La Chine préfère sacrifier son économie plutôt qu’abandonner sa stratégie zéro Covid absurde

En Chine, le gouvernement maintient l’application de la stratégie « zéro Covid ». Suite à la hausse des infections, les restrictions dans le domaine du transport maritime se sont intensifiées. Les grandes chaînes d’approvisionnement chinoises sont sous pression, surtout à l’approche des vacances du Nouvel An lunaire.

Le chaos dans le secteur transport maritime chinois

Pour le gouvernement chinois, l’objectif est de limiter la propagation du Covid-19 avant les Jeux olympiques d’hiver qui auront lieu le mois prochain et le Nouvel An lunaire du 1er février.

Pour cela, les mesures sanitaires en vigueur dans le pays sont de plus en plus strictes, surtout depuis qu’une première infection d’Omicron a été détectée à Pékin le 15 janvier. On cite entre autres les restrictions, les fermetures et les quarantaines qui concernent les grands hubs portuaires. La stratégie « zéro covid » adoptée par la Chine engendre également plusieurs perturbations de grande envergure, étant donné que la circulation des personnes et l’approvisionnement en termes de produits sont restreints.

 La situation est de plus en plus critique pour les chaînes d’approvisionnement chinoises. En effet, ces différentes mesures sanitaires ont généré une accumulation des marchandises dans les principaux ports de la Chine ainsi qu’une hausse des frets aériens qui peut aller jusqu’à 50%.

Un problème qui risque de perdurer et s'empirer

Selon le fondateur et président du cabinet de conseil en chaîne d’approvisionnement Supply Wisdom, Atul Vashistha, les quarantaines et les tests obligatoires ont provoqué des retards. De plus, avec l’arrivée prochaine du Nouvel An lunaire, bon nombre des grandes compagnies maritimes à l’instar de Hapag-Lloyd et Ocean Network Express ont déjà suspendu leurs services.

A priori, la stratégie « zéro Covid » pourrait avoir un impact économique important. Elle engendrera la fermeture ou le verrouillage des zones clés d’après John Ferguson, expert concernant la mondialisation, le commerce et la finance pour le groupe de réflexion Economist Impact.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

10 Shares:
6 commentaires
  1. Il apparaît de plus en plus clairement que depuis fin 2019 la crise est gérée selon des intérêts financiers non explicites sous couvert de politique de santé publique arrangée. Par exemple la suppression de la chloroquine en vente libre en janvier 2020 en France ou la destruction de l’importante usine de chloroquine de Taiwan fin 2020. Quel est l’intérêt économique de la Chine à limiter la circulation des personnes et en conséquence limiter la production de la principale “usine du monde”?

  2. La Chine abandonnera le Zero Covid.. la question est quand..
    pas maintenant car les JO sont dans 10 jours..
    en fin d’année, il y a le grand raout communiste pour célébrer une nouvelle fois le Camarade Xi.
    tout devra être sous contrôle donc gageons que cela sera pour 2023 ?

    1. Je suis d’accord. Nous verrons plus clair après les cérémonies de clôture des JO d’hiver, y compris para. Pour la suite je pense que cela dépendra des craintes chinoises d’une attaque bactériologique. Lors du début de l’épidémie en Europe, Russes et Chinois avaient envoyé des troupes NBC en Lombardie. Ils voulaient comprendre s’il s’agissait de la même souche qu’à Wuhan et se préparer à un choc en retour. N’oublions pas que le labo de virologie de Wuhan travaillait aussi pour les USA (DARPA)…

  3. La stratégie Zero Covid est en accord avec la volonté de Xi Ping de prendre un contrôle complet et total du pays. Elle perdurera donc tant que celui ci n’aura a pas atteint cet objectif. On est clairement dans la logique folle de l’autoritarisme qui en plus ne peut aps se dédire quadn il a pris de mauvaise décision. Il doit continuer quoi qu’il en coute dans la même voie, car sauver la face est plus important qu’avoir vraiment raison afin de se maintenir au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer