ALERTE : au Danemark, preuve est faite que le vaccin ne ralentit plus la contamination

Le Danemark produit des statistiques qui battent totalement en brèche le mantra du vacciné moyen qu'on connaît bien : le vaccin permet de ralentir la contamination et d'empêcher les formes graves de la maladie. L'arrivée du variant OMicron, selon les chiffres officiels de ce champion européen de la vaccination, change complètement la donne. Désormais, le vaccin ne confère plus d'avantages aux personnes contaminées...

Au Danemark, le variant OMicron montre qu’il est une bombe à retardement pour la vaccination obligatoire. Selon les statistiques diffusées par les autorités sanitaires danoises, il contamine en effet autant les vaccinés que les non-vaccinés. 

Le tableau ci-dessus, cité par le site Euronews, qu’on ne peut soupçonner de complotisme, est sans équivoque sur la question. 

Environ 87% des Danois sont vaccinés. Et 87% des personnes infectées par OMicron le sont : 75% ont reçu deux doses, 9% ont reçu un booster, 2,4% ont reçu au moins une dose. 

Ces chiffres montrent donc qu’il existe une indifférence du variant OMicron au vaccin, y compris à la troisième dose. 

Des chiffres tragiques pour les laboratoires pharmaceutiques

Ces éléments officiels incontestables montrent qu’il existe une indifférence du virus sous son variant OMicron vis-à-vis du vaccin, qu’il sera difficile de ne pas prendre en compte dans les futures décisions publiques. 

Nous avons tous constaté que les gouvernements, sous la houlette de la Commission Européenne, évoquent de plus en plus la question de la vaccination obligatoire, au mépris du principe de précaution qui devrait examiner la balance bénéfice-risque pour les vaccinés. 

À quoi peut encore servir la vaccination obligatoire si être vacciné ne ralentit même plus la contamination par le virus ?

Big Pharma veut-il accélérer le pas avant que la vérité ne sorte ?

L’activisme vacciniste auquel nous assistons pose évidemment la question du calcul économique réalisé par les laboratoires face aux temps difficiles qui s’annoncent. 

L’arrivée de nouveaux variants indifférents aux vaccins devrait miner un modèle économique juteux, mais dont l’utilité sanitaire est désormais attaquée de toutes parts. Face au risque de voir la poule aux oeufs d’or mourir décapitée dans les semaines à venir, on comprend que les laboratoires s’activent en coulisses pour obtenir le maximum de bénéfice le plus rapidement possible. 

Il est donc tentant de voir, derrière les déclarations répétées sur la vaccination obligatoires, la manifestation d’une ultime fébrilité des laboratoires avant leur naufrage. 

Le shaming peut sauver des non-vaccinés

Rejoignez l'action de Rester libre ! pour lutter contre la persécution des non-vaccinés par les bureaucrates au service de l'oppression. Donnez 5 minutes de votre temps pour faire reculer l'arbitraire....
Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

880 Shares:
7 commentaires
  1. Les labos ont un problème de rendement décroissant, il y avait une vidéo à ce sujet en mai si je me souviens bien, (sourcée avec un lien vers l’étude), sur aldo sterone sous le titre “l’étude qui explique tout” . Quoi qu’il en soit les labos, et en particulier Pfizer, ont souvent franchi la ligne rouge sans que les sanctions deviennent pour ça dissuasives et ils n’ont et n’auront aucune raison de changer de façon de faire tant que ce sera comme ça . La santé est devenu un milieu complètement gangréné et les financement des organismes tels que l’OMS sont noyautées depuis longtemps et à la botte de leurs financeurs .

  2. J’ai bien peur que ces chiffres venant du Danemark, ne produisent aucun effet (je veux dire, un effet bénéfiques pour la population de pigeons que nous sommes), attendu que les gouvernements et leur laquais des merdias, n’ont plus aucune sorte de gêne à mentir outrageusement, et sacrifier des vies pour le bénéfice d’une toute petite minorité. Et vu que tous les collabos et les idiots utiles qui ont participé à ce crime contre l’humanité risqueraient de se retrouver aux assises, ils ne peuvent plus reculer. Ils continueront quoi qu’il en coute, c’est à dire a la toute fin, l’effondrement de la civilisation.

  3. Et si je peux ajouter un avertissement de paranoïaque accompli : ne creusons pas notre propre tombe. Claironnez que omicron résiste au vaccin nous amène tout droit vers une obligation vaccinale avec une dose spéciale nouveau variant qui contiendra Dieu sait quoi. Faisant ainsi de ceux qui refusent la piqure leur propre fossoyeur. C’est pervers, mais après tout qui affrontons nous si ce n’est justement de grand pervers ?

  4. L’uE a déjà commandé 4,6 milliards de doses, un complément a été commandé à Pfizer depuis le retrait d’AZ et de J-J&J. Le tout payable ferme avec prix révisables à la hausse. (Michèle Rivasi).
    La vente des supposés traitements ne peut que charger l’addition de 100 milliards.

  5. Moi je trouve que Trump nous manque, parce que la méthode des 57 Tomahawks contre le siège social de Pfizer sur la 42e Rue, Midtown Manhattan, NY, aurait eu du panache. On devra se contenter du démantèlement pour Crimes contre l’Humanité, et puis un consortium de tueurs à gages devra se charger pour l’humanité de traquer les 3.000 décisionnaires du Covid-19 pendant 50 ans “dead or alive”. Au Far West, quand un vendait une médecine frelatée, c’était le goudron et les plumes, et puis quelquefois, en cas de mort d’homme, la corde. Il faut que l’on revienne à ces grands principes de justice expéditive, sinon ils recommenceront. Il faut communiquer l’adresse privée des Soros, Schwab, Gates, Attali, Bourla, ceux de la Commission Européenne et leurs employés nationaux psychopathes, puis les mettre hors d’état de nuire. La révolution doit commencer par le nettoyage par le vide des anciens apparatchiks criminels, qui ne mériteront que leur sort. Je n’irai pas les pleurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer