2021, l’année où les démocraties se sont finies

2021 restera probablement dans l'histoire comme l'année où les démocraties libérales ont basculé, pour une durée que l'on ignore encore, dans un modèle autoritaire où la liberté d'aller et venir peut être suspendue avec l'aval des juges, de façon disproportionnée et unilatérale, au nom d'un objectif à valeur constitutionnelle, celui de la santé publique, qui est invoqué comme un mantra sans possibilité d'analyse rationnelle. La guerre aux vieilles valeurs libérales est déclarée par la caste mondialisée, sous le prétexte jamais délibéré ni traité sur le fond de nous "protéger" ou de nous "sauver". Les bonnes volontés doivent s'unir.

En 2021, les démocraties se sont finies avec le consentement miraculeux de ceux qui sont en principe chargés de leur défense. Nous avons assisté au fascinant, au sidérant suicide, orchestré par ceux-là même qu’elle nourrit et qu’elle mandate pour la porter, de la liberté. 

Depuis 1940, nous n’avions pas été témoins d’un retournement aussi brutal et insane en France. Il aura suffi de quelques mois d’épidémie et de peur de la mort dans les quartiers bourgeois pour que plus une voix ne puisse parler en faveur de nos libertés sans être immédiatement clouée au pilori d’un prétendu complotisme, aussi farfelu que l’accusation de communisme sous McCarthy. 

Oui les démocraties se sont finies en 2021

Si l’on fait le compte des mesures liberticides adoptées en 2021, on risque d’y passer un certain temps et pas mal de nuits blanches. 

On en citera deux, emblématiques, parmi tant d’autres. 

La première, c’est la loi de sécurité intérieure qui a réintroduit la reconnaissance faciale en temps réel par drones. Cette mesure a été explicitement exclue en Allemagne pour la prochaine coalition, tant elle est liberticide. 

Curieusement, personne n’a protesté, dans la classe politique, contre cette mesure scélérate qui avait été vidée l’année précédente du projet de loi sur la sécurité globale. 

La deuxième mesure emblématique, c’est évidemment le passe sanitaire qui, au nom du “bien public”, de la “santé” et de la protection du groupe, a justifié une mise au pilori de l’Etat de droit qu’on imaginait mal de la part d’une élite qui se prétend éclairée et raisonnable. 

Le plus frappant, effectivement, est que ce glissement dans l’autoritarisme est consenti unanimement par tous les contre-pouvoirs habituels. 

On savait que le Parlement et la presse en France étaient quotités négligeables et sans utilité profonde. Mais le Conseil d’Etat ? Mais la technostructure ? Mais la magistrature ? Mais le Conseil Constitutionnel ?

Pas un seul de ces corps n’a joué son rôle. Au contraire, tous se sont entendus pour mettre en place un projet élitaire dont le principal objectif est de créer un état d’urgence permanente où le gouvernement dispose de pouvoirs exceptionnels. Pour notre bien, évidemment. Pour notre bonne santé. 

Un agenda international se déroule sous nos yeux

Dans les arguments qu’utilisent volontiers ceux qui nient l’évidence de ce glissement autoritaire, on trouve régulièrement le : “si tous les pays adoptent les mêmes mesures en même temps, c’est le signe que c’est la bonne voie. Tous les gouvernements du monde ne peuvent pas se tromper en même temps. Donc, faites confiance.”

On retrouve ici la logique moutonnière du conformisme bourgeois, qui constitue un levier fondamental grâce auquel le “coup” auquel nous assistons fonctionne. 

Peu importe que l’on ait tort ou raison, l’essentiel est de ne pas être seul à penser ce qu’on pense. Trop d’originalité serait suspecte. 

La grande force du Great Reset dont nous observons jour après jour le déploiement méthodique en Occident est précisément de nous avoir convaincus (ou d’avoir convaincu certains d’entre nous) que cette belle unanimité internationale n’était pas une menace mais une chance. 

Souvenons-nous du TAFTA, le traité transatlantique de libre-échange que Trump a abandonné en arrivant au pouvoir. Dans les années 2010, cet approfondissement du multilatéralisme avait mis des millions de gens dans les rues et avait suscité une méfiance très large. 

Dans les années 2020, le même multilatéralisme rassure au lieu d’inquiéter. Trump est parti, et tous les bien-pensants d’Occident se congratulent de faire corps par-delà les frontières contre tout ce qui ressemble à une marge de liberté vis-à-vis des appareils étatiques. 

Pour obtenir ce renversement formidable, il suffisait de propager la peur. On a beau répéter que le COVID tue très peu, la seule infime probabilité de risquer de mourir suffit à venir à bout de toute forme de rationalité chez des gens qui se prétendent intelligents et légitimes à gouverner la planète. 

De qui ces crédules sont-ils les dindons ? 

L’histoire finira sans doute par le dire. Mais beaucoup de réponses se trouvent déjà dans le Great Reset, et j’en ai énuméré un certain nombre dans le livre que j’ai consacré au sujet

La grande trahison des clercs

Nous pouvons au moins, en France, observer qui est à la manoeuvre pour dérouler cet agenda. 

L’ironie de l’histoire veut que des figures très symboliques soient au coeur de cette grande bascule autoritaire. 

Je prends l’exemple de Nicolas Revel, le directeur de cabinet de Jean Castex, qui fut aussi directeur de cabinet de Bertrand Delanoë, et directeur de l’Assurance Maladie. Cet homme de gauche, ce “grand serviteur de l’Etat” (et non du peuple…) est le fils du célèbre essayiste libéral Jean-François Revel. 

Je me souviens, quand j’avais quinze ans, d’avoir lu son essai “Comment les démocraties finissent”. Jean-François Revel expliquait alors comment la gauche européenne n’en pouvait plus de la démocratie et comment, par confort, elle préférait le totalitarisme communiste. 

Personne n’imaginait alors que son fils donnerait chair à ce programme en reprenant à son compte des logiques proches du communisme chinois, comme le crédit social qui discrimine les opposants. Le passe sanitaire en est une application directe

Ceux qui portent la lourde responsabilité du glissement autoritaire, de la fin de la démocratie annoncée par Jean-François Revel en son temps, sont là. Ce sont les enfants nés avec une petite cuillère d’argent dans la bouche, porteurs de la bien-pensance de gauche, détenteurs des leviers de l’Etat, dont ils ont fait leur chose, c’est-à-dire un instrument qui défend leurs intérêts contre le suffrage universel, qui est devenu l’ennemi public numéro un. 

Il suffit d’observer la campagne électorale en France pour comprendre combien la bourgeoisie mondialisée a peur du suffrage universel. La possibilité qu’une Marine Le Pen ou qu’un Eric Zemmour soient élus suscitent la même angoisse, la même horreur, que l’élection de Trump ou que la victoire du “Leave” lors du referendum sur le Brexit. 

Laisser les “cons” voter (et la caste regroupe sous cette catégorie les complotistes, les fachos, les vieux mâles blancs qui ne se repentent pas et autres indésirables) est devenu l’objet même d’une aversion dans les beaux quartiers. 

Faut-il avoir peur ? Que faire ?

Je reçois énormément de messages envoyés par des gesn de bonne foi qui se demandent que faire pour empêcher la “dictature” de se mettre en place. C’est le mot qui revient le plus couramment dans les messages. 

Je ne suis pas sûr que quelqu’un ait une réponse simple à cette question. 

Mais je voudrais vous faire part de ma certitude : on n’arrêtera pas la dictature en restant dans son fauteuil, même si l’on y vocifère toute la journée. 

Je vois bien que beaucoup ont envie de s’engager, mais en restant dans leur zone de confort, en continuant une vie normale, et en ne prenant aucun risque. L’engagement serait au fond une occupation parmi d’autres, une sorte de loisir qui ne procure pas d’inconfort ni d’intranquillité. 

Je suis absolument convaincu que cette résistance là s’appelle du soutien moral, mais qu’elle n’est d’aucune utilité pour effrayer la caste mondialisée bien décidée à “saigner la bête”. Ils peuvent tenir très longtemps en étant détesté. Ils n’ont pas besoin de votre amour. 

C’est d’ailleurs sur cette illusion qu’ont beaucoup de Français de vivre dans un monde de bisounours où quelques manifestations le samedi après-midi suffiront à faire plier le régime qu’Emmanuel Macron table pour mettre en oeuvre le Great Reset en France. 

Ma conviction est, si l’on veut désormais peser sur le réel,  qu’il faut oublier ce militantisme conçu comme hobby intermittent, et qu’il faut utiliser les armes de la caste pour la combattre. 

Dans son Great Reset, Klaus Schwab évoque beaucoup les activistes comme les acteurs efficaces du monde contemporain. 

J’ai la conviction profonde qu’il faut adopter les méthodes de l’activisme (Extinction Rébellion, Greenpeace, Act-Up, etc.) pour défendre nos intérêts fondamentaux. 

L’association Rester libre ! vous a déjà proposé deux actions de shaming qui ont très bien marché, et qui ne sont pas closes. En trois semaines, les militants ont envoyé plus de 5.000 courriers, et nous ne nous arrêterons pas là. 

Il faut continuer sur cette voie, et il faut en ouvrir d’autres. 

Rejoignez-nous ! Le pire n’est jamais sûr, et la peur n’évite pas le danger. 

D’ici là, je vous présente tous mes voeux pour 2022. 

Shamez avec nous pour les faire reculer !

Le shaming consiste à faire honte publiquement à quelqu'un pour son comportement. C'est l'une des techniques que Rester libre ! utilise pour dissuader les vaccinés d'abuser de leur pouvoir sur les non-vaccinés. Vous aussi, donnez cinq minutes de votre temps chaque semaine pour participer aux campagnes de shaming.
475 Shares:
62 commentaires
  1. En accord parfait avec vos propos Eric, les manifs qui se déroulent de puis quelques semaines ne servent à rien et font bien rire notre Macrounet. J’ai 71 balais et j’ai participé à pas mal de manifs et sans jouer les “vieux cons” de mon temps on ne se laissait pas faire!! Les flics faisaient attention à ne pas dépasser les limites… Tout cela pour dire qu’il faut impérativement réagir maintenant sinon il sera trop tard…

    1. Oui mais ne confondons pas les époques, dans les années 60 les jeunes en grande partie n’avait pas été achetés par le système, ils étaient en opposition générationnelle avec, ils voulaient soit disant en créer un autre. C’est l’illusion qui compte. Ensuite le monde “communiste” faisait encore figure et d’une alternative et d’un refuge et d’un modèle et d’un aiguillon qui conduisait en gros à un effort contre nature soit dit, plutôt au respect des droits de l’homme et même du droit constitutionnel. Maintenant avec les 3/4 de la population étourdie par une sorte de chloroforme, qui peut le freiner ce Système capitaliste en roue libre, d’autant qu’il est mondialisé sinon une sortie de route certaine mais quand et après combien de dégâts ? Saluons la chute du Mur n’est ce pas, amenons y des bougies pour les victimes, d’avant, celles d’aujourd’hui et les monstruosités de demain que Hitler n’aurait probablement pas dénié.

      1. C’est vrai je le reconnais personne m’a rien dit mais c’est vrai, à la fin j’ai foncé tete baissé dans le pessimisme… 1/4 d’h après c’est bon je me suis remis sur les rails de la VICTOIRE!

    2. Article fondateur, que Dieu vous entende Monsieur Verhaeghe. La difficulté demeure. D’abord trouver l’ angle d’action convaincant contre la peur de la majorité contre nous. La clandestinité arrive à toute vitesse. Les Refuzniks du 20e siècle sont passés par là mais à l’époque ont pouvait compter sur le bloc de l’Ouest.

  2. La photo d’introduction, ou on voit les mondialistes de Davos. C’est quoi ces vêtements ridicules ? Est-ce encore un de ces messages subliminaux pour nous faire comprendre que ce sont des satanistes ? (Comme quand le dirigeant du clan Rotschild disait un jour, lors d’une interview, sous couvert d’une soi-disant plaisanterie qu’il aimait la nature, et que lorsqu’il entrait le mot nature dans Google, il trouvait que la nature c’est Satan, et donc qu’il aime Satan, affirmation qu’il a répétée trois fois, très satisfait de lui. Plus tard on a eu des petits messages subliminaux du même acabit par leur Young Global Larbin en chef en France.)

    1. C’est une secte, un point c’est tout. Avec un Grand Maître, deux sous-grands-maîtres, trois fleuristes et une dame pipi. Cela se asse à Davos, capitale mondiale du capitalisme, 11.136 habitants en 2014.

      Ne riez pas !

      « La première fois, l’histoire se répète comme une tragédie, la seconde fois comme une farce »
      Karl Marx

    2. Attention à ne pas interpréter des images dans un mauvais sens. Ces costumes sont ceux de l’université de Kaunas (Lituanie).
      Il y a suffisamment d’informations terrifiantes en ce moment pour ne pas en créer de fausses (laissons les fameuses fake news aux journaux de propagande !)

      1. J’allais faire cette réponse, puis j’ai vu votre commentaire, je publie quand même, et vous remercie pour la réponse, je vais aller voir cette université.
        ——-
        Bonjour et meilleurs vœux a tous, la santé en particulier.

        Est-ce que quelqu’un a des infos sur la photo svp ?

        Pour dire vrai, lorsque j’ai vu, pour la 1ʳᵉ fois il y a des mois, machin schwab avec cette tenue, j’ai cru à un montage,
        depuis… bizarre non ?

        Les écussons particulièrement, ça ressemble un peu au soleil noir de la sté.ahnenerbe, ou thulé, les scientifico-zarbi du 3eme reich (heil pfeizer ?)

        Merci,
        —–

      2. kowno? C’est pas une université très ancienne, et la Lithuanie est un pion dans leurs mains. raison de plus pour s’inquiéter. (je suis allée à Kowno alias Kaunas en 1989)

      3. En 2017, Klaus Schawb a obtenu un doctorat honorifique de l’université. D’où le déguisement venant du protocole de cette université. Mais ça lui va très bien, n’est-ce pas !

    3. Non non eux ce sont pas les Rockchild ou les RockFellas des vrais satanistes (de la caste Kazhars anéantie par les Russes il y a 1500 ans) ….eux les NWO ce sont des genre de Galactiques qui probablement se réclameront d’un peuple extraterrestre mandaté sur Terre pour rétablir l’Ordre & l’Amour ……mais a leur facon avec leur modele a savoir du Transhumanisme a la sauce piquouses Graph a tout va !!!!

  3. Merci je partage totalement le constat et la nécessité de mener une opposition active !
    Je nous souhaite une année 2022 de lutte et de victoire contre ce programme ignoble qui nous et imposé.

  4. Bonjour,
    Parmi les excellents papiers rédigés par Eric Verhaeghe, en voici un qui, de loin, dépasse tous les autres. Cependant un point m’interpelle, un point bien sûr que je ne le partage pas,
    En effet, force est de constater que seule la démocratie dite représentative est morte ; à bien y réfléchir ce n’est pas d’aujourd’hui.
    Ce qu’il faut à tout prix retenir de ce papier c’est la nécessité absolue de nous organiser. C’est à cette condition que la démocratie participative (tellement plus démocratique) se substituera à celle que nous avons connue.
    Les fondements d’une telle organisation, au demeurant internationale, sont en place. A ce sujet, Eric Verhaeghe est invité à contacter le signataire du présent commentaire.
    2022 doit être l’année où les peuples reprendront leur destin en main. C’est pour ma part le premier voeu que je formule à l’occasion de ce qui doit être “l’avènement de 2022”.

    1. « Les fondements d’une telle organisation sont en place ». J’aimerais en savoir plus à ce sujet pour y participer, car pétitions, référés et manifestations me désespèrent ! Comment faire ???
      Merci.

  5. @Daniel38
    Oui, cette photo est flippante. Des tarés en costume de Chtulu ou de Star Wars, de psychopathes sado-masos. Cela devrait suffire pour comprendre qu’ils sont dangereux, et que le crédit qu’aveuglément leur accordent les dirigeants occidentaux est très inquiétant. Pareil pour leurs théories fumeuses de Great Reset.
    Car ces costumes grandiloquents ont été pensés, les insignes ridicules choisis, des mesures de taille ont été prises, un sceptre débile a été confectionné, etc. Il y a derrière ce cirque toute une phraséologie morbifique extrêmement suspecte. Ces types croient à fond en leur délire eschatologique. Il faut craindre le pire de ces malades.

      1. Non puisque les 5 années précédentes, à l’image de l’ère monstrueuse d’Obama, nous les avons eues depuis 2012, dans l’ère historique hollando-macronienne qui ne fait qu’une philosophiquement et politiquement. N’oubliez pas ce fait historique que Macron est au pouvoir depuis 2012, qu’il est l’héritier présomptif de Hollande “Tu quoque mi fili” et non depuis 2012. Et puis les sondages, vous savez ce que j’en fais, je me torche le cul avec…

        Les vrais sondages qui remontent du terrain aujourd’hui jusqu’à la Place Beauvau, sont :
        – la somme Le Pen-Zemmour à 32% ;
        – Pécresse à 22% ;
        – Macron à 13% ;
        – Mélenchon à 11% ;
        – les déchets de la gauche en dessous de 10 % ;

        Vous voulez un seul commentaire à mes certitudes, elles sont dans cette vidéo d’anthologie :

        “Aux USA, une Présidente va être élue”, c’était 15 jours avant l’élection de Trump en 2016, et vous remarquerez que toutes les journalistes ont à ce moment mouillé d’admiration leurs petites culottes, les hommes avaient leurs membres en érection devant l’oracle du socialisme mondial, ami de Lulla : https://www.dailymotion.com/video/x519v8w

        En 2016 aux USA, qui a fait l’élection ? Les votes cachés dans les sondages.

        Viral. Comme l’élection de Macron en avril 2022. Cela va être une grande partie de rigolades et d’auto-justifications narcissiques, qui vont nourrir les spectacles comiques pendant 10 ans…
        Je mets 10.000 € sur son vautrement avec double salto arrière, et sa caste avec. Et pourtant, je ne mise jamais beaucoup, mais là, c’est comme prévoir le vainqueur d’une course où il n’y aurait qu’un cheval. Pas besoin de photo. Macron ne sera pas au deuxième tour, s’il se présente, car là non plus, il ne va pas oser. Il se ridiculiserait en mondiovision, son échec et son minale CV l’empêcherait d’envisager une promotion supérieure à l’Europe ou dans un machin intitule à 35.000 balles par mois.

        1. Je suis tout à fait d’accord avec François serveniere, tout les sondages sont faux et sont faits pour nous diriger.
          Par contre eux ils en ont des vrais qui remonte, elle la c’est sur que s’il se représente il ne passe le premier tour.

          1. FAKE NEWS d’après https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-vrai-du-faux/le-vrai-du-faux-non-le-beau-fils-demmanuel-macron-ne-travaille-pas-chez-ifop_2605990.html Le fils de Brigitte Macron ne travaille pas chez Ifop. Ok pour avoir rétabli la vérité mais MAIS MAIS MAIS le fils Sébastien Auzière, fils aîné de Brigitte Macron, s’il est effectivement spécialisé dans les statistiques, il ne travaille pas du tout pour l’Ifop. Ce dernier est en fait vice-président d’une filiale du groupe Kantar depuis deux ans. Si le groupe réalise bien des études d’opinion via son institut Kantar TNS (et donc rien à voir avec l’Ifop), Sébastien Auzière, lui, ne travaille pas pour la TNS, mais pour une autre filiale du groupe, Kantar Health, qui s’occupe essentiellement d’études de marché dans le domaine de la santé. Rien à voir donc avec la politique.

            Donc mes ami/es le soupçon de collusion ne tient pas debout. VOUS AVEZ BIEN COMPRIS.
            D’ailleurs, à y regarder de plus près, le soupçon de collusion familiale ou politique ne tient pas vraiment debout. Il suffit de regarder les sondages : après un léger mieux depuis septembre, la popularité d’Emmanuel Macron repart à la baisse au mois de février pour trois instituts de sondage, dont l’Ifop. Pour l’instant seul Kantar TNS le donne stable ce mois-ci avec une côte de confiance de 44% pour le président, indicateur en baisse de 14 points depuis son élection.

    1. Dans 3 mois, il y aura Pécresse == Macron version femme, qui nous annonce déjà des meetings avec jauge et triple vaccination… C’est à dire dans la parfaite continuité de Macron, parfaitement représentative de la bourgeoisie apeurée et atlantiste citée dans l’article…

      Bref, dans 3 mois, ce ne sera pas la fin du Great Reset. Ce ne sera même pas le commencement de la fin. Mais, ça sera peut-être la fin du commencement…. Merci Wiston…

  6. Ce que vous dites pour les manifs vaut aussi pour les pétitions. Combien de pétitions ai-je signées, en pure perte…
    En fait ce gouvernement ne craint que la force. Il y a été confronté aux Antilles et il a cédé.
    Malheureusement les Français ont trop à perdre, chacun individuellement. L’amollissement résultat de cinquante années de confort ne pousse pas à risquer de tout perdre pour des idées. Cela vaut aussi sur le plan de la foi : le nombre de catholiques pratiquants ne cesse de baisser années après années parce que les gens vivent si bien leur petite vie de tous les jours qu’ils ne ressentent plus le besoin de se tourner vers la transcendance.
    Un jour ils comprendront qu’ils ont été bernés dans les grandes largeurs, et à ce moment-là le sang coulera, mais il sera très tard, sans doute trop tard.

    1. De tout temps, les résistants ont été une poignée et ils ont gagné en France, en Yougoslavie, en Albanie, en Bulgarie, etc. il y a presque 80 ans, il y a 60 ans en Algérie.
      Rien n’est perdu, on peut utiliser les mêmes techniques de guérilla. Par exemple, si il n’y a plus d’électricité, leur monde rêvé s’écroule… les Amish sont dans le vrai 🙂

      1. “De tout temps, les résistants ont été une poignée et ils ont gagné en France, ”
        avec l’aide de quelques millions de soldats soviétiques et de centaines de milliers d’anglo-américains.
        Pour nous ce sera entre les chinois et les américains, qu’il faudra se trouver une place au soleil.

        1. oui et les Russes massent de troupes a la frontiere de l’EU en ce moment meme et ce depuis pusieurs mois ….l’Ukraine est a mon avis qu’un simple prétexte car Poutine sait bien ce qui se trame sur l’échiquier du NWO + tous les tarées de leur secte ou mafia Kazharienne !!! ….encore une fois ca sera la Russie (ou le Revanche des Tsars) le gigantesque grain de sable dans leur mécanique tres bien huilée ….car les Russes savent bien qu’ils seront les prochains sur la liste a coup de missiles Nuke des bases US a portée de tir de leur territoire (cf la crise en cours avec l’OTAN dont aucun merdia ne parle) ca risque de tres vite dégénerer en 3WW car les Russes ont lancé un Ultimatum a l’OTAN ………https://lesmoutonsenrages.fr/2021/12/30/avez-vous-bien-saisi-la-situation-en-fait-la-russie-demande-la-fin-de-lordre-mondial-fonde-sur-des-regles/ ……….https://www.youtube.com/watch?v=Jd3_9ldXRxg

  7. Enfin vous commencer à parler de communisme et non plus de nazisme, ce dernier étant mort et enterré depuis fort longtemps.

    Je pense qu’il est trop tard pour agir et changer le cours de l’histoire, nous allons vers des décennies très difficiles, “Mais c’est le prix que paie l’homme pour avoir confié l’âme que Dieu lui a donnée à un dogme fait de mains d’homme” Soljenitsyne.

    Néanmoins, le point positif c’est que la vérité commence petit à petit à émerger concernant l’idéologie gauchiste (athée matérialiste). Comme maintenant un grand nombre est forcé de boire cette soupe communiste infecte, les yeux s’ouvrent lentement. Et c’est par cette vérité que nous pourrons ensuite nous organiser et lutter.

    Quand je vois des gens pointer du doigt le capitalisme (ex : doc Hold-On) je sais que nous n’avons pas encore creusé assez profond. Penser qu’ensuite il faudra remonter à la surface avant de revoir la lumière.

  8. Mais arrêtez tous de véhiculer la peur d’un Macron 2, avec vos arguments en peau de merde, et après oser répéter comme des moutons “la peur, la peur, la peur, la peur”…

    Mais elle suinte de cet article en peau de banane, la peur !
    Pourquoi, elle suinte, parce que les lecteurs et promoteurs de cette publication sont des vieux, dans leurs têtes : si jeunesse savait, si vieillesse pouvait.
    On rigole.
    Moi je ris, et je n’ai pas peur.
    Pourquoi je n’ai pas peur ?
    Parce que je me marre de la peur et des pandémies de peur, et des grand prêtres de la peur, ici ou ailleurs ! Elle m’ont toujours fait marrer, en montagne, sur la mer, dans les foules paniquées… Dans les tempêtes, je ris ! Plus la puissance des éléments se déchaine, plus je jouis, plus cela décuple ma vitalité riante, celle du bonheur, celle des forces telluriques qui remontent par nos tripes et font que nous sommes vivants, extraordinairement vivants dans ces moments intenses. Évidemment, les promoteurs de cimentières n’ont pas le même état d’esprit… Mais peu me chaut, je n’en ai aucun dans mon carnet d’adresses.

    Putain, un jour pas plus tard que cette semaine, on a ici un superbe article d’Edouard Husson sur le “N’ayez pas peur !” de Jean-Paul II.
    Et quelques jours plus tard, on a une pandémie de peur au même endroit…

    Merde, faudrait savoir dans quel camp est le Courrier des Stratèges ? Dans le camp des résignés du Vel’d’Hiv’ ou dans celui des gars couillus qui sautent des trains de la mort !

    1. Cher François !
      C’est exactement mon point de vue.
      Je me souviens avoir été au devant d’un typhon en Corée du Sud en 2004, si mes souvenirs sont bons. Vous ne pouvez pas vous imaginer la grandeur de la nature à l’approche du typhon d’autant plus lorsque vous vous mettez dans l’idée de visiter le temple bouddhiste de Haeinsa qui est l’un des principaux temples de Corée du Sud. Il est l’un des 3 temples qui fait office d’école pour ceux qui souhaitent devenir bonze. Construit en tout début du IXème siècle, le temple Haeinsa est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, notamment parce qu’il héberge le Tripitaka Koreana.
      Donc ce temple surplombe une forêt immense qui par l’effet du vent violent en approche du typhon faisait comme d’immenses vagues sur les cimes des arbres.
      De plus, nous étions les uniques touristes à avoir osé visiter ce temple à l’approche du typhon. Cette solitude au milieu de la puissance de la nature est une chose que chacun devrait pouvoir vivre une fois dans sa vie. Magique. D’autant plus que nous avions pris le dernier bus avant que toute la vallée qui mène au temple ne soit inondée. On l’avait constaté à la télé le lendemain matin.
      Sinon, la peur, nous l’avons aussi maîtrisé en traversant seuls en camping-car les 700km du désert du Baluchistan entre Zahedan en Iran et Quetta au Pakistan en 1979 et 1980 en suivant les traces laissées par d’autres véhicules jamais vues d’ailleurs le long de la frontière afghane (guerre contre les Russes).
      Donc, on en a vu d’autres et je n’ai peur ni de Macron, ni du Covid malgré mes 70 ans. Ps.: je travaille encore au milieu des malades dont quasiment pas de covid. Mais où sont-ils donc ?
      Oui, comme le dit François dans quel camp est Eric, l’énarque ? Camp de la peur ou…

      1. Pas assez de machines en France, la triche ne peut passer que par le vote par correspondance… ou l’identification, comme aux USA, des 6 à 10 “comtés” équipés là électroniquement qui peuvent faire basculer le vote : Lyon, Marseille, Paris, Bordeaux, Lille, Nantes… Et là, tricher honteusement comme en 2017 d’ailleurs…

        Ne vous étonnez pas de découvrir que les deux fédérations les pus tricheuses du PS sous le Tonton Macoute récipiendaire de la Francisque étaient Marseille (Deferre) et Lille (Mauroy). La tradition s’est transmise aux générations suivantes.

  9. Que micron soit viré, c’est fort probable, bien que je n’ai hélas aucun don de divination pour en être sûr. Mais si c’est pour être remplacé par un autre Young Global Laquais de K. Schwab, (ex. Piqueresse) ça ne va pas vraiment améliorer notre situation.

  10. En parlant de dictature avec m’a mère qui l’a vécu tout comme mon père.
    Elle a maintenant 85 ans .
    Je lui ai posé une question hier.
    Si à l’époque de Franco en Espagne s’ils avaient l’accès libre aux bars , restaurants et cinémas.
    Et elle m’a répondu que oui l’accès était libre.
    Donc si je comprends bien en France on nous demande un pass sanitaire pour accéder à tous ces lieux et à l’époque d’une dictature non.
    Chercher l’erreur.
    Bonne année à tous.

  11. Je pense que beaucoup de gens seraient prêts à se mobiliser si on leur proposait des moyens concrets (et crédibles) de le faire. On sait que les manifs bisounours et les pétitions font rigoler la caste. Pour mobiliser une “armée”, il faut avoir un général ou un état major crédible qui montre la voie. Le shaming est un bonne initiative mais c’est inaudible du grand public. Si les “leaders” du mouvement anticaste se regroupaient pour parler et agir de façon cohérente, alors la “base” pourrait suivre et fournir d’importants moyens (dons d’argent, assistance, participation à des événements etc…). Déjà s’il existait un vrai mouvement national antipass auquel pourraient adhérer nominativement les millions de personnes qui rejettent cette politique on commencerait à y voir plus clair. Alors, les Verhaegue, Di Vizio, Perronne, Fouché et consorts, vous qui nous donnez de l’espoir depuis des mois, regroupez vous et édifiée cette grande plate-forme qui permettrait aux parias du mouvement antipass de sortir de l’ombre et de devenir une force nationale grandissante !

    1. Bonjour Thierry. Je vous présente mes meilleurs voeux à vous et à l’aimable communauté du Courrier des Stratèges et vous informe de ce que, courant janvier, il vous sera donné entière satisfaction.

  12. L’activisme fonctionne très bien, mais il ne faut pas perdre de vue que ces groupuscules sont les instruments du pouvoir, la véritable opposition est condamnée á un rôle d’enregistrement des données, son influence est au mieux marginale.
    Il y a les imposteurs tel Dostoïevski, il y a les témoins de l’histoire comme Soljenitsyne, á l’instar de ce dernier il nous faut collecter les données et les rassembler, l’histoire s’écoule tel un fleuve qui ne remonte jamais vers l’amont.
    Le progressisme que je dénonce depuis des années trouve effectivement sa source dans le communisme, j’ai pour habitude de le définir comme le mariage de la carpe marxiste léniniste et du lapin de la finance, une idéologie totalitaire (elles le sont toujours…) couplée á une puissance financière, qui accouche d’une puissance sans égal dans l’histoire de l’humanité.
    Le chaos qui s’en vient va laisser beaucoup de monde sur la touche, mais la bonne nouvelle c’est que la vie trouve toujours son chemin, les faibles, les lâches, crèveront le cul en l’air et la bouche ouverte, éreintés de sucer les bites et de se faire enfiler par ceux-là même qui les détruisent et qu’ils s’acharnent à soutenir.
    Il y a un film que je regarde régulièrement : “Gladiator”, une époque pendant laquelle les hommes savaient pourquoi ils vivaient, l’avenir du monde se situe là, il nous faut tourner le dos á 150 années de républicanisme, cette merde sans âme ni saveur, cette antithèse de la vie.
    Presque paradoxalement, ce sont les progressistes eux-mêmes qui creusent leur propre perte et vont générer un monde dans lequel l’animalité sera de nouveau la norme.
    Dans l’attente, comme au plus fort du régime communiste, il nous est permis de prier dieu á la condition que lui seul nous entende.
    Vivez égoïstement, ne pensez qu’à vous, il faut assurer une continuité, ce ne sera pas nous, ni même nos enfants, ce qui vient va s’installer durablement, il est illusoire de croire au groupe, c’est la somme des dhimmis qui succèdera au totalitarisme progressiste, laissons leur notre témoignage.

  13. Certes, les manifs amusent la caste mais elles permettent au peuple d’échanger, de partager des idées communes ou pas,… et rien que cela, c’est important pour le moral…
    Par ailleurs, votre idée d’union des leaders est excellente, seul Florian Philippot appelle à l’union sacrée, probablement en effet, notre seul salut…

  14. Exellent article.
    Attention cependant à la photo de Jean-François Revel. La personne qui l’accompagne est Matthieu Ricard (qui est moine bouddhiste tibétain). Il est le demi-frère du haut fonctionnaire Nicolas Revel dont il est question dans l’article (fils de Jean-François Revel et de Claude Sarraute). Il ne faut donc pas les confondre.

  15. En résumé, on est coincé par des enjeux qui dépasse le cadre national et qui se jaugent sous l’angle géopolitique. L’empire américain est comprimé par la concurrence chinoise et la réorganisation géopolitique entre chinois, russes et autres sur le continent eurasiatique. De plus, on change de civilisation avec le passage du pic pétrolier. Il y a une dédollarisation du monde et une guerre des monnaies qui a commencé. Je crois que le but des américains (big finance, big tech, big pharma, CIA, …) est de verrouiller le plus possible la partie dans une technocratie totalitaire. Le Great Reset en est l’indice premier. Si on regarde au niveau européen, c’est acté. Ça craint pour les démocraties libérales et l’Europe de l’Ouest en particulier.
    Les élus sont coincés ; ils n’ont pas le choix et doivent obéir. Dans cette partie, c’est la société civile qui joue le match contre une élite sans scrupule.

  16. Revel était un néolibéral fasciste et néocon furieusement sioniste ; son autre fils était bouddhiste tibétain (théocratie et féodalité) et mondialiste ; il avait la haine du peuple chevillée ; quant à sa femme elle jouait à la gauche caviar fofolle au Monde ; tout ceci était parfaitement prévisible. Son ami (voir son livre sur le Voleur dans la maison vide) était Rohmer icone culturelle branchée dont le frère PC est une pédophile pratiquant et philosophe. Les néolibéraux voulaient suite aux trilatéralistes Crozier et Huntington mettre le peuple au pas, c’est fait. Il n’avait pas grand-chose à faire (cf. mes livres sur Céline ou Guy Debord).
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2021/12/31/article-de-lannee-lonu-vient-dinstaller-une-statue-geante-a-new-york-qui-ressemble-a-la-bete-decrite-dans-le-livre-de-lapocalypse-le-satanisme-apocalyptique-comme-religion-of/

  17. M. VERHAEGHE,
    D’accord avec le constat, en désaccord avec “la solution”… Je pense en effet que le combat doit être par la non violence! La “non consommation” des produits du système. Il est plus efficace de couper les “entrées d’argent” chez ces psychopathes milliardaires, créons nos propres réseaux “de survie”!
    Voir Louis FOUCHE.

  18. Meilleurs Voeux à vous Eric et à toute l’équipe! Vous faites un boulot incroyable, vous êtes la voix de la Résistance alors que les élites que nous croyons honnêtes nous ont abandonnées! Moi qui suis de gauche je n’arrive pas à digérer la trahison de tous ceux en qui j’avais un peu confiance… Olivier Berruyer et les Crises, Régis de Castelnau, Jacques Sapir, pour ne pas parler des politiques, Mélenchon, Roussel… et d’autres militants qui furent mes amis, Danielle Bleitrach et son important blog Histoire et Société, Michel Collon et Investigaction… Toutes ces personnes ont trahi, je pense en raison du pognon immense que Schwab déverse sur eux pour acheter le silence par la corruption. C’est bien plus malin que quand les nazis liquidèrent l’intelligentsia allemande en 1933-35. Il leur a fallu ouvrir des camps et tuer. Aujourd’hui il suffit d’acheter, de placer des agents payés à tous les échelons d’organisations et de groupes d’opposition (on a vu comment avec les Gilets Jaunes le nom impressionnant de flicaille à l’oeuvre dès qu’un mouvement populaire se constitue, et pas que des flics français, des agents australiens, des agents allemands…). Oui, le régime ne tombera pas grace aux manifs, toutes les révolutions et prise de pouvoir furent sanglantes et organisés. Même de Gaulle est revenue au pouvoir le 13 mai 1958 par le jeu de groupes organisés dans l’armée et la police, alors même qu’il était populaire. Effectivement, ils n’ont pas besoin de notre amour, ils s’en foutent des élections, qui seront celle de Zine Abidine Ben Ali de 1987 à 2021. Il est temps pour les Français de grandir. La France a vécu des instabilités et horreurs de 1938 à 1958. 20 ans de guerres, d’instabilité, d’assassinats, d’une guerre civile réelle… Ce sont les Résistants et Français Libre qui nous ont offert de beau pays de paix de 1958 jusqu’en 2005 approximativement. Ils sont morts, et nous devons très vite apprendre à lutter. Oui il faudra récupérer notre liberté les armes à la mains pour restaurer l’égalité républicaine. Il faut s’organiser en fonction.

    1. “Il est temps aux français de grandir”. N’est ce pas vous qui avez été de gauche ? Si ça peut vous rassurer j’ai le même avis sur ceux de droite, vous êtes des idiots qui en plus devenez moralistes.
      Moi je n’ai jamais été de gauche, ni de droite, en revanche j’ai été emmerdé toute ma vie par des gens tels que vous.
      Excusez vous à la limite, pour toutes ces années de dérives mentale, mais évitez nous votre repentir en peau de zob.

  19. Bonjour à vous,

    Voilà un bon moment déjà que je vous suis, non abonné, pauvre comme rhésus, entré en rébellion, haut comme trois pommes (né en 58), d’abord pour survivre. Sans jamais dévier de cette ligne jusqu’ici. Cela a un prix.

    Ce que vous écrivez dans votre article, il y a des lustres déjà que je le clamais comme par exemple ici : http://www.bernardalex.com/2017/12/et-la-sagesse-bordel.html à chaque vœux : http://www.bernardalex.com/search/V%C5%93ux/

    Le tout accompagné d’actions, engagé dans de nombreux combats de mano à mano face aux technocrates et la crasse politique au pouvoir, (de la mairie à la Présidence de la République) allant jusqu’à poser ma vie sur la table à quatre reprises (grèves de la faim et de la soif menées jusqu’à la limite), à ce stade ça ne rigole pas. C’est la mort en très peu de temps. Toute chose qui nécessite de monter ce genre d’opération au millimètre près. Fou mais pas taré, l’essentiel c’est de durer. Telle est ma devise.

    Aujourd’hui compte tenu des fadas sanguinaires auxquels nous avons affaire, ce ne sont pas des « manifêtes rituelles » qui viendront à bout de la logique actuelle, bien qu’elles aient leur place dans l’arsenal (bien qu’elles offrent une bonne occasion de ficher tout ce beau monde pour les rafles à venir). Des actions asymétriques surprenantes, créatives, rapides, venant de tous côtés… et ainsi de suite, qui ne laisse plus respirer l’adversaire doivent se dévelloper. Je n’irais pas plus avant ici pour des raisons évidentes…

    Sur ce je vous souhaite à vous et vos lecteurs une bonne année combattante pleine de victoires.

    Cordialement vôtre
    Bernard-Alex
    Artiste plasti’cœur
    http://www.bernardalex.com/album-2207376.html

    http://www.bernardalex.com/album-2207376.html

  20. Que faire??Adhérer à “rester libre”…
    C’est sûrement un premier pas ,mais vers quoi?
    Qui peut croire un instant que la honte est un moteur?
    Ils s’en foutent ,ils sont adoubés par leurs pairs!Ils n’ont honte de rien..
    Les activistes (extinction rebellion ,greenpeace..)chapeau!Voilà des courageux.
    ça leur coûte très cher en procès,condamnations,coups de matraque..
    Cher Eric,à quand un décrochage de portrait de notre président??
    Et quelques jours de prison pour récompense???
    On a beau retouner le problème dans tous les sens,on revient au point de départ,combien d’entre nous sont prêts à risquer leur vie ?
    Qui est prêt à finir sa vie en QHS?
    Aujourd’hui on en est là.
    Les moyens de surveillance ,de coercition ,d’asservissement sont énormes .
    On n’est plus chez Orwell,ni même devant la Stasi…

    1. La première des choses est l’égoïsme qui est une valeur. Le monde croule sur l’irresponsabilité qui est consécutive du collectivisme, pas l’inverse.
      Être libre, refuser tous les compromis, être clivant car c’est de la confrontation que le monde s’améliore, boycotter tout ce qui ne contraire á votre intérêt.
      Surtout ! Se défaire des carcans sociétaux, qui cloisonnent la société, arrêter d’être poli, d’être gentil, d’être lisse, fermer le poste TV, ne plus lire la presse, accepter d’être différent, tant que vous avez le réflexe de vous conformer, vous êtes un esclave.
      Sur ces bases, tout coule de source, vous fermez des portes, mais celles qui s’ouvrent sont des horizons d’épanouissement.
      Savoir repérer les imposteurs, vous avez par exemple une pétition contre le pass vaccinal qui est initiée par un guignol qui n’a pour seul but que vous fourguer ses produits 1 million de signatures pour rien…

  21. 2021, l’année où les démocraties se sont finies
    Deux photos un de Davos et un avec maitre Ricard. Aucune titre, aucune explication. C’est que des illustrations? Si non mettez un légende claire svp. J’aimerai bien savoir pourquoi maitre Ricard est apparu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer