer le conseil non scientifique, recruter les cadors et non les breluches, laisser les medecins prescrire et retablir les medicaments qui semblent marcher. Et vous verrez ça ira nettement mieux hormis pour les requins sans conscience de big pharma

    1. Oui, mais cela remettrai en cause toutes les décisions prises depuis 2020, et certains aveugles retrouveraient la vue, la suite n’est pas écrite, mais nous rentrons dans le dur.

  8. Bonjour,

    J’ai déjeuné cette semaine dans un petit restaurant sis dans une petite ville du centre de la France (1500-2000 habitants). Le patron nous a indiqué que la municipalité venait de lui annuler un repas pour 180 personnes le 31 décembre. Motif invoqué : couvre-feu possible à compter du 18 décembre. Ça semble corroborer vos informations.
    Ce couvre-feu pourrait bien ne pas être motivé, quoique le porte-parole du gouvernement puisse dire, par l’évolution de la pseudo-crise sanitaire mais par la volonté de restreindre au maximum les débordements auxquels nous assistons régulièrement dans les coins tranquilles de France depuis plus de dix ans, sans compter ceux qui pourraient être liés à l’exaspération grandissante de la population.

    Bonne journée

  9. ” les décisions sont prises sans analyse rationnelle”
    Je crois qu’ils réfléchissent au contraire… mais cela confirme la probabilité d’une mesure vers le 15 décembre, type couvre-feu ou autres.
    Car nos “gouvernants” doivent trouver rapidement un nouveau thème pour la peur car le R0 est déjà en train de descendre depuis 10 jours !
    Quelques valeurs récentes :
    2021-11-15 => 1,43
    2021-11-17 => 1,52
    2021-11-19 => 1,57
    2021-11-21 => 1,61
    2021-11-23 => 1,61
    2021-11-25 => 1,59
    2021-11-27 => 1,55
    Bizarrement, il n’est plus calculé depuis, alors qu’il l’est normalement chaque jour (sauf les 3 derniers)…
    Or, à chaque fois que le R0 a commencé à baisser, le pic de la “vague” (mesuré avec le taux d’incidence) a eu lieu environ 3 semaines après. Par exemple le R0 a baissé à partir du 19 juillet 2021 (avant même l’application des annonces de Macron du 12 juillet) et le taux d’incidence à atteint son maximum vers le 10/12 août 2021 (juste après l’application au 9 août).
    Si cela se confirme encore une fois, la “5ème vague” devrait commencer à décroître vers le 15 décembre prochain.
    Si le gouvernement ne fait rien, cela démontrera que la “5ème vague” s’arrête toute seule, donc ils nous préparent probablement de nouvelles restrictions pour la semaine prochaine, applicables avant le 15 décembre.
    Pour pouvoir dire, ensuite, “Vous voyez comme nous gérons parfaitement l’épidémie puisque la vague a reflué à partir du moment où on a appliqué nos mesures efficaces et indispensables”.
    Si c’est ce qui se passe ainsi, cela montrera au contraire qu’ils savent très bien analyser les données pour faire croire qu’ils prennent des mesures efficaces et nécessaires.

  10. Bonjour.
    Fifi58 fait une excellente analyse de leur gestion de leur soucis: cacher les preuves de leur faillite /corruption. Je rajouterai que dans une course à la présidentielle , tenter de dimininuer , ne serait ce que la couverture médiatique, des centaines de voitures brulées “traditionnellement” dans les quartiers musulmans,et des “incidents” tirs contre la police est une absolue nécéssité au regard du candidat Zemmour qui porte un combat identitaire et anti-immigration au pinacle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer