Homophobie et haine du multiculturalisme : les deux piliers du combat ukrainien

En Occident, le combat des Ukrainiens est volontiers présenté comme celui de la liberté contre l'oppression. La fréquentation des fils (pro)ukrainiens donne toutefois une autre image de ce combat. Car les messages favorables à l'armée ukrainienne et hostiles à l'invasion russe sont truffés de remarques ou de quolibets homophobes et hostiles au multiculturalisme. En voici quelques exemples.

Hier, la découverte prétendue de documents d’identité militaire appartenant à un couple de soldats russes homosexuels a par exemple donné l’occasion de ces messages homophobes :

Chacun aura noté la traduction de ces messages : “Deux porcs gay bolcheviks morts – Porcs russes”, puis “Deux gay russes ont fait 9.500 km pour mourir en Ukraine. Porcs russes”. 

Il semblerait en effet que ces soldats soient venus de la presqu’île de Sakhaline. 

On sent bien ici que l’objectif est plus de dénoncer leur homosexualité que leur présence en Ukraine. 

Mais un message tiré du fil Telegram Visegrad TV donne lui aussi une belle illustration de l’état d’esprit ukrainien. Il cible le multiculturalisme du régiment qui aurait prétendument commis le massacre de Bucha :

Le commentaire dit : “Des sorciers estoniens ont publié la liste des origines des passeports de la 64è brigade de fusiliers motorisés, les “bouchers de Bucha”. 

Comme d’autres messages l’avaient déjà indiqué, les Ukrainiens ou leurs sympathisants aiment à mettre en cause le multiculturalisme de l’armée russe comme un facteur de dégradation ou de déshumanisation. 

On retrouve un commentaire de cet acabit dans le message suivant :

Le commentaire indique sobrement : “un porc bolchevik”. 

Ces éléments constituent un faisceau d’indices sur l’idéologie profondément raciste qui structure le nationalisme ukrainien. 

About Post Author

35 Shares:
4 commentaires
  1. @COURRIER STRATEGES

    Si on n’est pas homophole, on est homophobe ?
    Le multiculturalisme est une obligation ?
    On dirait du BHL, ou Farce Culture.
    Le Courrier Des Stratèges est semble-t-il un agrégat hétéroclite.
    Est-ce que les Russes combattent actuellement pour le multiculturalisme de Soros, ou exactement le contraire ?
    Est-ce que le cosmopolito-libéralisme est le fin mot du Courrier Des Stratèges, comme certains collaborateurs le trahissent ?

      1. @CPB33

        oui, tout à fait ça.
        Plus aucun saint à qui se vouer en OCCIDENT-Ouest.
        Que les Russes fassent écrouler nos apparences, c’est ce qui peut nous arriver de mieux ; dans les décombres d’un cataclysme, ceux qui cherchent à survivre vont directement à ceux avec qui ils ont le plus de chance de s’unir pour se renforcer ; ainsi la nation peut renaître de ses cendres ; les communautés qui inspiraient la méfiance pendant la prospérité en sursis auraient beaucoup de mal à s’unir en dehors d’elles-mêmes pour survivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer