Ukraine : vers une escalade européenne ?

Face à l’invasion russe, le président de l’Ukraine Volodymyr Zelensky est bien décidé à riposter. On s'achemine vers une escalade européenne. La plupart des différents pays occidentaux ont condamné cette agression. La question qui se pose est : est-ce que cet affrontement pourrait conduire une guerre en Europe ?

Une menace pour l’Europe

Les dirigeants occidentaux ont témoigné leur soutien envers l’Ukraine face aux attaques de tous azimuts lancées par la Russie. Plusieurs pays de l’Otan avaient abondamment armé l’Ukraine dans les derniers mois – et en fait depuis 2014. Tout s’est passé comme si l’OTAN et l’UE n’avaient pas voulu laisser d’autre choix à la Russie que d’intervenir. 

Certains pays frontaliers de l’Ukraine, en particulier la Pologne, ont des vélléités d’introduire des troupes à l’ouest du pays. Mais ce serait un jeu très dangereux puisque cela ferait basculer dans l’invocation de l’Article 5 du Traité de l’OTAN, au cas où la Russie les attaquait à son tour. 

Pourtant, Vladimir Poutine a été clair dans ses déclarations. Il promet de riposter dans l’immédiat si on touche à son pays et son peuple. Cet affrontement constituerait-il une menace pour l’Europe? Est-ce qu’on assiste actuellement à une création de nouveaux alliés ?

 Si c’est le cas, la Russie pourrait bien bénéficier de l’appui de la Chine. Les deux pays ne sont pas de simples alliés a déclaré le Ministre chinois des Affaires étrangères dès mars dernier. Ils ont développé une relation beaucoup plus profonde. 

La situation actuelle

En moins de 24 heures, les troupes russes ont réussi à envahir plusieurs régions d’Ukraine. Elles ont pris le contrôle de l’aéroport militaire de Gosmot la base aérienne de Gostomel, situé dans une banlieue au nord-ouest de Kiev, la capitale ukrainienne.

Elles ont également procédé à la prise d’Akhtyrka, une ville de l’oblast localisée entre Sumy et Kharkov. Via cette position, l’armée russe pourrait attaquer facilement la zone renforcée de Kharkov depuis l’ouest. 

A Kharkov, les combats ont duré toute la nuit et des lanceurs de roquettes ukrainiens ont été déployés dans différentes zones résidentielles. Selon le président ukrainien, cet affrontement a déjà fait plusieurs décès et blessés. Mais les forces armées de l’Ukraine ont également mené plusieurs offensives.

Les forces Kieviennes ont aussi décidé de lancer des attaques. Ils ont visé la base aérienne russe de Millerovo située à la frontière de la Russie par un missile balistique Tochka-U. Cela a fait plusieurs victimes.

L’armée ukrainienne a également lancé une attaque près de Gorlovka avec un lance-roquettes multiple Grad. Aux dernières nouvelles, 40 roquettes sont tombées sur la ville. Enfin, les gardes-frontières Kiéviens sont entrés dans le secteur de la Crimée, du côté de la frontière russe.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
21 Shares:
5 commentaires
  1. « Plusieurs pays de l’Otan avaient abondamment armé l’Ukraine dans les derniers mois – et en fait depuis 2014. Tout s’est passé comme si l’OTAN et l’UE n’avaient pas voulu laisser d’autre choix à la Russie que d’intervenir. »

    A jouer avec les allumettes, on provoque des incendies et l’Europe n’est guère protégée contre ceux-ci.

  2. nous voyons encore et toujours la nullité de nos armées qui nous coute un pognon de dingue sans aucun effet !!! on se demande qui est le plus nul : nos officiers ou nos politiques ???? ce matin on lit avec surprise que notre armée ne pourrait pas réagir face “à une guerre de haute intensité” telle que nous la vivons actuellement. Mais la guerre en Ukraine est une guerre tout à fait normal : on commence d’abord à détruire les défence anti aérienne : c’est le B A BA de toute guerre : celui qui a la maitrise du ciel gagne quasi sûrement la guerre

  3. Sérieux, l’UE intervenir? Mais avec quoi? La France toute seule dans son coin a pas plus de 2 jours de munitions, et encore pas fabriquées chez nous. Nos troupes “aguerries” sont réparties sur les terrains ONU (casques bleus) ou assez loin type Barkhane. En sachant qu’il était prévu pas loin de 12 mois pour les rapatrier avec les bagages, ce qui sera plus long puisque les Antonov que l’on louait (cher) à l’Ukraine sont maintenant légèrement pulvérisés. Les allemands ont dit qu’il ne le sentait pas en terme de troupes en ordre de marche. Reste les UK, très forces spéciales qui dans le contexte ne serviront à rien ou les polonais, très hystériques, qui peut-être feraient la connerie d’y aller parce que troupes US derrière eux. Mais combien de brigades? tout cela pue la frime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer