Passe vaccinal : faisons sécession, créons notre propre société, bien meilleure que la leur

Hier, Emmanuel Macron a franchi le Rubicon du passe vaccinal, qui constitue la discrimination de trop contre les non-vaccinés. Le moment de la sécession est venu. Leur société de la contrainte, de la surveillance, de l'injection chimique et de la peur n'est pas la nôtre. Organisons-nous pour ne plus dépendre d'eux et retirons-nous sur notre Aventin.

Bien entendu, le passe vaccinal est une frontière, une ligne rouge, qu’Emmanuel Macron n’aurait jamais franchie si son intention était de bien gouverner et de maîtriser la crise sanitaire sans désigner des coupables imaginaires. 

Mais la loi des laboratoires pharmaceutiques qui se gorgent d’argent est la plus forte. Et le besoin de détourner l’attention loin des erreurs et des incompétences du gouvernement n’a pas de limite. 

On ajoutera que la nécessité de justifier coûte-que-coûte la mise en place d’un système de surveillance permanente appelée passe sanitaire, véritable système de crédit social à la chinoise, impose bien quelques sacrifices. Les dizaines de milliers d’effets secondaires du vaccin, y compris d’effets graves, ne pèsent rien face à ce projet totalitaire qui se met en place. 

Depuis plusieurs mois, les non-vaccinés sont désignés comme les boucs-émissaires d’une situation qu’ils ne créent pas. 

Alors que la population est vaccinée à 85% et que les non-vaccinés sont écartés des lieux publics par le passe sanitaire, la situation épidémiologique du pays est pire qu’avant la campagne de vaccination. 

Nous avons d’ailleurs montré comment les lanternes rouges de l’Europe en matière de vaccination s’en sortent beaucoup mieux que la France sur le plan sanitaire

C’est bien l’indice du danger que représente un fort taux de vaccination avec des produits dont chaque jour nous montre un peu plus les dangers. 

Sécession plutôt que révolution

Face à la montée de la pulsion génocidaire des vaccinés, que le pouvoir en place agite avec malice, nous devons faire sécession. 

La sécession signifie d’abord qu’il faut renoncer à “faire peuple” avec ces gens-là. Nous devons renoncer à partager un lien social avec eux : les ignorer, ignorer leur ordre, ne plus les voir. 

La sécession passe par le boycott de leurs organes de propagande, leurs stations de radio, de télévision, leurs journaux. Mais aussi leurs magasins lorsqu’ils appartiennent à des magnats qui soutiennent le pouvoir. 

La sécession passe aussi par la construction d’une société parallèle, qui sera meilleure et respectueuse des libertés. 

Dans les prochains jours, Rester libre ! apportera des propositions concrètes de solution pour mettre en oeuvre ce projet. Rejoignez-nous… et ensemble bâtissons un monde meilleur. 

Le shaming peut sauver des non-vaccinés

Rejoignez l'action de Rester libre ! pour lutter contre la persécution des non-vaccinés par les bureaucrates au service de l'oppression. Donnez 5 minutes de votre temps pour faire reculer l'arbitraire....
565 Shares:
15 commentaires
  1. Monsieur

    je voudrai bien adhérer à Rester libre mais par chèque ce que je fais pour toute adhésion
    comment on fait, j’ai cherché et je n’ai pas trouvé cette possibilité

    merci

  2. Véran vient aussi d’annoncer ce matin qu’en même temps que le pass vaccinal sera présenté au parlement l’obligation d’un pass sanitaire (avec tests possibles) pour toutes les entreprises. autant on peut se passer de vie sociale autant il va être difficile de payer des tests chaque jour pour pouvoir aller travailler, sans compter que ces tests sont eux-mêmes non seulement douloureux mais néfastes…. le pire est à venir.

    1. J’attends avec impatience la révolution qui va tout détruire. Quitte à devoir crever empoisonné par le gouvernement (un comble), qu’ils crèvent aussi dans la souffrance, et sachant qu’ils ne pourront jamais dépenser leur argent gagné malhonnêtement.

      1. Daniel38
        La secession signifie évidence d’une attitude juste vis à vis de soi-même et des autres. Elle signifie être dans la paix des actes justes,,,

    2. Il y a des pharmaciens font des tests antigéniques à la place des PCR. Il faut créer des réseaux de résistants. On peut se rapprocher de reinfocovid, solaris et autres.
      En complément de l’initiative d’Eric, sachez que Di Vizio va créer une association internationale de défense des non vaccinés ayant vocation de représentation et de lobbying. Mais il est clair que la résistance sur le terrain est indispensable.
      Enfin, il n’est pas certain que les entreprises aient intérêt à entrer dans ce jeu.

  3. Bonjour,
    Faire sécession est la solution que j’applique depuis… Quelques années. Bienheureux que cette solution semble devenir une nécessité au regard de la situation emmené par tous ces politiques corrompus et ignares de notre intelligence collective!
    Pour revenir à ma “sécession” elle est de plusieurs ordres: Déjà ne plus regarder leur télé aussi “débilifiante” que propagandiste, ainsi que leurs radios et presse locale ou nationale largement subventionnées et corrompues, ou écouter ces soi-disant “journaliste” largement subventionnés par les gouvernements et les lobbies qui ne sont plus capables de faire leur métier avec l’honnêteté te intellectuelle qu’il requiert.
    Ensuite changer de vie…10 ans sans docteur-vendeur de pilules m’ont permis de découvrir ce qui se passait en matière de santé naturelle. Et là plus besoin de médoc controversés bien après avoir été déclarés nocifs, plus besoin de me précipiter chez ces praticiens de la politique du gouvernement (pas tous bien heureusement), et surtout la compréhension de tous nos maux: la mal-bouffe officialisée, le systéme “marche ou crève” de la société et ses conséquences néfaste chez tout un chacun.. Monsanto te “nourrit” Bayer te “soigne”, symbole plus qu’aucun autre que nous avons confié nos vies à des charlatans portés par tout nos gouvernants! Comme ces charlatans ayant reçu 5 000 000 000 de $ d’amende que l’on nous recommande “chaleureusement” quotidiennement! Vous voyez bien sûr de qui je parle (sinon rallumez votre télé).
    Autre volets découlant du précédent je produis une grande quantité de ma propre nourriture en respectant plus que tout cette Nature nourricière et ses cycles comme le faisaient nos ancêtres, ceux qui nous ont permis d’être l’espèce “dominante” dans cette Nature dont beaucoup se sont éloignés, attirés par les lucioles de la société occidentale qui en a fait de parfaits esclaves moderne, shootés aux rappels covidiques et à leur société de consommation absolument pas responsable.
    Également j’ai construit mon “abri” autonome et résilient, quasiment sans besoin de chauffage, durable et vraiment écologique, qui abrite ma famille et arrive même à pourvoir à mes déplacement via ma production PV et mon véhicule électrique (certes pas super écolo mais seul moyen à mes yeux de ne plus payer 80% de taxe sur mes déplacements) et de tout ça j’ai fait mon métier, prêt à aider mon prochain à faire de même! Chiche…

    1. Bien joué, n’oubliez pas de voter Zemmour pour virer le régime socialo anti français. Il faut au moins essayer. Je fais tout comme vous sauf que je soigne mon début de glaucome (héréditaire) avec des gouttes industrielles. Je vais aussi chez le dentiste en cas de kyste. Également beaucoup de réseaux sociaux pour moi. Le va€€in est un échec patent qui laisse perplexe quand on observe les 80% de covidistes dont un bon 50% de détraqués sociopathes agressifs.

  4. Du lien, du lien, du lien,
    Quand tout sera verrouillé il ne restera plus qu’à se résigner car ce sera trop tard.

    C’est maintenant qu’il faut faire des collectifs locaux pour se voir, et nommer des référents pour regrouper les collectifs et diffuser les informations, pour s’échanger nos besoins, problèmes, connaissances et solutions.

    Il est grand temps d’arrêter de se plaindre de tous les malheurs qui nous tombent dessus, de se poser en victime qui attend le sauveur ou la solution qui viendrait comme par magie, de dire qu’il faut ; qu’on veut : Faisons, d’abord à notre échelle, à 5 à 10 à 100 et construisons sur du concret dans nos vies de tous les jours. En ville, banlieue, village ou campagne.
    Prenons le temps de nous connaître et échanger.
    Sortir de la condition d’enfant assisté, mous et capricieux que nous somme en grande partie devenus, comme drogués par les spectacles et la jouissance procuré par l’indirecte exploitation des autres.
    Que chacun impulse, par sa propre volonté, avec l’aide du collectif, une autre dynamique en accord avec ses idéaux. Idéaux à négocier de manière démocratique et non violente.
    Repartir du réel de nos vies, rassembler nos compétences, faire des réseaux, et rencontrer l’ensemble des acteurs économique locaux. Organiser étape par étape une économie libérée.
    Le tout dans la bienveillance, la tolérance et l’indulgence.

    Les avancées les plus lentes sont les plus stables et pérennes… mais il faudrait commencer un jour : avez-vous déjà essayé de monter ou rejoindre un collectif, faire communauté proche de chez vous ? Essayez ? … et à bientôt 😉

  5. Une sécession, d’accord, mais pour y parvenir, il faut qu’elle soit organisée.

    Note. Quand dans l’article il est écrit “L’épidémie est pier qu’avant la campagne de vaccination”, ce n’est pas exact.
    Il n’y a pas d’épidémie. Il y a une avalanche de tests (par ailleurs frauduleux) qui déclarent tout ce qu’ils touchent “positifs”.
    Mais positifs à quoi, à des bribes d’un ancien rhume disparu depuis longtemps.
    Mais ces gens qui sont déclarés “positifs” sont des gens en bonne santé.

  6. Dans son discours, castex moins finaud que macron a franchi le Danube ( c’est large) en désignant clairement les non vaccines comme responsables de la pandemie et de l’engorgement des hopitaux.” Nous ne laisserons pas 6 millions etc ” Les pires mesures sont à venir…Et me vient à l’idée cette phrase peu philosophique s’ils couraient aussi vite que je les emmerde

  7. J’avais indiqué dans un autre article qu’il ne se passerait rien ou pas grand-chose lorsque les premières mesures gouvernementales ont été votées en juillet, car nous ne sommes plus au temps de la résistance de 1944/45. Les manifestants et gilets jaunes sont toujours là mais on ne parle plus d’eux depuis des mois et il ne se passe rien. Les prix de l’énergie s’envolent, le pouvoir d’achat rétrécie comme une peau de chagrin, le chômage et la pauvreté explosent….. La caste dirigeante déroule son programme édicté par le nouvel ordre mondial sans que quelqu’un ne puisse l’arrêter, ni même le freiner. Les décisions gouvernementales s’enchaînent de plus en plus vite avec un mépris et une arrogance sans limite. Faire sécession, c’est une bien belle chose, c’est honorable, mais comment faire quand on a une famille à nourrir, des factures à payer, une maison à rembourser, des voyages à l’étranger à effectuer sans se faire vacciner ? Si vous avez une solution, je la prend. La France n’est cependant plus l’ombre que d’elle même et ne s’en relèvera pas. Nous ne sommes pas armer pour se battre et nous n’avons plus le choix, sauf à devenir d’ici quelques semaines un mendiant ou un parasite de cette société malade et agonisante.

  8. Tout ceci est intéressant et j’attends donc de lire vos propositions. Vos constats et analyses sont généralement justes et l’initiative d’une association de résistance est la bienvenue. La vraie question est comment faire fonctionner une association qui a pour but de défendre/ sauvegarder/ ressusciter ? une démocratie peut-elle fonctionner elle-même de manière démocratique. En l’espèce, comment véritablement associer les adhérents et sympathisants à l’irrigation des idées dans le collectif et pour le Bien commun ? Car c’est bien souvent le problème. Classiquement, dans les associations et partis politiques, hélas, tout se décide vraiment dans une petite instance décisionnelle d’administrateurs souvent très « entre-soi », l’adhérent de base ne servant au bout du compte, qu’à faire nombre. J’en ai fait plusieurs fois l’expérience. Or , sans espace participatif réel, à mon avis, pas de vraie nouveauté possible ni de fraîcheur salvatrice au marigot actuel. J’espère donc que c’est ce que vous proposez sur le fond et surtout sur la méthode.

  9. Dans cette affaire ils vont continuer à diviser les gens. Pas de piquouses obligatoire pour les policiers, les profs et on entend même pas de 3ème dose pour les soignants. Je suis prêt à parier qu’ils vont faire aussi attention aux routiers, enfin à toutes les professions ayant un pouvoir de nuisance, par contre les autres : Pass sanitaire, puis vaccinale. C’est la manipulation dite “des petits pas” puis à la fin ça sera tout le monde y compris les idiots qui se croyez hors d’atteinte. Le pass vaccinale étant le graal pour l’industrie pharmaceutique, un outil qui permettra de nous forcer à consommer tout ce qui nous imposeront (tous les labos voudront leur part, ça promet!). Le peuple soumis ne se rend pas compte où il a mit les pieds !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer