Facebook autorise temporairement les appels à la haine et au meurtre contre l’armée russe et Poutine, même du groupe néo-nazi Azov

Jeudi 10 mars, l’entreprise Meta Platforms (maison mère de Facebook et Instagram) est allée à l’encontre de sa politique en matière de discours haineux. Facebook autorise les posts hostiles à l’armée russe et Poutine, même ceux du groupe néo-nazi Azov. Selon des courriels internes destinés à ses modérateurs de contenu, Facebook autoriserait temporairement les posts incitant à la violence et au meurtre contre les troupes russes et le chef des armées, le président Vladimir Poutine.

Les appels à la violence autorisés en guise de soutien à l’Ukraine

Suite à l’invasion russe en Ukraine, Facebook aurait décidé d’apporter quelques changements dans sa politique de gestion des publications exprimant de la violence et incitant à la haine. Selon les consignes mentionnées dans des courriels destinés à ses modérateurs, les discours violents et haineux ne seront pas supprimés à condition qu’ils s’adressent aux envahisseurs et dirigeants de la Russie, incluant notamment les appels au meurtre du président Vladimir Poutine.

Les appels à la violence ou à la mort contre le président biélorusse Alexandre Loukachenko seront aussi validés temporairement. Toujours selon les courriels, la mise à jour du règlement s’applique à l’Arménie, la Roumanie, la Russie, la Hongrie, la Lituanie, l’Estonie, l’Ukraine, la Slovaquie, la Pologne, la Roumanie, la Géorgie ainsi que l’Azerbaïdjan.

Rassurons-nous, les appels à la violence ne doivent en aucun cas concerner les civils russes ou biélorusses. En outre, les publications ne doivent pas comporter un plan d’attaque précieux selon un courriel.

Les éloges du bataillon d’extrême droite Azov autorisés

Les courriels ont aussi indiqué que Meta pourrait autoriser les soutiens au bataillon d’extrême droite Azov, une unité que Moscou qualifie de néonazie. Pourtant, cela est illégal normalement.

Selon le porte-parole de Meta, Andy Stone,  il s’agit d’une exception. Si Meta autorise les internautes à faire les éloges du régiment Azov, c’est parce qu’il défend l’Ukraine et qu’il joue un rôle important au niveau de la Garde nationale ukrainienne, et d’ajouter « nous faisons preuve d’indulgence pour des formes d’expression politique qui enfreindraient normalement nos règles sur les discours violents tels que ‘morts aux envahisseurs russes».

Elizabeth Throssel, porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l’homme, lors d’un briefing de presse à Genève vendredi 11 s’est inquiétée de cette annonce de Meta. Elle a indiqué « le flou » découlant de cette annonce de Zuckerberg,  qui pourrait davantage « contribuer à des discours haineux dirigés contre des Russes en général”.

James J. Zogby, fondateur et président de l’Arab American Institute, a déjà dénoncé cette attitude des réseaux sociaux qui diffusent des contenus et des vidéos qui incitent à la violence, en déclarant « j’ai toujours prôné la résistance de masse non violente, mais pourquoi les Ukrainiens qui brandissent des cocktails Molotov sont-ils considérés comme des héros alors que cette semaine, les forces israéliennes ont abattu un garçon de 14 ans (qu’elles ont qualifiés de terroriste) qui en avait lancé un sur des colons ayant illégalement pris des terres palestiniennes ? ».

A noter que depuis le début de ce conflit, le Kremlin a décidé de bloquer Facebook en Russie. Le gouvernement russe a déjà annoncé des poursuites pour « appel aux meurtres » contre Meta.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
232 Shares:
11 commentaires
  1. Est-ce que les appels à la haine et au meurtre contre Fècebook sont aussi autorisés ? J’aurai beau jeu à suggérer un boycott en règle de cette plate-forme de merde, étant donné que je ne l’ai jamais utilisée (après avoir vaguement essayé pendant une semaine, il y a très longtemps). Mais bon, les utilisateurs de Fècebook qui seraient scandalisés par cette nouvelle forme de propagande minable, pourraient songer au boycott…

  2. Zuckerberg est vraiment la lie de l’humanité. Un jour, il paiera pour son ignominie. l’Europe se bouche le nez et ferme les yeux sur la présence de néonazis en Ukraine, donc il faut banaliser le mal et FB est là pour ça. Le problème est là : Est normal qu’un bataillon de néonazis fasse partie de la Garde ukrainienne et que FB soit autorisé à le glorifier ? Ces imbéciles confirment eux mêmes les assertions russes de débarrasser l’Ukraine des nazis.
    Sur la dictature, un témoignage de qq qui l’a bien connue en Roumanie et qui explique comment on manipule l’opinion
    https://www.francesoir.fr/videos-lentretien-essentiel/radu-portocala

  3. Boycott et ils tombent comme des mouches. Je n’arrête pas de le dire autour de moi.
    Je pense que le boycott c’est une arme redoutable et il faut que chaque consommateur en prenne conscience.
    Leclerc a gelé les prix pour je ne sais combien de temps parceque les gens ont réagit à ces propos.
    Pour ma par c’est a vie. Facebook et compagnie aussi…

  4. C’est très significatif d’une mentalité qui irrigue le droit anglo-saxon: la fin justifie les moyens, quand bien même ces derniers seraient parfaitement contraires à la morale commune.
    C’est ce qui fait qu’une bonne moitié de la planète déteste l’Occident, Etats-Unis en tête. L’Europe y a perdu son âme.

  5. La gauche dans son ensemble est un ramassis de faschistes de la pire espèce ne doutant absolument pas de leurs pseudo droits. Pour nous également la fin justifiera les moyens….et à ce moment là….

  6. “C’est plus de 230 milliards de dollars de capitalisation boursière qui s’envolent et la plus lourde sanction jamais accusée par le groupe de l’ordure fasciste zuckerberg !”
    RIEN n’aurait jamais pu me faire plus plaisir, et ces pourritures n’en sont qu’au début. Si seulement les crétins abrutis, par la propagande de fesses de bouc, se décidaient à boycotter ce ramassis de nazis !!
    Citation de Winston Churchill:
    ” un jour, les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes “

Répondre à Dysmas Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer