Allemagne: 60% des cas Omicron sont double- ou triple-vaccinés !

Le vaccin ne protège pas de l'infection par Omicron: c'est ce que montrent très clairement les chiffres hebdomadaires publiés par le Robert Koch Institut (RKI), qui met à jour les chiffres de l'épidémie depuis le printemps 2020. Toute l'argumentation des gouvernements européens selon laquelle il faudrait se vacciner, se faire injecter des rappels, vacciner les enfants pour faire face à Omicron est donc fallacieuse.

On ne saurait être plus clair que le rapport hebdomadaire du Robert Koch Institut en date du 30 décembre 2021 dans sa présentation des données concernant le variant Omicron (C’est nous qui soulignons):

 

Des informations complémentaires sont parfois connues pour les cas omicron présents dans le système de déclaration. Pour
6 788 cas, des informations sur les symptômes ont été transmises, la plupart des personnes concernées ne présentant aucun symptôme ou uniquement des symptômes
symptômes légers. Le plus souvent, les patient(e)s ont signalé des symptômes tels que
le rhume (54 %), la toux (57 %) et les maux de gorge (39 %). 124 patient(e)s ont été hospitalisé(e)s,, quatre personnes sont décédées. Pour 543 (5 %) des cas, une exposition à l’étranger a été mentionnée. 186 patient(e)s n’étaient pas vaccinés, 4 020 étaient complètement vaccinés,
parmi ceux-ci, une vaccination de rappel a été indiquée pour 1 137 d’entre eux. Sur la base des données transmises
148 réinfections ont été identifiées parmi toutes les infections à Omikron transmises.
Aucune des personne touchée par une réinfection n’avait d’antécédents médicaux. (…) On trouve des cas Omicron dans tous les Länder“. 

Il est d’autant plus intéressant de lire ces lignes que le rapport que nous citons explique, en introduction, que les non-vaccinés ont beaucoup à craindre d’Omicron et qu’on est d’autant mieux protégé contre le variant que l’on est plus vacciné. 

De fait, les gouvernants et les autorités sanitaires vont se trouver de plus en plus dans la situation d’un discours à l’opposé de la réalité. En tout cas, toute l’argumentation d’Emmanuel Macron, Jean Castex et Olivier Véran pour justifier les rappels, pousser à la vaccination des enfants et instaurer le pass vaccinal est en train de s’effondrer. 

358 Shares:
7 commentaires
  1. Ça n’est pas la première fois que l’excellent institut Robert Koch joue les empêcheurs de tourner en rond, on se rappellera qu’il a émis une vraie étude sur 4,000 enfants qui prouve que les enfants vaccinés (avec les vaccins “normaux”) ont plus de problèmes de santé que les autres.
    Cette nouvelle pierre dans la mare des tyrans sera le clou dans leur chaussure 🙂

  2. le site ” covid des faits et chiffres” informe que plusieurs organismes de santé nationaux arrivent à ce résultat. Il semblerait meme d’apres cet article qu’omicron est une predilection pour les vaccinés

  3. US UK DE IL sont les 4 pays leaders de la politique vaccinale et de la dictature politique sous couvert de menace sanitaire. Ces politiques fous, suivis par tout l’occident, se justifient par opposition aux savants fous comme Cassandre et sont renforcés par les savants serviles. Impossible donc d’être un savant éclairé et éclairant sans double langage : des résumés scientifiques serviles qui sont lus par les politiques fous, et des développements scientifiques sérieux dénonçant le Trojan Vaxx qui sont lus par le peuple libre. Tous potentiellement contagieux pour un virus apaisé (léthalité de 6 pour 10000), la guerre de Troie n’aura pas lieu.

  4. Dans ma famille, les doubles ou triples “vaccinés” ont attrapé Omicron… et l’ont refilé aux “non vaccinés” !
    Les symptômes sont faibles comme l’indique le rapport cité dans l’article :
    Cela débute par une fatigue générale, avec la tête congestionnée, pendant 36 à 48h, sans fièvre, avec un rhume plus ou moins fort, puis une toux faible arrive.
    Globalement cela dure une petite semaine.
    Évidemment cela dépend probablement de l’état de santé initial.
    On va me dire que je suis complotiste, mais j’ai eu l’impression que les “vaccinés” ont eu plus de symptômes que les “non vaccinés” !
    Cela donne un bon créneau pour expliquer aux “vaccinés” qu’ils se sont fait avoir… puisque le “vaccin” ne protège de rien du tout.
    Certains ont du mal et préfèrent rester dans le schéma officiel “grâce au vaccin, on a évité une forme grave”.
    Mais d’autres l’admettent après réflexion, surtout avec les annonces de Véreux réduisant la durée de validité des “boosters” à 4 mois… alors qu’ils n’ont servi à rien pour les membres de la famille ayant eu leur “booster” 15 jours avant d’attraper Omicron !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer