Le safran ou l’or rouge aux bienfaits incroyables

Depuis quelques années, le retour à la nature est devenu un véritable mot d’ordre pour la plupart d’entre nous. Une prise de conscience s’est amorcée, délaissant progressivement les produits alimentaires industriels au profit d’une alimentation saine, souvent réhaussée par les épices. Incontournables pour donner du pep’s à nos plats, elles reboostent également notre santé comme c’est le cas du safran…

Le safran, une épice légendaire

Épice légendaire, le safran est utilisé depuis plus de 3500 ans dans le bassin méditerranéen. En 1754, Carl von Linné, le naturaliste suédois connu essentiellement pour ses travaux liés à la botanique, lui a donné le nom scientifique « Crocus sativus », s’inspirant du grec « krokos » signifiant filament, comme les stigmates de la plante.

Cette plante que l’on ne retrouve pratiquement pas à l’état sauvage ne sera cultivée que vers le IXe siècle en Europe après y avoir été transportée par les marchands arabes. Elle disparaîtra pourtant totalement lorsque les cultures vivrières se répandent et prennent toute la place. Cependant, les années 1980 ont vu la réapparition de cette culture.

Aujourd’hui, le safran fleurit au mois d’octobre et novembre tous les ans. Il produit des fleurs allant du pourpre au violet, mais ce sont les stigmates séchés, d’une intense couleur rouge-ocre, qui produisent l’épice. Réputée pour “apporter la gaieté et la sagesse”, cette épice possède plusieurs effets bénéfiques sur le système cérébral et la cognition, mais pas que.

Le safran permet de stabiliser l’humeur

Le safran est une bonne source de manganèse. Cet oligo-élément méconnu du grand public contribue à la production du collagène, dont le rôle principal consiste à former les os et les articulations puis à les renforcer. Il s’agit aussi d’un antioxydant pour protéger contre le vieillissement cellulaire en plus de participer au métabolisme des glucides et des lipides.

Par ailleurs, parmi les principaux actifs du safran, il y a le safranal, celui qui en produit l’arôme. Également connu pour ses propriétés anxiolytiques, il aide à lutter contre la dépression et le stress. Les seconds principes actifs sont les crocines ou caroténoïdes qui sont également connus pour stabiliser l’humeur. Ils permettent de ralentir les symptômes de la maladie d’Alzheimer notamment, surtout lorsque celle-ci en est à ses débuts, ainsi que certains désordres neurodégénératifs et troubles de mémoire.

Soins génitaux et troubles digestifs

Consommer du safran permet aux femmes de passer la période des menstruations sans les douleurs qui l’accompagne généralement. Au niveau des organes digestifs, cette épice est utilisée pour aider les personnes souffrant d’obésité en jouant le rôle d’inhibiteur de la lipase pancréatique. Celle-ci est une enzyme chargée de digérer les lipides contenus dans la nourriture. Grâce au safran, ces matières grasses ne sont plus absorbées par l’organisme.

Outre ces effets sur l’absorption des matières grasses, l’or rouge comme on l’appelle stimule le foie, favorisant ainsi une meilleure digestion, lorsque les filaments sont infusés en petite dose. Les personnes qui consomment de l’alcool pourront atténuer les effets de la gueule de bois après un événement bien arrosé.

Comment utiliser le safran ?

Le safran s’utilise en faible quantité, non seulement vu son prix très élevé, mais aussi parce qu’en grande quantité, son amertume peut devenir trop prononcée et ainsi faire effacer sa douce note mielleuse et boisée. Pour s’assurer de la qualité du produit, vérifiez avant tout que le paquet contient de fins filaments rouges, dont la tige est rouge orangé. Pour différencier le vrai du faux, assurez-vous que les filaments soient d’une taille régulière et une odeur puissante. Celle-ci est d’ailleurs un gage de qualité.

Concernant son mode de conservation, prenez soin d’envelopper les pistils dans du papier aluminium, avant de le mettre dans une boîte hermétique. Vous en conserverez ainsi l’odeur plus longtemps.

Comment cuisiner vos plats au safran ?

Avant d’ajouter du safran à vos plats, prélevez la quantité dont vous avez besoin et faites-la tremper dans de l’eau, du bouillon ou du lait tièdes pendant environ une demi-heure, après les avoir broyés dans un mortier. Si la préparation contient du liquide, utilisez celle-ci pour le trempage. Si vous cuisinez une paella par exemple, torréfiez votre épice dans une poêle pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’elle exhale tout son parfum. Si vous vous servez de safran en poudre, sachez qu’un quart de cuillérée à café équivaut à 1,25 ml, soit la quantité idéale pour une douzaine de personnes.

Vous pouvez également utiliser le safran pour parfumer vos desserts, car son odeur vanillée convient bien aux plats sucrés. Mais n’oubliez pas, il n’en faut qu’une petite quantité pour en rehausser le goût. Et au lieu d’utiliser de la margarine dans vos desserts ou vos plats salés, optez plutôt pour du beurre.

10 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer