[PAYANT] 5 astuces pour sauver son épargne en 2022, face aux risques imminents

2022 devrait être une année difficile pour les épargnants. Et les années qui suivront ne seront pas meilleures. Si vous n'avez pris aucune disposition pour faire face aux mauvais jours qui arrivent, nous vous donnons ici cinq astuces "d'urgence" pour éviter un désastre absolu.

Vous vous souvenez peut-être de ce chanteur, Enrico Macias, qui avait perdu 20 millions € dans la faillite de la filiale luxembourgeoise d’une banque islandaise, à l’occasion de la crise financière de 2008. Le chanteur à succès avait confié son argent à des banquiers qui lui promettait de gagner beaucoup grâce à des montages où il devait tout de même hypothéquer sa villa. 

Cette affaire est emblématique de ce qui peut vous arriver. D’abord, vous n’êtes pas à l’abri d’une faillite bancaire qui vous mettrait en difficulté, surtout si vous avez plus de 100.000€ de patrimoine financier. Ensuite, lorsque la crise financière vient, tout peut être balayé sans possibilité de retour. 

2022, une année de tous les dangers

Avec malice, je voudrais rappeler ici cet article de la presse helvétique de 2007 qui en dit long sur les risques des “années record” : 

Regardez la date : cet article annonçait, début 2007, des “dividendes record”. L’année suivante, les bourses mondiales s’effondraient. 

Comparez maintenant avec ce titre du Figaro :

Cet article a été publié hier. Il vous rappelle forcément quelque chose.

La différence majeure entre 2008 et 2022, c’est que les fondamentaux économiques sont relativement différents, et même assez opposés. 

Avant 2008, l’économie mondiale avait connu une phase de croissance qui s’était traduite, en France, par un fort recul du chômage. La crise est essentiellement venue des désordres du “shadow banking” et de ses montages très dangereux, comme la titrisation des dettes des particuliers, qui a donné lieu à des années de profit fou, construits sur du sable. 

En 2022, nous sommes encore dans le marasme du COVID. On ne dira jamais assez que, lorsque l’épidémie a éclaté en 2020, l’économie mondiale était déjà en pleine urgence. Fin 2019, l’économie allemande était pratiquement entrée en récession. 

L’épidémie n’a fait qu’en rajouter, et vous connaissez tous la profondeur de la chute qui a affecté les PIB mondiaux en 2020, sans véritable reprise en 2021. 

Entretemps, les dettes publiques ont explosé, et les dettes privées n’ont pas fait mieux

Le séisme qui se prépare pourrait donc être (beaucoup) plus brutal que celui déjà très violent de 2008…

Les trois plaies qui vous attendent en 2022

Effondrement boursier ou pas, vous pouvez déjà être sûr de devoir vous protéger contre trois inévitables plaies qui rôdent dans l’espace économique. 

  1. l’inflation devrait repartir à la hausse dans des proportions encore inconnues. Je sais que beaucoup d’analystes annoncent le pire sur ce sujet. Ma conviction est que la réalité est encore très incertaine. Certes, l’inflation américaine a atteint des sommets en 2021. Mais il est vrai que le phénomène est en partie dû à la spéculation sur les matières premières, dont les déterminants politiques sont difficiles à anticiper. Si la Russie et l’Ukraine entamaient un conflit ouvert, les prix grimperaient rapidement. Mais rien n’exclut que les prix se détendent et que l’inflation soit moins élevée que prévu. Elle devrait toutefois s’approcher des 4% au minimum en Europe l’an prochain. 
  2. les hausses d’impôt arrivent. Selon la théorie monétaire moderne, lorsque l’inflation s’envole, il faut augmenter les impôts. Alors que les Etats (surtout la France) accumulent des dettes et des déficits colossaux, les gouvernements ne manquent déjà pas de bonnes raisons d’augmenter la pression fiscale. Mais si, en plus, la théorie monétaire les y pousse… Inutile de vous demander qui sera plumé en priorité : les épargnants !
  3. la remontée des taux va secouer les marchés. En effet, la Réserve Fédérale américaine devrait, compte tenu de la surchauffe de l’économie américaine due à l’helicopter money (encore une idée propagée par le Great Reset de Davos), resserrer sa politique monétaire. Concrètement, elle va dissuader les banques d’accorder trop de crédits aux consommateurs. Cette stratégie risque d’attirer brutalement les capitaux mondiaux vers les Etats-Unis, où la rémunération de l’argent sera plus favorable que dans le reste du monde, où les taux sont bas. Chacun mesure de tout de suite les risques de désordre financier qui poitent le bout de leur nez. 

Les astuces à suivre pour limiter la catastrophe

Soyons clairs : la période qui vient sera difficile pour les épargnants, et très peu nombreux seront ceux qui en sortiront totalement indemnes. Mais il est possible d’actionner dans les six mois qui viennent quelques manoeuvres d’urgence pour limiter les dégâts. 

Il nous semble que votre intérêt est de commencer l’année avec ces quelques bonnes résolutions. 

Astuce n°1 : profitez des fêtes pour comprendre votre mix patrimonial

Si vous ne savez pas encore ce qu’est le mix patrimonial, vous pouvez vous référer à nos nombreux articles sur le sujet. Dans la pratique, chacun fait des choix d’allocation pour son épargne, quelle que soit son importance. 

Les connaissez-vous ? Avez-vous bien valorisé votre patrimoine ? Savez-vous comment vous l’utilisez ou comment vous le faites fructifier ? 

C’est le moment de se plonger dans ces considérations un peu fastidieuses. 

Astuce n°2 : vérifiez les conditions de sortie de votre contrat d’assurance-vie

Il est très probable que les contrats d’assurance-vie fassent l’objet d’une mesure d’alignement fiscal après les élections présidentielles qui les privera de leurs derniers attraits. Ils sont soumis, vous le savez, à des règles un peu compliquées, surtout en cas de sortie anticipée. Profitez des vacances pour faire le point sur vos contrats et pour ne pas être piégés par une improvisation malheureuse. 

Préparez votre stratégie de sortie dès maintenant. 

Astuce n°3 : commencez à regarder le marché de l’immobilier

Selon toute vraisemblance, il va falloir que vous commenciez à regarder l’investissement immobilier de près. 2022 peut être une année intéressante pour investir, soit à titre de placement, soit directement pour vous ménager un point de chute à la campagne. 

Mon conseil est de repérer les lieux situés à moins de deux heures de votre lieu de vie actuel pour disposer d’un jardin, plus ou moins petit, et d’un espace vital suffisant en cas de problème. 

Astuce n°4 : soyez prêt à placer des liquidités rapidement

Dans tous les cas, il faut se préparer à un semestre crucial. Dégagez toutes les liquidités que vous pouvez durant cette période, et soyez aux aguets pour investir rapidement. N’hésitez pas à vous renseigner dès maintenant sur le fonctionnement des valeurs refuges, comme l’or, ou comme les crypto-monnaies. 

Cela peut vous faire gagner du temps par la suite. 

Astuce n°5 : restez abonnés au Courrier des Stratèges

Dès le mois de janvier, le Courrier des Stratèges étoffera ses conseils en patrimoine pour vous accompagner dans une actualité de plus en plus difficile. Reportez-vous régulièrement à nos conseils, ils peuvent être utiles…

En particulier, nous vous proposerons des offres destinées à vous faire gagner du temps… ou de l’argent !

En attendant, nous vous présentons tous nos voeux de bonheur pour 2022 !

Shamez avec nous pour les faire reculer !

Le shaming consiste à faire honte publiquement à quelqu'un pour son comportement. C'est l'une des techniques que Rester libre ! utilise pour dissuader les vaccinés d'abuser de leur pouvoir sur les non-vaccinés. Vous aussi, donnez cinq minutes de votre temps chaque semaine pour participer aux campagnes de shaming.
18 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer