Pendant que le gouvernement annule à nouveau le visa de Djokovic, une mère de famille australienne se voit contingenter les achats pour nourrir sa famille

Nous avions annoncé que le Ministre de l'Immigration australien annulerait à nouveau arbitrairement le visa de Novak Djokovic. Il est probable que le gouvernement australien gagnera ce bras de fer. Et s'enfoncera un peu plus dans le collectivisme. Au moment où l'on apprenait le nouvel acte de tyrannie sanitaire de Canberra, une mère de famille déposait un message sur les réseaux sociaux pour raconter sa détresse devant des étalages mal ou pas approvisionnés qui l'empêchent de de nourrir sa famille correctement.

Comme nous vous l’avions annoncé, le Ministre de l’Intérieur, loin de respecter les Principes du Droit et la décision d’un tribunal. Il a considéré – dans une construction juridique digne d’un pays fasciste, que le Ministre pouvait intuitu personae, en son nom propre, annuler à nouvau le visa. Nous vous l’avions annoncé comme un rebondissement probable. 

Le joueur et le gouvernement australien en sont donc à deux manches partout ! Tout va dépendre du jugement rendu par la Cour Fédérale australienne dimanche. En attendant, il n’est pas impossible, que le joueur soit à nouveau placé samedi dans un hôtel de quarantaine. Et la direction du tournoi a prévu de le faire jouer lundi s’il gagne en justice dimanche. Autant dire que l’esprit de liberté de Djokovic en a fait une cible pour tous les médiocres et les esprits bornés. Certains joueurs ne brillent pas par leur ouverture d’esprit. Ainsi Andy Murray déclare-t-il avec suffisance qu’il ne va pas accabler quelqu’un qui est à terre. Et l’ancien champion allemand Boris Becker explique à l’actuel numéro un mondial avec le raisonnement qui permet toutes les tyrannies: “tout serait tellement plus simple si tu te faisais vacciner”. 

Pendant ce temps, une mère de famille australienne ne peut pas acheter assez de charculterie pour nourrir ses enfants

Ce 13 janvier, une mère de famille australienne écrivait ceci en interpelant sur twiter Dominic Perrottet, le Premier ministre de l’Etat de News South Wales où elle vit: 

“J‘ai pleuré dans un magasin Coles hier lorsque quelqu’un du personnel m’a demandé de remettre des saucisses en rayon du fait du rationnement. je lui ai expliqué que nous avions sept enfants et lui ai proposé de lui montré ma carte Medicare et des photos de Noël. 

Comment fait-on pour nourrir sept enfants quand le gouvernement les a laissés tomber.

Juste pour clarifier, je ne suis pas en train d’organiser un marché noir de saucisses ici.

Les seuls paquets restants étaient des saucisses gourmet coûteuses avec 5 dans un paquet, je voulais 3 paquets pour que les enfants puissent en avoir 2 chacun.
L’employée de Coles ne faisait que son travail, c’est un échec du gouvernement et c’est elle qui en fait les frais.

Mais elle a ajouté que la limite était “par personne” et que la prochaine fois, il fallait amener des enfants pour qu’ils effectuent leurs propres transactions.
Juste pour clarifier :
– Famille recomposée
– Nous vivons à la campagne = moins d’options
– Je ne suis pas retourné au magasin parce que j’étais contrarié et embarrassé.
– Mon père a pris de la viande de boucherie et l’a déposée, mes enfants ne sont pas affamés, je suis juste en colère contre l’échec du gouvernement dans cette situation prévisible.

On s’attendrait à voir cette curieuse combinaison – le gouvernement se concentre sur un cas individuel à traiter et il laisse par ailleurs l’économie péricliter – à l’autre bout du Pacifique, en Corée du Nord. Mais en fait l’histoire du XXè siècle nous enseigne comment les fascismes et les communismes ont détruit l’économie et fait basculer dans le totalitarisme. La politique du “zéro-Covid”, avec ses confinements inividuels drastiques,  a complètement désorganiser l’approvisionnement des magasins. 

Le contraste entre l’affaire Djokovic et la détresse de cette mère de famille est flagrant. 

81 Shares:
10 commentaires
  1. En France, certains fantasment sur cette époque bénie des années 1940-1950. où il fallait un ausweis pour se procurer des produits alimentaires. Ca permettait de tenir la population en esclavage.

    Ceux qui veulent tenir en laisse comme ce batard de Grimaldi la population en l’affamant feraient bien de se rappeler qu’un ventre affamé n’a pas d’oreilles.

    1. Ceux qui veulent tenir en laisse comme ce batard de Grimaldi la population en l’affamant feraient bien de se rappeler qu’un ventre affamé n’a pas d’oreilles.

      Certes, mais les affameurs vont répondront qu’ils ont des balles pour tout le monde.

    2. Novak Đoković, le pestiféré non vacciné en 2020 a fait don d’un million d’euros a un hôpital de Bergame en Italie, au plus fort de la pandémie, sans oublié le don d’un million d’euros pour les joueurs de tennis juniors en Australie, sans oublier les 50 000€ lors des incendies en dans ce pays et après cela certains se permettent de cracher leurs haine sans la moindre honte. A oui j’ouliais, selon nos medias mainstream, Novak Đoković est un gars antipathique, arrogant etc, en gros c’est une raclure à lire certains.

      1. Surtout Djokovic s’oppose au projet Rio Tinto d’une mine de lithium. Les Australiens sont de gros actionnaires de Rio Tinto.
        Au moins Djokovic est cohérent avec lui même quoiqu’il en coûte, il a redonné une fierté aux Serbes déclarés peu fréquentables par les US et pour celà, je lui tire mon chapeau

  2. Nourrir ses enfants à la charcuterie, de super-marché qui plus est, voilà bien une hérésie qu’il nous faut dépasser. C’est à prendre conscience de toutes nos déviances, que nous mène la crise éprouvante que nous traversons. Je compatis toutefois à l’ignorance, sans doute involontaire, de cette mère qui se retrouve prise d’angoisse, et puis je ne connais rien à la situation de cette personne.

    1. Ça, c’est facile à dire, mais moins facile à faire, d’abord parce que les normes, notamment franco-françaises, ont fait volontairement crever les charcutiers artisanaux à petit feu depuis des lustres (ou ont joué les repoussoirs en ôtant l’envie à d’autres de s’engager dans ce dur métier), ensuite, parce que la vraie charcuterie a un prix sensiblement plus élevé que la merde aux arômes artificiels de viande des supermarchés, et tout le monde n’a pas les moyens de se l’offrir… Et dites-vous bien également que nous-avons de la chance en france d’avoir encore un artisanat dans cette branche, parce que dans beaucoup de pays, ça n’est pas ou plus le cas.

  3. Une démocratie a pour seule issue, le totalitarisme. Par essence, un système qui régit une société d’individus, est un totalitarisme.
    Arendt avait théorisé le lien entre le nazisme et le communisme, le fascisme et le socialisme sont des déclinaisons séniles des précités.
    Je l’annone sans relâche, il faut se souvenir du doc relayé par Novethic : https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/infographie-interdiction-d-acheter-une-voiture-neuve-ou-de-prendre-un-long-courrier-couvre-feu-thermique-quotas-sur-les-produits-importes-les-mesures-chocs-pour-rester-sous-1-5-c-146877.html Tout était décrit avec précision et c’est exactement le monde dans lequel nous avons basculé.
    Complotiste, pourquoi pas, mais les forums de Davos sont organisés pour parler cuisine alors ? Plus rien ne nous fera revenir en arrière, la lâcheté se paye toujours au prix fort.
    Je le dit depuis le début du Covid, parodiant Churchill : “vous ne voulez pas affronter un virus ? Vous aurez la maladie, la ruine et la mort”.

  4. “contingenter” veut dire “fixer des limites, réglementer les importations”, ça ne veut juste rien dire ici, donc j’imagine que nous sommes en présence d’une traduction d’un “faux-amis”.
    La traduction correcte doit certainement être “rationner”, et là le texte prend son sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer