Agenda du chaos : de l’état d’exception au Canada en passant par la guerre en Ukraine…

L'Agenda du Chaos se déroule patiemment, avec sa stratégie de chocs réguliers destinés à maintenir les populations en état de sidération, et à justifier des mesures d'exception qui resserrent un peu plus chaque fois les mailles de la surveillance numérique sur tout et n'importe quoi. Nous assistons en ce moment même au passage d'un choc à un autre : la fin de l'épisode COVID qui se traduit par l'état d'urgence au Canada, et la probabilité forte d'un affrontement plus ou moins direct avec la Russie en Ukraine. In fine, c'est bien la démocratie et les droits naturels de l'Homme qui sont menacés dans ce "New Normal".

https://i.notretemps.com/1800x0/smart/2022/02/14/contestation-au-canada-trudeau-envisage-de-declenc-.jpg

L’agenda du chaos, nous ne l’avions pas vu venir tout de suite. Ce n’est que chemin faisant, que nous prenons la mesure de l’entreprise qui se prépare depuis des années. Progressivement, et face aux contradictions insolubles d’un capitalisme financier délirant, la caste mondialisée qui a constitué des fortunes colossales en des temps records a compris qu’elle disposait d’une très courte fenêtre de tir pour consolider son pouvoir.

Et pour y parvenir, il n’y a qu’une solution : neutraliser les Etats-nations, écraser les “populismes” qui contestent la mondialisation, et généraliser la peur comme mode de gouvernement.

Bref, la poursuite de la mondialisation impose désormais un agenda du chaos, fondé sur une tension systématique, une gouvernance par la peur et par la répression.

Le Canada expérimente l’agenda du chaos

Dans le déroulement de cet agenda, le Canada de Justin Trudeau fait figure de précurseur.

L’obligation vaccinale, grande mesure du Great Reset devant l’Eternel (ne manquez pas la liste des ministres de Trudeau ancien Young Global Leaders de Davos), a suscité une levée de boucliers… et une grogne des camionneurs qui ont bloqué Ottawa.

Au lieu de lever les restrictions aux libertés, Trudeau s’enferre désormais, dans ce qui ressemble à une lutte à mort contre son peuple.

Il vient d’annoncer l’instauration d’une sorte d’état de siège, conforme à une loi de 1988, qui permet d’interdire les manifestations ou la saisie des comptes bancaires pour les opposants.

En parlant de la fin de la démocratie, on en tient ici un bel exemple.

Le Canada est une sorte de laboratoire : dirigé plus qu’aucun autre pays par la caste mondialisé, on y essaie toutes les mesures du Great Reset, et on les pousse jusqu’au bout.

L’OMS persévère dans l’erreur

Ces dérapages prévisibles au Canada n’empêchent pas l’OMS de continuer à “forer droit” à la recherche de la couche géologique finale où les organisations internationales seront toutes puissantes et imposeront leur diktat quotidien aux nations.

On apprend donc que le traité conférant des droits directs à l’OMS pour l’organisation de la lutte contre les épidémies dans les nations avance à grands pas.

Dès le 1er mars, une organisme de négociation intergouvernementale doit se réunir pour lancer les travaux de préparation au nouveau traité qui dépouillera les Etats de leur souveraineté sanitaire. L’objectif est que ce traité soit prêt l’an prochain, et entre en vigueur en 2024. 

On comprend ici l’un des éléments fondamentaux de la stratégie en vigueur désormais dans le nouvel ordre mondial : créer des crises présentées comme systémiques pour justifier une accélération dans l’ordre international et dans sa transformation. 

Sous couvert de COVID, l’OMS devrait donc devenir une sorte du super-santé ministère mondial de la Santé, doté de la acapacité à acheter des médicaments et à imposer des mesures de confinement dans n’importe quel Etat du monde. 

Rappelons que la Fondation Gates est le deuxième contributeur mondial au budget de l’OMS…

L’Ukraine au bord du gouffre

Mais le pompon de ce raidissement élitaire est à cueillir dans les steppes de l’Est, en Ukraine, où la Russie et l’OTAN font chauffer le fer dans l’attente d’un possible affrontement dont Edouard Husson vous donnera les clés ce soir dans sa nouvelle lettre géopolitique. 

Géostratégie : la Russie se prépare-t-elle à envahir l'Ukraine ? Et d'autres questions - BBC News Afrique

Russie et OTAN se livrent à une intense guerre psychologique pour se rejeter la responsabilité du prochain conflit mondial. 

D’un côté, l’OTAN annonce depuis une semaine que le conflit devrait débuter demain. D’un autre côté, la Russie vient d’annoncer qu’elle retirait ses troupes de la frontière ukrainienne. 

Dans cette guerre de la communication, dont la reconnaissance de l’indépendance du Donbass, l’intégration de l’Ukraine dans l’OTAN et l’arrêt du gazoduc North Stream 2 sont les principaux déterminants cachés, nul ne sait si la journée de mercredi sera aussi fatidique que les services américains ne veulent bien le dire. 

Une chose est sûre là encore. Guerre ou pas guerre, la peur de la guerre est l’élément essentiel de la gouvernance. Il faut que les citoyens aient peur. Partout, tout le temps. 

C’est un peu le grand retour du village gaulois : et si le ciel nous tombait sur la tête, à chaque instant ?

On ne sait pas si c’est vrai, mais l’important est que tout le monde le croie. Car, quand les gens ont peur, on obtient d’eux tout ou presque. 

Quelle sera la prochaine crise ?

On fera les comptes demain pour savoir quel sérieux il fallait accorder aux annonces de l’OTAN concernant une invasion de l’Ukraine par la Russie prétendument planifiée pour le 16 février. Si la guerre a lieu, on devrait être bon pour deux ou trois ans de tensions qui éclipseront le COVID et permettra une avancée d’un autre agenda, justifiant une forte hausse des dépenses militaires et des appels bidons à l’unité nationale face à la guerre.

Avec le COVID, Macron nous a donné un bon aperçu des fadaises qu’un pouvoir décadent est capable de fabriquer pour obliger les gens à adhérer à des politiques mensongères et suicidaires. 

Si la guerre n’a pas lieu, on peut être sûr qu’après quelques semaines d’amabilités internationales, un autre virus reviendra, plus meurtrier, plus contagieux, et justifiant un nouveau tour de vis dans la dictature.

Nous devons nous y préparer et nous organiser pour défendre nos bonnes vieilles libertés comme un trésor face au vandalisme des temps qui viennent.   

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.

About Post Author

316 Shares:
21 commentaires
  1. La liberté, c’est un peu comme l’argent. Une première génération en gagne en se battant, la seconde vit dessus sans rien faire (les boomers), la 3e (élevée par la 2e sur des idéaux hors sol puant de moraline) perd tout ce qui restait, abrutie et couarde qu’elle est. Nos maitres ont décidé d’aller jusqu’au bout, ce sera donc la révolution ou la dictature. Les français qui sont encore 50% à porter un masque dans la rue (!!!) après 2 ans de manipulations grossières exposées désormais en plein jour, après 3 vaccins dans le cul et pour une maladie qui est objectivement un rhume vont-ils se révolter ? La réponse est dans la question. Couards et bêtes en 1940, couards et bêtes toujours. Nos maitres nous voient comme du bétail. En ça, on ne peut qu’être d’accord avec eux… Nous n’avons collectivement que ce que nous méritons : les psychopathes qui nous dirigent complotent assurément sans que cela enlève à ce qui arrive son darwinisme nécessaire : le poisson pourrit par la tête. On est sans doute nombreux à être finalement d’accord avec Bill Gates : beaucoup de mes congénères masqués ne me manqueront pas s’ils meurent, je regrette même que ce vaccin ne soit pas aussi mauvais qu’on le dit…

    1. Vous devez être particulièrement bien nourri et avoir lustré beaucoup de banc d’école, monsieur.
      Evitez de parler de Population, vous n’y avait jamais vécu. Votre texte le transpire.
      Si la Population est aussi couarde, c’est que des gens comme vous n’ont Rien à Dire.
      Désolé, mais “peut mieux faire!”

  2. Je me demande bien ce que feront les foutriquets Canados si jamais les Canadiens décident d’une grève générale, avec en sus des camionneurs qui démissionneront en masse – ça risque d’être intéressant.
     
    Nous vivons une époque formidable (et fort minable, lorsqu’il s’agit des politocards) qui va déterminer une grande partie de notre avenir, à nous de faire qu’il soit radieux… oupas (auquel cas, s’il reste 100,000 personnes vivantes sur terre d’ici 25 ans, ça sera un grand maximum).

    1. C’est la seule chose à faire et pas seulement au Canada…
      Au lieu de se lever pour l’internationale, le peuple serait bien avisé de rester couché tant que le gouvernement n’aura pas recouvré la santé.

      1. “rester couché” – c’est une bonne idée et d’ailleurs, si tu es blonde, à forte… ;-p)
         
        En fait, nous savons que ça fonctionne, puisque c’est ce qui s’est passé en 68 – sans doute pause-caca et son gang se feraient-ils tirer l’oreille un peu plus longtemps que le gouvernement de CDG (qui lui, se baladait à quelques kilomètres au-dessus de l’actuel, qui creuse encore et toujours), mais comme plus un kopeck ne rentrerait dans les caisses, ils plieraient comme leurs grands camarades.

    2. Les quatre choses qui tiennent le peuple canadien debout : 1. L’énergie (hiver épouvantable) ; 2. La bouffe (hiver épouvantable et maigres récoltes, la bouffe vient du Middle-West US par le train continuel des camions) 3. L’argent pour acheter les deux premiers (par chance les réserves pétrolières et le bétail sauvage est sans limites) ; 4. L’amour sans borne qui transpire du pays et de ses hommes et femmes ; Trudeau n’est qu’une merde mondialiste hors-sol de plus, et provisoire, il n’anéantira jamais l’esprit canadien, qui est un mélangé de franco-anglo-saxon… Faut être vraiment barré de chez barré pour s’attaquer à un tel esprit vital, qui en a vu d’autres pour conquérir cet espace vital si peu hospitalier.

    1. Cépafaux, d’autant que l’inverse flanque les copeaux : vous retrouver avec du sang pourri d’hydroxyde de graphène dans les veines ayant le même effet que de s’être fait injecter une thérapie génique expérimentale mortelle. En tout cas, si je devais subir une opération je ferais en sorte que ça soit, soit mon propre sang, soit d’avoir la certitude que les poches ne contiennent pas un sang pourri.

  3. Ce qui est particulièrement intelligent dans la démarche de l’OMS par rapport à l’agenda globaliste, c’est son fondement : il y aura toujours des virus, il y aura toujours des maladies. Et donc, le pouvoir de l’OMS ne pourra que se renforcer. Avec d’un côté la peur de la maladie inoculée au quotidien par une propagande hors du commun et de l’autre, des politiciens incompétents asservis à une stratégie qui existait avant eux et qui perdurera après.
    Entre loi de la majorité (la majorité des gens ne pensent qu’à leur intérêt individuel et à court terme) et mandats électifs courts, on se rend compte de la faiblesse inhérente à la démocratie représentative.

  4. J’approuve le commentaire de LEBLET a 100%. C’est bien pour cela que je ne fréquente quasi plus personne sauf quelques AC comme moi. La peur domine tout et la soumission va de pair. Des deux côtés d’ailleurs, pour des raisons diamétralement opposées. Je voterais tranquille MLP et non le fossoyeur des patriotes Zemmour, méprisant les parjures et les déserteurs et ceux qui par des appels du pied répétés les ont accueillis. Je n’oublie pas que Zemmour à voté DEUX FOIS Mitterrand, traité « de ghetto des chômeurs et ouvriers » les électeurs de MLP et traitant celle-ci de « bête » chez C.Kelly et s’est fait réformer pour éviter le SM. Pour un dit patriote, c’est pas mal. Et si elle n’est pas au 2ème tour, j’irais me balader dans ma campagne ou montagne selon le temps, votant uniquement pour qui m’intéresse véritablement . Voter contre ne m’a jamais intéressé, le pire n’étant jamais à écarter. Et si un peuple se soumet à tout, qu’il meure car ce sera son avenir.

    1. Un commentaire déplacé de qui ne connaît pas vraiment l’Histoire de France, ses hauts et ses bas, à l’instar de Leblet. Commentaire de narcisse égoïste, de caste bourgeoise méprisante, profiteuse et élitiste, qui attend toujours de la populace sacrificielle qu’elle aille se battre pour sauvegarder les intérêts de la Haute… « Restons entre nous, les officiers, laissons la valetaille se massacrer entre eux, spa ! » La France s’est toujours relevée de tout, même du pire… Son peuple est lent et velléitaire, certes, mais les américains disent qu’ils n’ont jamais rencontré un peuple qui se battait avec autant de courage. Réactualisez vos névroses des beaux quartiers safe, elles datent ! Le Peuple français est le peuple le plus insoumis qui soit, malgré sa lenteur conséquence directe de son amour de l’hédonisme, défaut endémique qui lui fait attendre les derniers moments des convulsions historiques pour rentrer dans le combat. Mais une fois qu’il y est…

  5. C’est aux populations de lutter contre l’OMS et toutes les organisations mondialistes privées installées en Suisse ( BRI, Unesco, OMS,etc) en plein millieu de l’Europe. Chassons les d’ici en bloquant la Suisse.

  6. “On apprend donc que le traité conférant des droits directs à l’OMS pour l’organisation de la lutte contre les épidémies dans les nations avance à grands pas.”
    Je n’en reviens pas ! Alors que tout est en train de se dégonfler et que les manipulations sont exposées au grand jour, ils ont le culot de vouloir prendre le contrôle de la santé mondiale !
    Pour le coup la liste des pays signataires permettra de mettre à jour l’inventaire des pays acquis au Nouvel ordre mondial…

  7. Les prédictions de prophètes catholiques nous disent que le prochain virus n’arrivera pas tout de suite, mais qu’en revanche il sera dévastateur, sous forme de fièvres hémorragiques, et que le nouveau vaccin sera particulièrement létal.
    La future guerre mondiale devrait partir du Moyen-Orient et non de l’Ukraine.
    D’ici là nous aurons pénuries et famine (il faut reconnaître que c’est très facile à organiser. Aux Etats-Unis il y a déjà beaucoup d’étagères vides dans les magasins). On peut même envisager un krach financier.

    Cela fait plusieurs mois que je suis convaincu de cet “agenda du chaos”. Pour moi une raison essentielle est que les élections de mi-mandat aux USA doivent impérativement être empêchées, au moyen de la loi martiale, qui elle-même ne peut se justifier que si le chaos est établi.

  8. “Trudeau s’enferre désormais, dans ce qui ressemble à une lutte à mort contre son peuple”
    C’est de la forme, mais ne dites “son peuple” : le peuple canadien n’appartient pas à Trudeau !
    D’autant qu’il cherche à détruire la notion de nation.
    Sur le fond, dire que les choses se déroulent selon des “plans” est peut-être un peu fort, au sens que ceux-ci ne sont peut-être pas aussi bien construits, planifiés qu’on pourrait le croire !
    En réalité il y a pas mal d’improvisations, souvent assez maladroites, heureusement pour nous.
    Les “Young Global Leaders” sont d’ailleurs pathétiques dans leurs efforts pour être le “bon élève” parmi tous ces dirigeants complices.
    Disons plutôt que cette mafia continue à essayer de mettre en place un régime mondialiste totalitaire contre les peuples.
    Quant à l’OMS, c’est un moyen utile pour cacher aux peuples les vrais dirigeants, mais ce ne sont aussi que des marionnettes.

    1. @Fifi58
      Ayant pas mal étudié la stratégie à l’Ecole de Guerre, je peux témoigner qu’une guerre ne se déroule jamais comme on l’avait prévu. Il s’y produit sans cesse des contretemps, des déconvenues et parfois de divines surprises ! Cette réalité a été nommé par Clausewitz “le brouillard de la guerre”. C’est pourquoi quand on construit un plan on identifie en amont toutes les forces et les faiblesses, celles de l’adversaire et les nôtres, et on imagine plusieurs variantes. Ensuite en conduite on se tient prêt à réajuster la manœuvre en fonction des évènements.
      Dans le cas du Nouvel ordre mondial, on sait que des offensives préparatoires ont commencé il y a plusieurs décennies : attaques contre la morale traditionnelle, contre l’histoire, contre l’école, contre la justice, c’est à dire contre tout ce qui constitue l’ossature des nations.
      En 2009, l’épidémie de H1N1 n’a pas donné les résultats escomptés. Le vaccin tueur est arrivé trop tard… Ils ont tiré tous les enseignements de cet échec, et c’est pourquoi l’épidémie de Covid a été un tel succès !
      En 2016, l’élection surprise de Donald Trump a constitué une énorme déconvenue, qui leur a fait perdre quatre ans sur leur agenda, et qui les a obligés à consacrer d’énormes ressources pour empêcher sa réélection.
      Maintenant que ce danger est écarté, il leur importe de ne plus perdre de temps. Il est clair qu’il leur faut absolument éviter de perdre à nouveau le pouvoir aux USA en novembre (cf mon post de 10:29). C’est pourquoi une offensive généralisée est en cours. Or un des principes de base à la guerre est qu’après une victoire, il faut pousser son avantage sans laisser à l’adversaire le temps de se reprendre.
      Ils ont aujourd’hui au moins quatre variantes possibles :
      – une guerre internationale en Ukraine, ou si ça ne marche pas au Moyen-Orient ;
      – une guerre civile aux Etats-Unis, en surfant sur les oppositions irréductibles entre conservateurs et progressistes, alimentée par BLM et antifas ;
      – des pénuries entraînant une famine. On sent déjà une situation très tendue sur l’alimentation, les semi-conducteurs, les médicaments. Quand on sait que la Chine est un allié objectif du NOM, cet axe d’attaque devient tout de suite très simple ;
      – un nouveau virus.
      Certains parlent même d’une cinquième variante que serait le dérèglement du climat grâce au système HAARP, mais je ne m’aventurerai pas sur ce sujet.
      Bref, ne croyez pas que ce sont des amateurs, ils sont redoutablement compétents et ils ont une stratégie globale, embrassant tous les domaines des activités humaines.

      1. Je partage votre analyse. On est face à une stratégie impérialiste qui a construit son projet depuis des dizaines d’années. Elle a eu plusieurs étapes et fenêtres d’opportunités pour s’imposer. Mais je dirais, sans trop me tromper, que toutes ces tentatives du capitalisme financier, pas très originales dans l’Histoire du monde, capitalisme financier qui est avant tout « de connivence » comme le théorisent fort bien Eric Verhaeghe et Simone Wapler ici et auparavant sur Contrepoints, qui n’est pas le capitalisme humain naturel de type tocquevilien, ont échoué et échoueront. Il est le fait d’une caste richissime mais minusculissime. En effet, ces 2.500 les plus riches de la planète sont globalement aussi riches que les 2.500.000.000 – 2,5 milliards – les plus pauvres, cf. Le basculement du monde de Michel Béaud, Ed. La Découverte, 1997. Comme ils sont malthusiens et en toute logique eugéniste, pédophiles et pervers, leur projection dans le futur par la reproduction biologique s’arrête souvent à leur génération, à l’image du sale gamin qui croit diriger la France, quand, selon Jean Bodin (1529-1596) « Il n’est de richesse que d’hommes ». Regardez par exemple la Fondation Rockefeller, elle a regardé d’un œil favorable l’idéologie nazie et « ses projets ». Le nazisme a-t-il triomphé ? Je m’inquiète donc moins de la pérennité très provisoire des idées monstrueuses du Great Reset, qui sera à son tour reseté bientôt, que des tragédies humaines, sociales et économiques qu’il aura généré. De telles idées n’ont aucun avenir. Mais entre temps, les souffrances des peuples s’accumulent, comme toujours. Quel sera le bilan après l’effondrement prévisible de leur Tour de Babel ? Par contre, je n’ai aucune illusion sur le destin du 👶 du 55, il finira planté sur un poteau.

  9. C’est tentant de dire “nous n’avons collectivement que ce que nous méritons” mais tout le monde n’a pas l’aptitude à faire de l’introspection et à comprendre les signaux et les manipulations dissimulés dans toutes ces désinformations qui changent presque dans l’heure.
    En donnant du crédit à l’autre ça peut favoriser la prise de conscience ,la patience est de mise , ceux qui ont compris peuvent aider ,il faut tenir la distance et toutes les bonnes volontés sont les bienvenues même si elles ne sont pas conformes à nos attentes .Lorsqu’ils en auront terminé avec les plus fragiles , ils s’attaqueront aux résistants et il n’y aura pas d’endroit ou se planquer.

  10. VOILÀ CE QUI NOUS ATTEND SI ON NE VIRE PAS LE GAMIN !

    Si on ne vire pas le gamin, voilà ce qui nous attend… Notre fenêtre de tir est très étroite, elle n’est opérationnelle que le 10 avril 2022 et peut-être jusqu’au 24, par une énorme mobilisation dans les urnes pour contrer sa politique tyrannique. Car après elle aura 5 ans pour s’étendre sans aucune limite. Mais le principal tir de missile doit avoir lieu le 10 ! Après, ce sera trop tard. Tous les journalistes du monde entier s’accordent à dire que le sale gamin est un dictateur, de la pire espèce, et les étrangers n’en reviennent pas de ce que la France est devenue en si peu de temps sous sa férule manipulatrice, perverse, cynique et mortifère…

    Les moins jeunes qui ont vécu les années 1970 ne reconnaissent plus leur pays… C’était une ère d’opulence et de bien être généralisé, avec des dirigeants éclairés et intelligents, ayant le soucis de leur peuple ! Nous étions lors la deuxième puissance du monde. Les socialistes sont arrivés, et ont tout cassé. Telle une escouade de malfaiteurs qui arrive dans un atelier d’usine et qui jette des billes d’acier dans toutes les machines… Après, bien entendu, rien ne marchait plus. La désolation s’est étendue sur 40 ans, de pire en pire, de Charybde en Scylla.

    Napoléon III est élu légalement en 1848, à l’âge de 40 ans… Le gamin le bat d’une seule année comme plus jeune président de la République française… Le 2 décembre 1851, il organise un Coup d’État. Il ne sera viré que par les Allemands en 1870, 19 années pus tard. Réfléchissez donc bien à ce qui est déjà arrivé il y a 170 ans avant d’aller voter, car un vote contre lui, ce n’est une piqure de guêpe contre sa dictature. Mais des millions de votes contre, il sera à terre. Le gamin a donc le même âge que le dernier Empereur, celui qui exila Victor Hugo pendant plusieurs décennies à Guernesey pour opposition politique forcenée. Réélu, on l’aura sur le dos très longtemps, plus que 5 ans. C’est mon ressenti.

    Si vous ne voulez pas m’écouter, une fois de plus, qu’y puis-je car j’avais déjà annoncé les Sept Plaies du Monde Antique (ci-dessous) s’il accédait à la Magistrature Suprême en 2017… Après, c’est vous qui voyez ! Il faut s’attacher aux symboles, ne pas tuer Cassandre… Cassandre n’est pas responsable des malheurs du monde, elle prévient. Mais on assassine sa voix, toujours!

    Les eaux du fleuve changées en sang.
    Les grenouilles.
    Les moustiques (ou les poux)
    Les mouches (ou les taons, voire les bêtes sauvages)
    La mort des troupeaux.
    Les furoncles.
    La grêle.
    Les sauterelles.

    La génération qui dirige le monde actuellement est ordurière. Jamais l’humanité tout entière n’était descendue aussi bas dans un mouvement si globalisé.

    IL EST VENU LE TEMPS DE RELEVER LA TÊTE, LE 10 AVRIL 2022, CHEZ NOUS, CAR ON EST CHEZ NOUS, LES FRANÇAIS. NOUS SOMMES LE PEUPLE, LE PEUPLE EST L’UNIQUE SOUVERAIN PAR LA CONSTITUTION ! LE GAMIN N’EST RIEN. C’EST JUSTE UN RIEN, LE NÉANT.

    La France sera la locomotive du changement. Leur construction tyrannique n’est qu’un château de cartes. Il peut s’écrouler à tout moment, mais sans le souffle du peuple et sa volonté inébranlable, il restera en place. Votons, mobilisons nos proches pour voter massivement. Il faut que 85% des Français inscrits aillent voter lors de ces deux échéances du 10 et du 24 avril 2022. C’est une question de vie ou de mort pour notre pays. Vous êtes assez grands pour choisir, mais, pitié, évitez le gamin qui fait le malheur de notre pays depuis 10 ans…

    1. Au Printemps 2020, après avoir découvert la supercherie Covid comme nombre d’entre nous, je me posais sincèrement la question, en présence d’amis, et puisque nous étions passés du mythe du “Réchauffement Climatique d’origine Anthropique” en bout de course pour nous plonger dans la peur millénariste du Sars-Cov-2, ce qui pourrait bien remplacer la narration covidiste quand elle serait épuisée… Et bien voilà, faut bien occuper les gogos ! Rien de tel qu’une invasion filmée en direct comme en Irak ou au Koweït ! C’est encre mieux que Panem et Circences puisqu’il n’y a pas besoin d’acheter les places au Circus Maximus.

      Puis on découvre en sous couche que l’agenda de la guerre avec l’Ukraine correspond exactement à la fin de l’enquête aux USA de John Durham, procureur spécial du département de la Justice des États-Unis. Qui implique formellement la Présidence Obama dont Hillary Clinton était chef de file et candidate déclarée à la Maison Blanche en 2016, dans le montage de la supposée collusion de Trump avec Moscou. Qui innocente formellement Trump des accusations de collusion avec la Russie. C’est à la une des médias outre atlantique cette semaine.

      Cela commence à faire beaucoup pour les Rapetou du Parti Démocrate… Ceci expliquant cela. La volonté de Biden et de l’État profond US à accélérer le conflit ukrainien a donc tout à voir avec l’élection de mi-mandat qui enterrera le Parti de la honte pour remettre en selle le perdant (gagnant) magnifique des élections de 2020. Donné battu par la triche organisée de Biden, avec 12 millions de voix supplémentaires par rapport à sa campagne victorieuse de 2016, excusez du peu.

      Même les Démocrates de la basse veulent désormais enterrer les 3 décennies de l’époque Clinton-Obama, dont Biden est le dernier remugle. Obama, Un Prix Nobel de la Paix, 3 guerres. Quant à Clinton, le mari, j’avais bien aimé son épisode de la vodka avec Eltsine, et puis aussi la pipe de Monica, quel pied ! Moins le Lolita Express assurément…

      https://ripostelaique.com/hillary-clinton-a-t-elle-fait-espionner-le-president-trump.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer