Agressif, vraiment, Vladimir Poutine? Le président russe dans le texte.

Vladimir Poutine s'est exprimé le mois dernier devant le Collège du Ministère des Affaires étrangères de son pays. Le discours qu'il a tenu a été peu analysé en Occident. Pourtant il est fondamental tant il montre (1) que l'Occident apparaît désormais comme la seule source de tension sérieuse du point de vue des intérêts russes;(2) que la Russie se préoccupe de renforcer les partenariats économiques avec ses voisins sur la périphérie du pays, partout où il s'agit de maintenir l'Occident à distance

Les médias et la classe politique occidentale répètent comme un mantra que Vladimir Poutine est un homme dangereux et entraîne son pays dans une agressivité constante et maladive.  L’Occident ajoute qu’il est nécessaire de faire pression sur la Russie parce que ce pays serait porteur de valeurs contraires aux siennes. A Washington, à Bruxelles, à Berlin, on rêve au fond d’une “révolution de couleur” qui ferait tomber le régime de Monsieur Poutine. 

Pour ma part, je suis un Old Whig dans la tradition d’Edmund Burke et je ne crois qu’à un principe en politique étrangère: l’équilibre des puissances. C’est la seule préoccupation que nous devons avoir. Toute politique qui cherche à imposer des prétendues valeurs à d’autres pays conduit à souhaiter un état de guerre permanente. Qui dit militarisation de la société signifie renoncement à la prospérité intérieure et à la paix internationale. Nous n’avons aucune raison de vouloir imposer quelque régime que ce soit au peuple russe. Et l’aberrante proportion du budget de la défense et du complexe militaro-industriel dans l’économie américaine est l’une des sources les plus évidente de la grave crise que traverse la République américaine, passé en un demi-siècle du leadership démocratique dans le monde au statut d’empire oligarchique rongé par les inégalités, la pauvreté et une guerre civile culturelle

C’est pourquoi il vaut la peine d’écouter ce qu’a à dire le président russe. On sera frappé par son absence d’agressivité vis-à-vis de l’Occident. Vladimir Poutine se plaint des tensions créées par l’OTAN aux lisières de la Russie. Il dit espérer que le dialogue avec Joe Biden produise une désescalade. Il demande que les Occidentaux respectent les accords de Minsk concernant l’Ukraine. Il annonce un renforcement de la coopération avec la Biélorussie. 

D’une manière générale, le président russe explique son intention de renforcer l’intégration économique avec l’environnement proche de la Russie partout où cela permet de maintenir l’Occident à distance: la consolidation du monde russophone, l’établissement de bonnes relations avec l’Asie Centrale et l’Inde apparaissent centraux dans le discours du président russe. On remarquera en revanche comme le Président russe ne dit rien de la Chine: dans une grande mesure la Chine tient les Etats-Unis à distance de la Russie du côté de l’Asie. 

Fidèle à la position qu’il a toujours affirmée, le Président russe souhaite le rétablissement d’un véritable ordre international, garanti par le Conseil de sécurité de l’ONU et fondé sur la réciprocité.  Il la propose par exemple sur les vaccins. Entendez: la Russie n’acceptera les vaccins occidentaux que lorsque les USA et l’Union Européenne accepteront les vaccins russes. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

104 Shares:
5 commentaires
  1. J’apprécie également et je partage les points de vue de Xavier Moreau sur sa chaîne Stratpol.
    Il est inadmissible à mon sens de rejeter continuellement ( nos espèces de fausses élites! ) le peuple russe ce sont les personnes les “plus proches” de notre civilisation et sur le même continent…donc au lieu de nous unir l’on deviendrait pratiquement la 1° puissance; et bien non, nous suivons le diktat américain qui bien entendu n’a aucun intérêt à ce rapprochement, quand aurons-nous en france un chef d’état comme lui qui se soucie de son peuple!

  2. C’est sûr que les bombardiers stratégiques chargés de bombinettes qui se succèdent à max 20 km de chaque frontière de la Russie, l’empilage de bateaux de guerre occidentaux en mer Noire, les blocages d’autorisation de NS2… finissent par agacer sérieusement. Aussi sec, ils se causent avec les chinois, que tout le monde fait suer pour Taïwan, pour affirmer une solidarité en cas d’escalade grave. Franchement, s’étonner après que le gaz russe finisse par aller en Chine et que l’UE pleure ses calories et l’appro de ses usines.

  3. Entre la France et la Russie, il y a deux choses qu’on ne peut oublier que cela plaise ou pas :
    – L’alliance d’août 1914. Le “miracle de la Marne” est possible grâce à la résistance Belge, les Britaniques sur le continent, et… l’attaque Russe sur la Prusse orientale.
    – Un chef d’oeuvre de la littérature écrit par un russe francophone et francophile : “Guerre & Paix”

  4. je crois que vous n’avez pas compris quelque chose de simple : selon de nombreuses personnes et certains livres, l’idée est que la terre ne peut pas porter autant de personnes et qu’il faut en éliminer un bon nombre : comme personne ne peut lancer de guerre, le coronavirus arrive bien, mais pas assez de morts. Donc si on pouvait provoquer une bonne guerre ce serait pas mal, mais là problème, beaucoup de provocations mais pas d’actes.
    Pourquoi croyez vous que l’on provoque tant de haines aux USA, en Europe, car cela est organisé bien sûr ! juste pour créer une guerre civile qui elle aussi a bien du mal à démarrer et puis les gens sont trop vieux, trop riche….
    Donc Mr Poutine agissez : de toutes les façons vous pourriez aller loin et envahir l’Europe entière : vous démarrez le vendredi soir quand tous les ponctionnaires rentrent pour le week-end et vous déboulez avec vos chars et vos missiles : je gage qu’en 1 week-end vous serez à Nice : et vous n’aurez aucune résistance : ce ne sera pas l’armée de fantoche qu’elle soit belge ou française qui vous arrêtera et encore moins gendarmes et policiers qui sont des peureux qui vous bloqueront. Peut-être des arabes ou des islamistes sans certitudes néanmoins !!
    Oui Mr Poutine vous avez l’Europe à vos pieds !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer