Vaccination des enfants de 5 à 11 ans : Le vaccin de Pfizer peu efficace selon une étude

Les résultats d’une étude de chercheurs travaillant pour le département de la santé de l'État de New York, ont révélé que le vaccin contre le Covid de Pfizer destiné aux enfants de 5 à 11 ans est aussi peu efficace que celui dédié aux adolescents de 12 à 17 ans. Il ne permet pas de réduire le risque d’infections. Les données émanant du département de la santé de l’Etat de New York ont même fait état d’une baisse significative de la protection contre les hospitalisations chez les enfants de moins de 11 ans après la vaccination.

Les données concernant le vaccin Pfizer/BioNTech chez les 5 à 11 ans

De nouvelles données provenant de l’Etat de New York ont mis en évidence le manque d’efficacité du vaccin Pfizer pour les enfants de 5 à 11 ans. Les résultats n’ont pas encore été étudiés par des pairs , mais ils ont été publiés sur un serveur de pré impression lundi. Ils proviennent du département de la santé de l’Etat de New York.

Les données en question montrent une baisse rapide et significative de la protection contre les infections après la vaccination des enfants de ce groupe d’âge. Elles ont aussi révélé une baisse importante de la protection contre les hospitalisations.

Notons que dans cette étude, les chercheurs ont analysé les dossiers médicaux des enfants et des adolescents atteints de Covid entre le 13 décembre 2021 et le 30 janvier 2020. Au cours de cette période, Omicron était déjà le variant dominant à New York. Les vaccins Covid se montraient déjà peu performants face à ce nouveau variant surtout sans dose de rappel.

Les chercheurs ont alors observé que la protection offerte par le vaccin à deux doses contre les infections est passée de 68% à 12 % chez les enfants de 5 à 11 ans et la protection contre l’hospitalisation est passée de 100 % à 48 %.

Pourtant, chez les sujets âgés de 12 à 17 ans, la protection contre les infections n’a baissé que de 15 %. Elle est passée de 66% à 51%. Quant à la protection contre l’hospitalisation, elle est passée de 85% à 73 %/

Le groupe de travail sur le vaccin Covid de l’Advisory Committee on Imunization Practices a étudié les résultats de cette recherche et les informations issues d’autres bases de données. Ces experts indépendants ont également constaté que les effets du vaccin Pfizer chez les enfants sont décevants, même chez les enfants de moins de 5 ans, avec une dose de vaccin encore plus faible .

Vers une révision du schéma posologique

Face aux résultats de cette étude, le virologue au Weill Cornell Medical College, John Moore, a déclaré que ce manque d’efficacité du vaccin chez les 5 à 11 ans ne peut s’expliquer que par l’insuffisance de la dose injectée. Science ou idéologie? 

Notons que chez les personnes âgées de 12 ans et plus, on administre deux doses du vaccin Pfizer à 30 microgrammes chacune, sur un intervalle de 21 jours. Les enfants de 5 à 11 ans reçoivent deux doses de 10 microgrammes chacune.

Les conseillers en matière de vaccins de la Food and Durg Administration (FDA) et de Vaccines and Related Biological Products Advisory Commitee avaient prévu de se réunir au cours de ce mois de février pour se pencher sur la question. Mais cette réunion a été annulée.

La FDA attend les résultats des essais cliniques concernant l’administration d’une troisième dose pour ce groupe d’âge avant de se prononcer. L’entreprise Pfizer n’a pas voulu dire si on étudiait la possibilité que la dose utilisée chez les enfants soit trop faible, mais a déclaré être “confiante dans la protection et la sécurité” de son vaccin Covid-19.

Pour rappel, dans nos colonnes, nous avons déjà évoqué que la Food and Drug Administration (FDA) et Pfizer essaient depuis plusieurs mois de retarder la date de publication des documents concernant la sécurité des vaccins contre le Covid. Sauf que le Tribunal fédéral du district nord du Texas a ordonné à la FDA de divulguer environ 400.000 pages de documents relatifs à l’approbation du vaccin COVID de Pfizer.

Le premier lot de documents de 500 pages produit en novembre 2021, affirmait que 1 200 décès étaient liés au vaccin de Pfizer-BioNTech 90 jours après l’injection. On comprend davantage pourquoi de plus en plus personnes se montrent particulièrement rétifs à cette vaccination.

 

 

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
57 Shares:
8 commentaires
  1. La photo d’illustration est particulièrement bien choisie, une connasse obnubilée par son smartphone, qui n’a rien à foutre du stress intense imposé par la force à son gamin.

    Comme le disait si bien notre regretté Coluche : ” il y en a, ont dirait qu’ils font des mômes parce qu’ils ne peuvent pas avoir de chien”…

  2. On commence à entendre une petite musique “hausse des décès de nourrissons entre 2012 et 2019”. Comme par hasard maintenant seulement… Est-ce pour que l’on considère comme “normaux” les décès anormalement nombreux de nouveaux-nés et de morts in utero en fin de grossesse quand les mères ont été vaccinées?
    Demandez aux pompes funèbres…

  3. “Les données en question montrent une baisse rapide et significative de la protection contre les infections après la vaccination des enfants de ce groupe d’âge. Elles ont aussi révélé une baisse importante de la protection contre les hospitalisations.”
    “le manque d’efficacité du vaccin Pfizer pour les enfants de 5 à 11 ans.”
    Sans être médecin et sans vouloir être complotiste, si ce “vaccin” a comme effet une baisse de la protection contre les infections et de même vis-à-vis des hospitalisations, ce n’est pas qu’il a un “manque d’efficacité”, c’est qu’il a un effet NÉGATIF, donc qu’il est fondamentalement NOCIF !
    Du coup, la conclusion de ces fous, en injecter une dose de plus, relève de la cour d’assise pour “mise en danger de la vie d’autrui”, pas d’un raisonnement médical.

  4. Merci pour ces infos très significatives ! sur la forme, et en toute amitié svp prenez la peine de relire avant publication : “….entre le 13 décembre 2021 et le 30 janvier 2020” (y’ a comme un détail qui cloche…) 🙂

  5. Parceque ce vaccin est plus efficace pour les autres tranches d âge ????
    Je pense que dans un futur proche on va nous dire que finalement c’est pas si efficace que ça.
    Souvenez vous 95% 80% 40% et puis patratras micron arrive tout le monde le prend vacciné ou pas.
    Ils essaient de nous dire que ça protégerais des formes graves.
    L’affirmation n est plus de rigueur.
    (Il semblerait).
    Et puis les enfants ne sont pas concernés sauf en cas de gros soucis de santé.
    Il faudrait trouver un vaccin contre la connerie politique parlementaire contre tous ces petits maîtres qui croient que vouloir est pouvoir et pouvoir est réprimer et interdire.
    Il faut pas les rater dans un mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer