Europe, continent le plus vacciné et le plus contaminé, va imposer de nouvelles restrictions inefficaces

Avec un taux d’infections qui croît à nouveau, plusieurs pays d’Europe décident de revoir leur stratégie sanitaire pour lutter contre le Covid-19. Avec la circulation apparemment rapide d'Omicron, le vieux continent connaît un nouvel épisode de contaminations même si le nombre de populations vaccinées est élevé. Les gouvernements adoptent de nouvelles restrictions. Alors que l’Europe dispose d’un système de santé mieux structuré avec une vaccination massive de sa population, le taux de contamination au Covid-19 repart en flèche. La propagation de la souche omicron, hautement transmissible mais peu grave, sert de prétexte à enfermer à nouveau des populations déjà lassées des restrictions.

Accélération des campagnes de vaccination et de rappel

Les plus grands pays d’Europe envisagent de nouvelles restrictions pour lutter contre la recrudescence des infections au Covid-19, tandis que le principal conseiller médical du président Joe Biden a déclaré que la perspective de nouvelles fermetures aux États-Unis était peu probable, même si la variante omicron a maintenant atteint presque tous les États-Unis.

L’Europe est confrontée à une semaine critique de décisions qui pourraient perturber les fêtes de fin d’année.  Aux États-Unis, M. Biden prévoit de mettre en garde la nation mardi contre les dangers de la non-vaccination.

Les pays européens ont adopté des approches variées pour contrer la vague de Covid de l’hiver, mais la plupart ont souligné l’importance d’accélérer les campagnes de vaccination et de rappel.

États-Unis

Anthony Fauci, directeur de l’institut national des maladies infectieuses et des allergies estime que la fermeture du territoire américain n’est pas indispensable. Néanmoins, prétend-il, le système médical subira de fortes pressions dans les régions présentant un taux de vaccination faible.

En outre, Joe Biden intègrera dans son discours de mardi des informations relatives à de nouvelles mesures sanitaires. A noter qu’à New York, le maire Bill de Blasio a demandé au gouvernement fédéral d’intensifier l’approvisionnement de la ville en tests et en traitements dans le contexte d’un pic d’infections.

Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, on assiste à un « verrouillage furtif », étant donné qu’une majorité de la population a choisi de ne pas sortir du foyer. Cet aspect met ainsi à mal les domaines de l’hôtellerie, du tourisme et des commerces de détail. Par ailleurs, les conseillers du Premier Ministre pensent qu’il est nécessaire d’adopter de nouvelles mesures – mais ils heurtent à la résistance du parti conservateur. .

Sajid Javid, ministre de la Santé, déclare ” Il n’y a pas de garanties dans cette pandémie”, en ajoutant que toute nouvelle mesure devrait être votée par le Parlement.

Pays-Bas

Chez les Néerlandais, le confinement strict a été imposé depuis dimanche 19 décembre. Ainsi, les écoles et les magasins non essentiels ne sont plus ouverts. Cela sera appliqué jusqu’au 14 janvier.

Allemagne

 Comme Chypre et la France, l’Allemagne  impose des règles plus strictes pour tous les voyageurs revenant de la Grande-Bretagne. Ces derniers seront obligatoirement mis en quarantaine pour une durée de 14 jours, dès leur arrivée. Dans la même foulée, le nouveau gouvernement allemand envisagerait d’ici peu d’imposer  la vaccination obligatoire.,

France

Pour le soir du Nouvel An, toutes les festivités censées se dérouler en plein air seront restreintes pour éviter la propagation du coronavirus et limiter les hospitalisations. En outre, dès janvier, le passe sanitaire sera uniquement accordé pour les personnes entièrement vaccinées. Ce passe donne accès aux bars, aux restaurants, aux établissements médicaux et aux lieux culturels. Par ailleurs, la France a temporairement interdit l’entrée à de nombreux Britanniques la semaine dernière.

Espagne

L’Espagne va convoquer une réunion d’urgence en ligne mercredi pour analyser l’évolution de la pandémie et discuter de l’adoption de nouvelles mesures. Certaines régions exigent déjà une preuve de vaccination pour entrer dans les restaurants et les bars. Les nouvelles restrictions sont peu agressives à cause d’une économie fortement tributaire des services et du tourisme.

Italie

Pour le gouvernement italien, une réunion d’urgence est également prévue pour ce jeudi. Au menu : les questions relatives aux nouvelles mesures, à l’exemple du port de masque obligatoire et la diminution du délai de validité des certificats de vaccination, l’obligation pour les personnes vaccinées et non vaccinées de passer un test Covid pour accéder à des grands évènements.

Suisse

En Suisse, les personnes qui ne sont pas vaccinées seront mises à l’écart  de la vie publique. Elles ne pourront plus accéder dans les restaurants, les musées, les salles de sport. Pour rappel, moins de 68% de la population ont entièrement reçu leur vaccin. Le gouvernement suisse a également réintroduit l’obligation de travailler à domicile. Ces mesures resteront en vigueur jusqu’au 24 janvier.

Irlande

Cette semaine marque un  pour l’Irlande tour de visse, car les bars, les salles de sport et les salles de cinéma devront désormais fermer à 20 heures. Pourtant le variant Omicron, peu dangereux, concerne près de la moitié des nouveaux cas.

Autriche

L’Autriche était en état d’urgence au moment de l’apparition de la souche Omicron appelée.1.1.529, On a affaire à un gouvernement qui a prétendu que la souche delta avai tsubmergé le système de santé du pays. Le confinement général a été levé début décembre, les vaccinations ont progressé. Les non-vaccinés bénéficieront d’un répit jusqu’au mois de février 2022, date où le vaccin sera en effet rendu obligatoire. Ces derniers ne pourront plus sortir de chez eux que pour se rendre au travail, et faire les courses essentielles.

Pologne

Le gouvernement polonais a ordonné aux écoles de passer à l’enseignement à distance jusqu’au 9 janvier, et a renforcé les limites de capacité dans les espaces publics tels que les restaurants, les hôtels et les cinémas. Le gouvernement a aussi décidé de fermer les discothèques et les boîtes de nuit depuis le 15 décembre. Le ministère de la Santé prévoit également d’imposer la vaccination obligatoire pour le personnel soignant, les militaires, les enseignants à partir du 1er mars. Le nombre de décès dus au Covid dans ce pays de 38 millions d’habitants s’élève actuellement  à plus de 500 par jour.

Pour rappel, la présidente de la Commission Ursula von der Leyen, a expliqué qu’il était temps pour l’UE de «réfléchir» au sujet de la vaccination obligatoire contre le Covid-19. En parallèle, elle a indiqué qu’un contrat signé cet été par la Commission européenne avec la coentreprise BioNTech-Pfizer pour 1,8 milliard de doses de vaccin avec une clause prévoyant le cas d’un variant échappant au vaccin existant.

124 Shares:
4 commentaires
  1. Si ça continue, un bon nombre d’Européens vont mourir de peur.
    Il faut voir le regard des gens quand ils parlent d’une de leurs connaissances qui a le Covid ou qui est “cas contact”.
    La peste rôde…
    Revenons au réel: c’est l’hiver et beaucoup de gens sont contaminés par une infection qui semble assez contagieuse et qui guérit en quelques jours. Au rythme où vont les choses, la population sera bientôt immunisée. Sauf si les injections perturbent trop l’immunité naturelle…

  2. Et oui depuis 2 ans tout cela est annoncé …
    Pas de vaccination en période de pandémie c’est la première chose.
    Deuxième chose ces vaccins n’en sont pas et aucune étude sérieuse permet d’affirmer qu’ils sont efficaces.
    Troisième chose en interdisant des produits anti viraux la France notamment et une grande partie des pays occidentaux ont délibérément occultés ce moyen de se soigner efficacement pour des raisons dogmatiques , des raisons d’intérêt financiers et pour forcer la vaccination dans un but de contrôle sociale.

    Maintenant les exemples et les éléments de comparaison avec d’autres pays permettent de mettre en lumière cette politique de corrompu inféodés aux laboratoires

    1. tout passera, sinon ils revoteront entre 2h/4h du matin s il le faut.
      nous ne sommes plus dans une démocratie mais dans un état totalitaire depuis 2 ans.
      Les moutons ont courrus une première fois à l abattoirs et le feront une énième fois. Je l ai vu avec la réaction de mes supérieurs et collègues, leurs seuls soucis est de perdre ce pass nazitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer