Cherchez l’erreur: Israël est en train de renoncer à la quatrième dose au moment où Jean Castex commence à en parler

L’Etat israélien a prévu d’administrer une 4e dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 aux personnels soignants et aux personnes âgées de plus de 60 ans. Mais les chercheurs ont annoncé que cette nouvelle injection n’apporte pas la protection souhaitée. La généralisation de cette nouvelle dose de rappel à toute la population est de plus en plus compromise.

Une dose de rappel moins efficace

Le 8 décembre 2021, le PDG de Pfizer, Albert Bourla, déclarait qu’une quatrième dose du vaccin contre le coronavirus pourrait être nécessaire pour faire face au variant Omicron.

Un groupe d’experts du ministère de la Santé a proposé fin décembre qu’Israël soit le premier pays à proposer une quatrième dose de vaccin, nommée deuxième rappel, aux populations vulnérables. En effet, le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a annoncé que les individus âgés de plus de 60 ans, les personnes immunodéprimées et le personnel médical pourront recevoir un nouveau rappel du vaccin contre le Covid-19.

Les chercheurs ont décidé d’évaluer l’efficacité de ce rappel vaccinal. Les premières données d’une étude menée à l’hôpital Sheba de Tel-Aviv ont révélé que la « quatrième dose » ne procure pas le niveau de protection recherché. Autrement dit, elle est moins performante que prévu.

Vers une modification des recommandations pour les jeunes

Face à son efficacité moindre le gouvernement israélien pourrait renoncer de la proposer aux plus jeunes. Notons que la décision d’administrer un second rappel du vaccin contre le Covid-19 est officiellement liée à la hausse des cas d’infection due au variant Omicron.

En effet, depuis son apparition fin novembre, ce virus s’est rapidement propagé dans le pays. En seulement 24 heures, l’Etat hébreu a enregistré plus de 6.500 nouveaux cas de contamination. Toutefois, le bilan du ministère de la Santé a révélé que le nombre de patients atteints de formes graves de la maladie reste faible.   

Notons que 63% de la population israélienne ont reçu les deux premières doses du vaccin. Près de 45% ont reçu une troisième injection de rappel.

Comme nous l’avons évoqué dans nos colonnes, Israël représente un véritable laboratoire de la vaccination et les autorités ont de plus en plus de mal à y dissimuler l’échec de cette dernière .

Il a fallu jouer avec les chiffres pour faire accepter une  3e dose vaccinale alors qu’Israël connaissait une nouvelle flambée de cas, A noter que de plus en plus d’Israéliens dénoncent les politiques sanitaires actuelles du pays.

Bloquez vous aussi le passe vaccinal

Rester libre ! vous fournit un kit de shaming pour dissuader votre député de voter le passe vaccinal. Prenez 5 minutes de votre temps pour participer à la campagne.
285 Shares:
6 commentaires
  1. Ce sera la guerre ou la dictature. Peut-être les deux en même temps…
    Les vaccinés sont 3 fois plus nombreux que les non-vaccinés mais ils sont aussi au minimum 3 fois moins courageux.
    Pour rappel, Omicron est un rhume… Mettre un masque seul dans sa voiture pour ne pas chopper un rhume… Comment dire ?
    Les vaccinés courageux ne feront pas la 3e dose. Ceux qui cèdent encore au chantage ne feront pas la 4e.
    Castex et Véran, les 10 médecins et les 10 journalistes corrompus et les députés traitres qui viennent de voter le pass vaccinal, bref les 300 personnes qui permettent et propagent la haine et la peur depuis 2 ans auprès de 67 millions de français auront pour armée un troupeau mou de lâches, zombifiés et ayant perdu toute immunité naturelle… Et pour chefs un adolescent violé et son violeur transgenre ?
    Les 1 an / 1 an et demi qui viennent seront difficiles, violents sans doute mais Aurore Berger a raison de ne pas aimer la photo d’elle tondue à la libération : c’est ce qui arrivera aux plus chanceux.
    On ne peut pas impunément traiter les non-vaccinés comme des chiens, les vaccinés comme des cobayes gratuits et abimer le corps et l’âme de nos enfants…

  2. Ces injections ne dont pas moins efficaces que “prévu” mais moins efficaces qu’annoncé… par les labos.
    De fait, elles n’ont pas été conçues pour être efficaces contre un virus. Leur efficacité est ailleurs.
    Mais les populations dont peu familières avec les concepts de guerre hybride et autres faux drapeaux.

  3. “Une efficacité vaccinale de -100% signifie que les vaccins ont totalement détruit votre réponse immunitaire au Covid-19. Vous êtes sans défense contre lui par rapport à une personne non vaccinée (c’est-à-dire une personne qui a encore une réponse du système immunitaire).
    Les vaccinés seront condamnés à être indéfiniment réinfectés comme le leader travailliste triplement vacciné Sir Keir Starmer.”
    “Les données officielles du gouvernement britannique suggèrent que les personnes entièrement vaccinées développeront le syndrome d’immunodéficience acquise d’ici la fin février 2022”.
    https://dailyexpose.uk/2022/01/09/uk-gov-data-suggests-fully-vaccinated-developing-ade/

    Le clou du spectacle : France : +28 % d’impact causal du vaccin sur le nombre total de décès par million : https://vector-news.github.io/editorials/CausalAnalysisReport_html.html

    Et pour les personnes atteintes d’effets secondaires, voici la base de données des plus de 1000 études sur la dangerosité des vaccins ARNm : https://www.saveusnow.org.uk/covid-vaccine-scientific-proof-lethal/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer