Husson : “Pour préserver le pouvoir d’achat en France, il faut envisager une sortie partielle de l’UE”

Faut-il envisager une sortie de l'OTAN, et surtout de l'Union Européenne, à un moment où la guerre en Ukraine nous met au pied du mur, et surtout à un moment où les sanctions contre la Russie, supposées affaiblir Vladimir Poutine, ne semblent pas affecter l'économie du pays ni affaiblir le Président russe ? Dans tous les cas, la stratégie très atlantiste de l'Union, qui mène à un appauvrissement général du fait des sanctions mal maîtrisées contre la Russie, pose une vraie question sur notre capacité à nous distinguer de la stratégie américaine dans ce conflit.

Edouard Husson préconise une sortie partielle de l’Union Européenne pour protéger les intérêts du citoyen et consommateut français. 

Nous voyons bien, en effet, que la stratégie américaine vis-à-vis de la Russie dans ce dossier, qui consiste à ne rien lâcher tant qu’aucun Américain n’est frontalement engagé face à la Russie, consistera à utiliser jusqu’au dernier Européen pour assumer le prix de cette guerre : nous paierons, au besoin nous mourrons, pour défendre l’indépendance de l’Ukraine, dont les fondemens historiques mériteraient d’être étayés. 

Quel est l’intérêt des Français dans cette opération ? Edouard Husson se demande si le moment n’est pas venu de demander une sortie partielle de l’Union Européenne pour éviter de sombrer dans la folie américaine dont, rappelons-le, les Américains sont à peu près sûrs de ne pas faire les frais…

About Post Author

150 Shares:
11 commentaires
  1. Pourquoi “partielle” ?
    Ce sont des pourris jusqu’à l’os, donc il n’y a plus rien à en tirer.
    Il faut abattre cet arbre pourri et le brûler.
    Cette “union européenne” ne sera alors qu’une parenthèse dans l’histoire millénaire de la France.
    Cela n’empêchera pas de conclure des accords avec nos voisins sur divers sujets, mais au coup par coup et en préservant les intérêts de chacun.

  2. Monsieur Husson, je vous trouve remarquablement indulgent envers le triste sire du 55 . Supposer que ce salopard puisse éprouver le moindre intérêt pour la France, les français et leur avenir me parait être plus que de la diplomatie, une erreur majeure . Sortir de l’UE partiellement ne permettrait pas de bénéficier des conditions nécessaire à une souveraineté réelle . Soit on sort, soit on se couche et on assume nos choix . On ne fait pas un bon café avec de l’eau tiède et cette crise pourrait être l’occasion idéale pour régler ce problème . Les sanctions vont créer un tel désordre dans la société française que beaucoup de ceux qui ne veulent pas payer au prix fort les délires américains seraient sans doute prêts à faire des efforts qu’ils auraient refusés en temps normal . La 1ere chose à faire pour ça est d’abord de ce débarrasser du chihuahua de Washington qui squatte l’Elysée et fait passer des intérêts étrangers avant les nôtres . Ce serait aussi l’occasion de renvoyer le guru de Davos à ses rêves humides de nazillon .

  3. Franchement c’est de la masturbation intellectuelle au même niveau que la Pologne en 1980 qui se poserait la question de sortir du Pacte de Varsovie pour échapper à l’effondrement de l’URSS.

    Qui plus est nous sommes gouvernés par des traîtres à la solde de l’ennemi.

    On ne coupera pas à l’effondrement, la seule question est de savoir si on arrivera à s’en relever un jour.

  4. Evidemment qu’il faut sortir de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN. Et pas que “partiellement”. De grandes analyses de qualité, il y en a plusieurs de disponible sur l’un ou l’ensemble des sujets, mais cela prend des heures d’écoute et de réflexion. Presque personne n’a le courage de cela malheureusement.
    Voir les analyses de TroubleFait, de Asselineau, de Charles Gave, de Jacques Sapir (par exemple).

    Malheureusement, l’Elite en place est beaucoup trop puissante, soudée, en guerre contre leur propre peuple, pour nous faire espérer une sortie. Il ne reste plus qu’à attendre que ces 3 machins aillent jusqu’au bout de leur délire propre, donc jusqu’à la destruction (donc on va morfler). Désolé, y a plus de solution. Trop tard.

  5. L’Europe persiste à suivre docilement toutes les lubies des U.S. sans réaliser que ce ne sont pas ceux-ci qui paieront le prix fort mais nous.

    Ils excellent dans la mise en pagaïe de pays au-delà de leurs frontières, sacrifient quelques soldats puis rentrent chez eux, home sweet home qui ne connaît ni assauts ni bombardements.

    L’Europe ne sert à rien.

  6. “Edouard Husson préconise une sortie partielle de l’Union Européenne pour protéger les intérêts du citoyen et consommateur français. ”

    …mouais.;c’est comme si on demandait la permission à notre apprenti dictateur ou à l’au’ wonderlahyène de faire le frexit! mais juré,promis, craché ce n’est que provisoire hein!….vaut mieux en rire….c’est beau de croire au père noël…surtout au printemps…

  7. Franchement, M. Husson, êtes vous sérieux ? On pourrait se demander à quel jeu vous jouez… Comme précisé dans les commentaires précédents, laisser croire en une “sortie partielle” de l’U.E. est une escroquerie. Je crois encore en votre intelligence, en votre honnêteté un peu moins, à présent.

  8. Jean Luc Mélenchon est encore et toujours partisan de la sortie de l’OTAN, sur cette position c’est le seul susceptible d’accéder au second tour des élections présidentielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer